Twin Peaks Saison 3 Episode 7 : Good Coop, Bad Coop

Benjamin Malka | 20 juin 2017
30
Twin Peaks

Alors que nous approchons de la première moitié de cette sensationnelle saison 3 de Twin Peaks (qui comptera rappelons le 18 épisodes), les enjeux apparaissent toujours assez mystérieux. À quoi devons-nous donc nous attendre pour ce septième épisode ? Attention spoilers !

 

Photo Michael Horse

 

WHERE'S ANNIE ?!

Nous voici en présence d'un des épisodes les plus riches en information que nous ayons vu jusqu'à présent. Nous nous retrouvons directement à Twin Peaks avec Hawk et le Sherif Truman, examinant les fameuses pages trouvées dans l'épisode précédent. Il s'agit donc bien des pages manquantes du journal de Laura Palmer et l'une d'entre elle fait référence à un événement très précis. En effet, il y est question d'une scène courte mais clée du film Twin Peaks: Fire Walk With Me, où Laura aperçoit Annie (personnage dont s'amourache Cooper à la fin de la saison 2 joué par Heather Graham) dans son lit, en sang, lui disant que le bon Dale est dans la Loge et ne peut pas sortir. Une phrase qui prend donc tout son sens ici et qui définit le fil rouge de ce début de saison. 

Autre passage troublant au sein de la ville, à l'hôtel du Grand Nord cette fois, où Ben Horne reçoit les fameuses clés de la chambre où Cooper logeait durant les deux premières saisons. Les énergies surnaturelles semblent toujours y être présentes.

 

Photo Naomi Watts, Kyle MacLachlan

 

AUX FRONTIÈRES DU RÉEL

Une brève scène dans la ville de Buckhorne donne également un indice aussi précieux que mystérieux sur les enjeux de cette saison. Le corps mutilé découvert lors du premier épisode appartiendrait au major Briggs, personnage discret mais essentiel dans toute la mythologie paranormal de Twin Peaks (le livre L'histoire secrète de Twin Peaks de Mark Frost donne quelques précieux indices à ce sujet). Ce dernier a disparu dans d'étranges circonstances à la fin de la deuxième saison, et son visage apparaît également lors de l'épisode 3, au milieu de l'espace. Dur de prédire ce qu'il va advenir par la suite, mais voilà qui est fort troublant. 

 

Photo Laura Dern

 

RETOUR AUX AFFAIRES

C'est ensuite avec joie que nous retrouvons l'inénarrable équipe du FBI emmenée par Gordon Cole. Il parvient à convaincre Diane de les aider à analyser le mauvais Dale emprisonné dans le Dakota du Sud (la scène est exquise). La tension est ainsi palpable entre les deux personnage lors d'un face à face tendu, et nous devinons un passif tumultueux. Laura Dern est d'ailleurs bouleversante. Le Doppleganger est ici définitivement identifié comme le méchant de l'histoire. Impitoyable et menacant, ce dernier parvient dans la foulée à s'évader de prison après une discussion étrange avec le chef de l'établissement interprèté par James Morrison (l'inoubliable Buchanan dans la série 24). 

Quant au bon Cooper/Dougie Jones, il parvient brillamment à neutraliser l'attaque de l'effrayant tueur nain, avec en bonus une apparition inopportune et étrange du Man from Another Place. Coop' est donc bien doué d'étonnants pouvoirs surnaturels. Mais va t-il pour autant retrouver ses esprits ? Là est toute la question, car ceci-dit, la menace qui pése sur lui semble s'accrentuer dangeuresement.

 

Photo

 

Les enjeux sont donc enfin définis plus clairement dans les grandes lignes, avec en pièce maîtresse la rivalité entre les deux Dale Cooper. Même si de nouveaux mystères s'ajoutent à une liste déjà bien fournie. La présence de personnages clés des premières saisons est aussi agréable que pertinente, et, au lieu de tomber dans la nostalgie, Lynch parvient justement à les intégrer dans le monde moderne avec brio. Idem pour un des thèmes musicaux atmosphériques, qui fait son retour pour notre plus grand bonheur. Il est à noter que pour une fois, l'épisode ne se termine pas par un concert mais sur un plan fixe du Double R Dinner.

 

Avec une multitude d'intrigues qui semblent toutes imbriquées, cette saison est donc bel et bien riche et passionnante. L'attente du prochain épisode n'en devient que plus insoutenable. 

 

Photo Kyle MacLachlan

commentaires lecteurs votre commentaire !

sylvain
26/06/2017 à 22:34

bonsoir les fans, mardi 27 juin c'est le 8iém episodes et aprés ???canal+série de diffuse plus la suite apparemment???

OllyMovics
23/06/2017 à 22:22

Pour l'instant, après 7 épisodes donc, j'ai le sentiment de regarder une excellente série, mais pas un excellent twin peaks.
Ca manque encore trop de twin peaks, même si l'action comme à revenir un peu plus dans le village.
Trop de personnages du cast d'origine pourtant promis brillent par leur absence ou tout au plus leur caméo.
Cooper est lui bien là, et l'intrigue qui le concerne est délicieuse, mais en même temps, il n'est pas là.
On l'a deux fois, mais aucune des deux versions n'est réellement le cooper qu'on a connu.
La musique manque aussi, on la réentend très timidement, et encore.
Lynch a voulu faire son deuil, et se sert de la "marque" twin peaks pour s'assurer qu'on le regarde.
Il semble d'ailleurs plus fier de son film qui en a fâché plus d'un, mais se refuse à nous resservir la série qu'on a tous adorée.
Certes, il a su évoluer, il s'est renouveler, cette troisième saison évoque un peu twin peaks, parfois la rappelle, parfois même lui ressemble un peu, mais ce n'est pas encore twin peaks.
Dommage car c'est vraiment bon si on fait fi du titre.

