L'épisode culte : The Leftovers, l'hôtel de la mort et de l'amour

Alexandre Janowiak | 8 avril 2017
Alexandre Janowiak | 8 avril 2017

Parce qu'il n'y a pas que le cinéma dans la vie d'un cinéphile, nouveau rendez-vous nostalgique sur Ecran Large : l'épisode culte, qui reviendra sur un morceau de choix d'une série remarquable. 

L'aventure The Leftovers n'est pas la plus simple de la chaîne HBO. Si la série est adulée par une immense majorité de la critique et du public, elle est malheureusement très peu regardée partout dans le monde et notamment aux Etats-Unis. The Leftovers a connu des audiences très correctes pour sa première saison (environ 1,5 millions de téléspectateurs en moyenne), la saison 2, en revanche, s'est écroulée ne dépassant pas une seule fois la barre du million et réalisant une pauvre moyenne de 698 000 téléspectateurs.

Alors forcément quand une chaîne atteint les 9 millions de téléspectateurs avec son mastodonte Game of Thrones et annule des séries qui réalisent des audiences sous le million (Vinyl), le destin de The Leftovers a été mis à mal après le season final de décembre 2015. Heureusement, HBO s'est décidé, in-extremis, à commander une ultime saison 3 pour satisfaire les fans et espérer créer enfin un plus grand engouement.

A quelques jours de sa diffusion, Ecran Large a souhaité revenir sur un épisode dément de la saison 2 : International Assassin. Attention, spoilers !

 

Saison 2

 

PRECEDEMMENT DANS

The Leftovers, mené par Damon Lindelof, s'inspire du roman Les Disparus de Mapleton écrit par Tom Perrotta, co-créateur de la série. Le pitch est simple : le 14 octobre 2011, sans qu'aucune explication ne soit donnée, 2% de la population mondiale disparaît instantanément de la surface de la Terre. Trois ans plus tard, nous nous retrouvons dans la petite ville de Mapleton dans l'Etat de New-York aux côtés de la famille Garvey et découvrons les conséquences psychologiques, religieuses, quotidiennes... sur les « restants » de ce rapt inattendu.

Après une saison 1 où la famille Garvey n'avait pas trouvé la paix tant espérée, nous la retrouvions, dans la deuxième saison, à Jarden, Texas, une ville "miraculeusement" épargnée par les disparitions. Une saison où le fantastique va prendre une place primordiale sur le récit à l'image de l'épisode 8 : International Assassin.

Pour rappeler le contexte, dans l'épisode 7, Kevin est toujours hanté par le fantôme de Patti Levin, la chef des Guilty Remnants kidnappée et décédée dans ses bras dans la saison 1. Excédé par cette situation, invivable pour lui et son couple, l'ancien chef de la police comprend qu'il doit mourir et tuer Patti dans "un autre-monde" (décrit par Virgil) pour stopper sa présence. A la fin de l'épisode, Kevin ingurgite alors du poison et Virgil, qui lui servira de guide, se tire une balle dans la tête.

 

Photo Justin Theroux, Steven Williams

 

DEMONS...

Au milieu de ses multiples singularités, The Leftovers repose énormément sur des épisodes consacrés à un personnage principal du récit. Le révérend Matt Jamison (1.3, 2.5), Nora Durst (1.6), Laurie et Tommy (2.3)... C'est évidemment Kevin Garvey qui est au centre d'International Assassin.

On retrouve donc le personnage interprété par l'incroyable Justin Theroux dans une chambre d'hôtel. Sur un placard, où quatre tenues sont pendues, il découvre les mots "sache d'abord qui tu es, puis pare-toi en conséquence". Car oui, ici il s'agira pour lui de connaître sa véritable personnalité et surtout d'affronter celle de Patti Levin.

Débute alors le voyage initiatique de Kevin dans la peau d'un assassin international. Lorsqu'il visite l'hôtel éberlué, nous comprenons très vite que nous sommes dans l'autre-monde décrit par Virgil. Ou plus précisément un entre-deux mondes, une passerelle entre la vie et la mort. Virgil, concierge de cet hôtel improbable, donne des indications à Kevin pour se débarrasser du démon de Patti.

Et après avoir franchi quelques obstacles, il réussit sans grand mal à assassiner la Patti qu'il connait, celle qui veut « détruire la famille » et qui menait les Guilty Remnants. Mais sa mission est loin d'être remplie.

 

Photo Justin Theroux, Ann Dowd

 

… ET ANGE

Ce n'est pas la Patti qu'il déteste que Kevin doit affronter pour retrouver le monde des vivants. Au contraire, c'est celle qu'elle était avant le "sudden-departure". Cette petite fille persécutée par ses parents (voire abusée) ou cette femme battue par son mari alcoolique et violent. Le démon intérieur de Kevin se révèle finalement un ange déchu adorable et regorgeant d'amour.

Sublimée par la photographie bleutée lourde de sens – la couleur bleue étant symbole de vérité, sérénité, sagesse et immortalité – de Michael Grady, la séquence finale est bouleversante d'intensité. Kevin devant tuer la Patti qu'il a appris à aimer et The Leftovers nous rappelant dramatiquement que la disparition des personnes que l'on aime peut survenir à tout instant sans pour autant nous apporter de réponses essentielles à notre deuil.

Si Craig Zobel n'a pas le talent incroyable de Mimi Leder derrière la caméra, International Assassin est clairement l'épisode le plus inventif de The Leftovers à ce jour. Porté par ses deux acteurs principaux, Justin Theroux et Ann Dowd, le sublime thème final de Max Richter et tout au long de l'épisode le Va, pensiero ! du Nabucco de Giuseppe Verdi aux paroles éminemment allégoriques - « que le Seigneur t'inspire une harmonie, Qui nous donne le courage de supporter nos souffrances » - cet épisode de The Leftovers nous offre une parenthèse hors-du-temps rarement vu à la télévision, et où mort et amour se mêlent à merveille. Fantastique.

 

RETROUVEZ TOUS LES EPISODES CULTES DE LA REDACTION

 

Photo Justin Theroux

commentaires

KibuK
08/04/2017 à 21:42

J'ai regardé chaque saison 2 fois. La 1ere fois seul puis avec ma compagne que j'ai convaincu de partager cette série avec moi. Autant la 1ere saison traite du deuil, autant la j'ai vu dans la 2nde une reflexion sur la vie après la mort. J'ai adoré et j'attend la 3eme et dernière saison avec impatience. Je pense que HBO a bien fait de lui donner une conclusion. Meme si les audiences ne sont pas au rendez-vous, on se rappellera que ce show hors normes était a l'initiative de la chaine. Car de nos jours, il ne s'agit plus de faire des cartons d'audience pour attirer les telespectateurs, il faut etre la chaine qui propose des fictions différentes. Pari réussi avec the Leftovers.

Mad
08/04/2017 à 20:12

Chef-d'oeuvre.

Nigma
08/04/2017 à 19:07

Très très bonne serie hate de voir la saison 3

Therod92400
08/04/2017 à 18:21

Meilleure série du monde, mais cela n'engage que moi. Merci aux téléspectateurs américains de ne pas s'intéresser à cette série (durée moins longue, donc série plus intense) et à HBO d'avoir commandé une troisième saison, j'espère juste que l'auteur sait comment il va conclure son récit (pas comme Lost, du même auteur). En tout cas je crois qu'il a retenu la leçon, j'ai lu une interview des showrunners qu'ils ne dévoileraient jamais les causes du "Great Departure". Vite !!

votre commentaire