Dragon Ball Super Episode 56 : Un petit coup de Rosé !

Christophe Foltzer | 29 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
0
default_large

Le précédent épisode nous avait laissé avec la promesse que les choses allaient enfin bouger dans Dragon Ball Super. Alors ? Promesse tenue ? Attention, SPOILERS ! 

L'arrivée de Goku, Vegeta et Trunks dans le futur ne se fait pas sans une désagréable surprise. A peine ont-ils posé le pied hors de la machine temporelle qu'ils se font attaquer par des soldats. Un malentendu évidemment, Goku ressemblant énormément à Black, il y a eu méprise. Au grand étonnement de Trunks, ils sont connus voire même attendus par l'armée de la résistance. La raison est simple : Maï a survécu à l'attaque de Black et, menant la Résistance, elle a également prévenu que des renforts allaient arriver. Dans la base souterraine, les retrouvailles sont émouvantes et Vegeta prend dans une certaine mesure conscience que son fils est devenu un homme. Ils y retrouvent même Yajirobé, le squatteur de la tour Karin depuis le début de Dragon Ball Z, spécialiste de la fuite, qui a survécu grâce au dernier haricot magique que lui a donné Karin.

Photo Episode 56

 

Mais l'heure du combat a sonné, les trois Sayens partent à la recherche de Black et le trouvent rapidement. Cependant, il parait plus sûr de lui, plus fort et plus rapide. En Super Sayen Blue, Vegeta ne tient pas longtemps face à son adversaire qui ne tarde pas lui aussi à se transformer, mais en Super Sayen Rosé. Là, Vegeta ne fait plus le poids et est mortellement blessé. Goku l'affronte à son tour mais il n'est clairement pas dominant dans le combat. Lorsque Black s'apprête à le finir, une voix s'élève du ciel en lui demandant d'arrêter. Zamasu apparait et annonce qu'il va lui-même tuer Goku. Black et lui sont de mêche, et pas du tout la même personne comme tout le monde le pensait.

BLACK IS BEAUTIFUL

On ne peut pas dire que cet épisode soit avare en révélations puisqu'il nous réserve quand même deux sacrés coups de théâtre : la transformation de Black en Rosé et l'apparition de Zamasu. Si le délire coloré des différentes transformations Sayens prêtent plus à rire qu'à autre chose (on attend avec impatience le Scottish Sayen), il faut reconnaitre que le tout est très bien amené et que cette excentricité ne diminue en rien la tension de la scène. Comme les personnages, nous voulons savoir le fin mot de l'histoire d'autant que Black donne de plus en plus d'indices quant à son statut divin : il méprise les humains, incapables de voir sa vraie beauté divine et ne méritent pas de vivre. L'arrivée de Zamasu ne fait que confirmer qu'il y a une grosse crise chez les Kaïos et il faudra encore probablement un certain nombre d'épisodes avant de connaitre la vérité. Là, c'est plus le moment de la baston.

 

Photo Episode 56

Même si cela prend au moins la moitié de l'épisode pour se mettre réellement en route. La découverte du camp des Résistants, si elle réserve quelques beaux moments pour Trunks et Vegeta (décidément le personnage le plus abouti de cette suite) n'empêche pas quelques lourdeurs et autres longueurs et on ne peut qu'avoir le sang qui se glace lorsque l'on découvre les deux soldats qui accueillent nos héros avec des roquettes, se transformer en midinettes en un éclair et remplir le quota comique-débilos de l'épisode. Et dire que l'on pensait que l'arrivée dans le futur (et donc la disparition temporaire de Pilaf et des gamins) allait nous épargner ces fautes de ton pour verser dans le drama, nous sommes un peu déçus.

Cela dit, cet épisode redresse néanmoins la barre d'une intrigue qui faisait beaucoup trop de surplace pour vraiment convaincre. Nous espérons donc que cela ne faiblira pas la semaine prochaine, ce qui semble très peu probable puisqu'il y aura encore une grosse baston durant laquelle nos amis devraient se faire, fort logiquement, bien botter les fesses.

Après pas mal d'épisodes de remplissage, Dragon Ball Super se rappelle enfin qu'il a une histoire à raconter et ne lésine pas sur les coups de théâtre pour regagner notre attention. Et le pire, c'est que ça fonctionne. Bref, un épisode plutôt satisfaisant bien qu'il mette un peu trop de temps à se mettre vraiment en route.

 

Photo Episode 56

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Aucun commentaire.
votre commentaire