Matt
22/06/2017 à 14:39

Un épisode exceptionnel qui se rapproche plus de l'esprit "classique" de Twin Peaks dans le sens plus accessible que les 6 premiers épisodes. Laura Dern a enfin le droit à ses scènes pour le personnage de Diane (émouvante sur le parking avec David Lynch).
Et puis ce plan qui tire en longueur au Bang Bang Bar!!!!... Plaisir évident que cette saison 3.

Man from the Quantic World
21/06/2017 à 17:37

Ce septième épisode met enfin en place les premières connections avec la série d'origine ! Il était temps ! Ces six premiers épisodes ont été pour moi une véritable calvaire au visionnage ! A présent, je retrouve ce qui faisait tout le sel de la mythologie "Twin Peaks" ! Pourvu que cela continue...

Francky
21/06/2017 à 16:02

Lynch est un génie ! Il réussit là où X-Files s'est planté en reprenant une série 25 ans après... La saison 1 était incroyable, la saison 2 trainait en longueur (je crois que Lynch avait pris ses distances) mais la saison 3 est exceptionnelle ! Encore bravo Monsieur Lynch pour tous vos mystères liés à l'électricité, à la vie et à la mort.

Dr Eam
21/06/2017 à 09:48

Il y a 26 ans, un cordon ombilical s'est créé entre mon cerveau et ma télé à chaque diffusion de Twin Peaks. Puis, il y a eu le film Fire Walk with me. Laura a dit à Cooper qu'elle le reverrait dans 25 ans. Chose promise chose vue. Lynch est pour moi l'artiste le plus intègre, le plus intelligent et le plus intuitif. Il est un univers où je me sens chez moi. J'attendais la saison 3 la bave aux lèvres. et j'ai replongé, plus addict que jamais. Oui, cette saison est largement au niveau du défi. Lynch est Lynch, il fait ce qu'il veut, il est libre et c'est l'essentiel. La lecture du livre de Mark Frost L'Histoire secrète de Twin Peaks apporte une dimension qui donne une longueur d'avance. Merci Mr Lynch pour ça et tout le reste.

Ayrton panda
21/06/2017 à 07:17

C'est naze, mal joué, pédant et la voiture qui explose comme dans un film des Charlots c'est le ponpon!
On m'a volé 5heures de ma vie
#fandes2premieressaisons

francky989
20/06/2017 à 23:44

et bien ca y est...
franchement, le début de la saison 3 me laissait une sorte de gout bizarre dans la bouche... pas mauvais, pas bon... simplement bizarre.
Lorsque j'ai découvert la série en 1997, je me suis senti transporté, carrément soulevé de terre et j'ai senti ce sentiment que l'on peut ressentir lorsque l'on sait que l'on a réussi quelque chose d'important... ce sentiment d'accomplissement.
Twin Peaks saison1 m'avait littéralement transporté... on découvre les personnages, on découvre une ville , isolée, des habitants faisant preuve de beaucoup de retenue, des histoires, et des histoires dans les histoires et puis... BANG !!! une explosion...quelque chose de bizarre s'est passé à TWIN PEAKS, quelque chose qui a fait sauté le verrou de toutes les convenances...
On se retrouve alors plongé dans une enquête ou chaque épisodes chaque scène et chaque acteur/actrice et même parfois chaque objet joue un rôle clef dans la résolution de cette enquête.
Twin Peaks devient LA série culte, celle qui va engendrer pleins d'enfants à commencer par X-FILES !
La saison 2 nous permet d'aller encore plus profond dans les mystères de la ville et nous amène à découvrir toute l'horreur de la réalité, chaque facette de chacun, si sombre et si réelle, si "normal" et si "anormale"...
Cette saison 2 qui se termine comme elle le devait, à la sauce LYNCH.

Donc je l'avoue, le visionnage des 6 premiers épisodes m'avait laissé ce gout bizarre (revenir à la ligne n° 2 de mon commentaire :) )
Mais voilà, il y a eu l'épisode7 !
et je me suis de nouveau retrouvé dans mon univers, j'ai retrouvé cette petite ville qui se cachait derrière la brume du mystère que notre duo LYNCH/FROST sait si bien maitrisé...
et je comprends, enfin je comprends, ces 6 premiers épisodes prennent désormais tout leur sens, encore une fois je me suis fait balladé, j'ai regardé le doigt au lieu de regardé la lune qu'il pointait.
Et j'en redemande, et j'attends l'épisode 8 avec, il faut le dire, l'eau à la bouche.
Accroc ? oui je l'avoue.
Mais putain que c'est bon !

Kean
20/06/2017 à 20:08

Lynch ne fait pas de cinema ou de télévision.
Il fait de l'art.
Pur.
Comme un Jodorowski. Un Glazer. Un Carax, chez nous..
C'est magnifique.
Le monde doit impérativement cherir et proteger ces artistes qui se réduisent a peau de chagrin tjrs un peu plus.

Loh
20/06/2017 à 19:50

Comme quoi, il est possible de reprendre plusieurs décennies plus tard une franchise (ou une série) sans que ce soit une catastrophe.
Bravo à Lynch et Frost, ce n'était pas gagné d'avance, loin s'en faut mais j'ai l'impression que tout le monde est d'accord pour dire que, presque a mi-saison,ce retour est une réussite.
En espérant que la 2e partie de saison soit de ce calibre.

votre commentaire