Séries

The Flash : focus sur Jay Garrick, l’autre Flash

Par mdata
25 janvier 2017
MAJ : 28 octobre 2018
3 commentaires
Jay Garrick

Dès la saison 2 de Flash nous avons appris l’existence de Jay Garrick, une autre version de Flash. Mais qui est il dans les comics ?

 

Attention, risque de spoilers sur la série Flash

 

JAY GARRICK, LE PREMIER FLASH

Chronologiquement parlant, Jay Garrick est le premier Flash de l’univers DC. Il a en effet été créé en 1940, lors de l’Age d’or des comics. Jay Garrick a acquis ses pouvoirs à cause de vapeurs d’eau lourde, faisant de lui un bolide à la vitesse et aux réflexes surhumains. Il décide de devenir un super héros nommé Flash, et choisit de porter un casque ailé en référence à Mercure, divinité de la vitesse. En plus de ses aventures solo, Flash fait partie de la JSA (Justice Society of America) dont font partie aussi les autres super héros de l’époque.

A noter que bien des années plus tard il sera décidé de faire de lui un méta humain dont les capacités latentes ont été activées par les vapeurs. C’est ce qu’on appelle un retcon, ou retroactive continuity (continuité rétroactive).

 

Photo Jay Garrick alias le Flash de l'âge d'or (comics) Jay Garrick, le premier Flash à l’époque de l’Age d’or des comics

 

LE FLASH D’UN AUTRE MONDE

Lorsque les super héros passent de mode, les personnages disparaissent pour la plupart des magazines. C’est la fin de l’âge d’or. Puis lors de l’âge d’argent, DC décide de lancer de nouvelles versions de super héros basées sur les personnages de l’âge d’or. C’est ainsi qu’est créé Barry Allen, le nouveau Flash avec des origines certes un peu calquées sur celles de son prédécesseur mais un profil très différent. Le nouveau Flash s’est inspiré de ses lectures de jeunesse qui mettent en scène Jay Garrick, un héros qui n’a jamais existé dans cet univers autrement qu’en tant que personnage de fiction.

 

Photo Les 2 Flash (comics) Barry Allen explique à Jay Garrick ses origines imaginaires !

 

Il est cependant décidé de réintroduire le personnage de Jay Garrick lors de l’historique “Le Flash de deux mondes”. Il est alors révélé que les personnages de l’age d’or ont bel et bien existé, mais sur une autre Terre. C’est la création des univers multiples de l’univers DC, qui coexistent mais sur des plans vibratoires différents. Il est même affirmé à cette occasion que les auteurs de comics de l’univers DC ont des visions des autres univers, ce qui leur permet d’écrire des histoires sur leurs aventures. Du coup, ce sont des héros (ou anciens héros suivant les cas) qui sont plus âgés que leurs héritiers d’un autre univers qui peuplent Terre 2.

 

Photo Le Flash de deux mondes (comics)L’épisode légendaire qui a introduit la notion de multivers chez DC Comics

 

Barry Allen fait donc la connaissance de Jay Garrick, et les deux Flash peuvent donc combattre ensemble avec une redoutable efficacité. Passant outre la séparation des univers, ils vivent des aventures communes. Ils ont notamment combattu le redoutable Vandal Savage, que les spectateurs de Legends of tomorrow connaissent bien ! Les deux super groupes que sont la JSA et la JLA (Justice League of America) collaborent même de temps en temps.

 

Photo Flash et Jay Garrick (comics) Les 2 Flash face à Vandal Savage (et une frayeur pour les fans !)

 

LE MELI-MELO DES UNIVERS

Lors de Crisis on Infinite Earths (pour faire court quand DC a supprimé le concept des univers multiples), il ne peut plus être question d’un univers où vivent les versions âgées des super héros. Tous les univers fusionnent. La JSA a donc existé “pour de vrai” dans l’univers DC mais au temps de la seconde guerre mondiale. Du coup tout ce qui s’est passé auparavant concernant les héros de la JSA passe à la trappe, et il faut bricoler l’histoire des personnages pour rétablir une certaine cohérence.

 

Photo Crisis on Infinite Earths (comics)Crisis on Infinite Earths ou la fin des univers multiples

 

Le temps passant, Jay Garrick et ses équipiers devraient tenir de plus en plus du grabataire que du fringuant super héros et donc divers artifices sont employés pour les rajeunir régulièrement, mais en les laissant suffisamment âgés pour qu’ils continuent à tenir un rôle de mentor par rapport aux super héros plus jeunes. Ce nouvel est bien entendu bouleversé lorsque DC réintroduit les univers multiples à l’occasion d’Infinite Crisis. Les auteurs doivent donc jongler avec plus ou moins de bonheur avec les histoires des personnages pour conserver un semblant de cohérence face aux décisions éditoriales…

 

Photo Flash et la JSA (comics) Les papys de la JSA ont pris un petit coup de jeune

 

JAY GARRICK, UN AMI ET UN MENTOR

Déjà bon ami de Barry Allen, Jay Garrick devient également un ami et un mentor pour Wally West lorsqu’il prend la place de Barry. Il s’occupera également beaucoup de Bart Allen, petit fils de Barry venu du futur (on ne s’ennuie jamais chez les bolides) qui tiendra successivement les rôles de Impulse, Kid Flash et Flash. On retrouve ici le rôle que tient Jay Garrick dans la série TV, que Barry consulte lorsqu’il a besoin d’aide ou de conseils sur le monde des bolides.

 

Photo Jay Garrick et Flash (comics)Jay et les autres bolides de DC Domics en plein brainstorming

 

Le personnage de Jay Garrick a été introduit d’une façon assez alambiquée dans la série, puisque pendant toute une saison celui qu’on a pris pour lui était en fait Zoom. Mais depuis que le vrai Jay a été révélé, nous avons affaire à un personnage qui comme le personnage de papier est un modèle de sagesse pour la jeune génération de bolides d’un autre univers. En choisissant John Wesley Shipp pour l’incarner, les producteurs ont permis une adhésion affective immédiate au personnage puisqu’il s’agit du comédien qui a tenu le rôle de Flash (version Barry Allen) dans la série Flash des années 90. 

 

Photo Grant Gustin, John Wesley ShippBarry Allen et Jay Garrick, deux générations de bolides venus de deux univers différents

 

Jay Garrick étant un membre important de la mythologie Flash dans les comics. Le public peut se réjouir de sa présence dans la série, qui plus est dans une version qui ne trahit pas son modèle de papier.

 En partenariat avec Watchtower Comics

Rédacteurs :
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LaTeub

Qu’est ce que c’est compliqué….

kolby

Vraiment…. Lateub tu as totalement raisons. Trop complexe univers multiple

La rédaction

C’est un peu pour ça que DC avait décidé de les supprimer 😉