Hawkeye saison 1 épisode 5 : jeux d'échecs et de trahisons chez Marvel

Arnold Petit | 15 décembre 2021 - MAJ : 15/12/2021 19:05
169
photo

Alors que la fin de la série approche aussi vite que les fêtes de fin d'année, Hawkeye se poursuit dans un cinquième épisode qui va renverser Internet, les personnages et l'univers de Marvel avec de nouvelles révélations (qui n'en sont pas vraiment).

ATTENTION : MEGA SPOILERS !

 

Hawkeye : photo3 étoiles ? Comment ça 3 étoiles ?

 

Flashforward

Passée la déception du début, Hawkeye n'a peut-être pas corrigé tous ses défauts, mais s'est assurément améliorée de semaine en semaine. Néanmoins, même si elle est de plus en plus convaincante, la série reste tiraillée entre ses deux ambitions, qu'elle ne réussit pas à concilier dans son scénario : d'un côté, s'attarder sur son duo attachant qui essaie de régler ses problèmes personnels, et de l'autre, échafauder ses intrigues pénibles qui apportent de l'action et un lien avec le MCU.

Cette dichotomie s'est encore une fois traduite dans le quatrième épisode (probablement le meilleur avant la diffusion de celui-ci), qui ralentissait le rythme par des scènes tendres et intimistes entre Clint et Kate, mais pour encore mieux repartir dans des circonvolutions musclées avec le retour de Yelena Belova dans les dernières minutes, bien décidée à venger Natasha. Une apparition qui surélevait encore un peu plus les enjeux, mais qui permettrait surtout à la série de revenir sur l'histoire de la jeune espionne de Black Widow et de la mêler à celle de Clint Barton et Kate Bishop.

 

Hawkeye : Photo Florence PughBlack Widow : New Generation

 

Presque comme une tradition, la scène d'ouverture de ce cinquième épisode se déroule elle aussi dans le passé, en 2018, et montre l'Éclipse sous un nouveau point de vue. Dans un nouveau beau plan-séquence, alors qu'elle poursuit la mission de sa soeur de libérer les anciennes membres de la Chambre rouge, Yelena se rend dans une salle de bains, puis disparaît et réapparaît aussitôt, découvrant que cinq ans se sont écoulés en quelques secondes, mais aussi que Natasha est morte en la ramenant elle et tous les autres et qu'elle se retrouve donc seule, livrée à elle-même.

Toutefois, la série n'échappe pas aux tares des productions de Marvel Studios et cette introduction montre aussi que les espionnes sont peut-être des combattantes féroces et surentraînées, mais qui prennent quand même le temps de se maquiller avant de remplir leur mission et de s'infiltrer chez quelqu'un. La scène se termine trop brutalement pour que la peine de Yelena se ressente pleinement et une autre subtilité, minime, démontre un peu plus le manque de cohérence : le résumé des épisodes précédents n'arrive pas avant, mais après cette scène d'ouverture ambitieuse, mais frustrante.

 

Hawkeye : Photo Florence PughLe blip se prononce aussi vite qu'il ne se déroule

 

MAC & CHEESE

Après ça, Kate et Eleanor partagent la seule scène crédible et touchante qu'elles ont eue jusqu'à maintenant, la mère se montrant douce et rassurante envers sa fille, qui se révèle plus vulnérable qu'elle ne le voudrait. Puis, comme avec la confrontation entre Clint et Jack Duquesne, la série déjoue totalement les attentes autour du retour de Yelena Belova en la faisant tranquillement s'asseoir face à Kate Bishop pour manger des macaronis et discuter avec l'archère.

Aussi amusante et chaleureuse qu'elle peut être froide et menaçante, la soeur de Natasha donne sa version des faits face à l'apprentie de Clint, qui continue de le défendre malgré son passé, et cette longue conversation permet d'illustrer un peu plus l'attachement et le respect que porte Kate pour l'archer des Avengers, mais aussi d'exploiter le chagrin et la colère vengeresse qui ronge Yelena.

 

Hawkeye : photoEt bon appétit bien sûr

 

Avec son accent russe à couper au couteau, qu'elle tient toujours aussi bien, Florence Pugh accapare l'épisode, confirmant qu'elle est une des meilleures nouvelles têtes dans le MCU, tout comme Hailee Steinfeld. La réalisation se met d'ailleurs à leur service et reste sobre tout au long de l'échange, la caméra s'attardant d'abord sur les expressions et les réactions des deux jeunes femmes.

Et si l'humour foireux et omniprésent de Marvel met à mal la tension que la série installe, en revanche, leur longue conversation permet déjà d'imaginer à quoi pourrait ressembler la dynamique entre les deux actrices et ces deux jeunes héroïnes qui suivent les traces de leurs aînés et qui se recroiseront sûrement en tant que futurs Hawkeye et Black Widow. Le prochain épisode et les projets du MCU détermineront sans doute si ce sera en tant qu'amies ou ennemies.

 

Hawkeye : photoVivre pour deux

 

Ombres et Lumières

Pendant ce temps, l'apparition d'une Black Widow incite Clint à aller rendre hommage à Natasha devant le mémorial où les Avengers se sont battus pour la première fois en 2012. Une scène relativement simple, elle aussi, durant laquelle l'archer se plonge dans le silence et semble enfin prêt à faire son deuil. Après de nouveaux détours et un teasing toujours plus insupportable autour du "grand méchant patron", la série relie ensuite toute ses intrigues les unes aux autres en quelques minutes quand Clint renfile son costume de Ronin pour terroriser Écho, Kazi et les membres de la Mafia en Survêt comme s'il était Batman (ou Daredevil).

 

Hawkeye : photoIl est la vengeance, il est la nuit

 

Le combat n'est certainement pas le plus mémorable de la série par rapport à l'action qu'elle a pu proposer jusqu'ici, ne serait-ce que dans le premier épisode. Cependant, la scène montre que cette part d'ombre symbolisée par le costume de Ronin restera toujours avec Clint et qu'il devra accepter de vivre avec le fait d'avoir tué, mais permet surtout à la série d'enfin accorder son récit en mélangeant les troubles personnels et familiaux de ses personnages à ses différentes intrigues. Toutes les pièces sont désormais réunies et Clint, Kate, Yelena et Écho découvrent qu'ils ne sont en fait que des pions, tous manipulés par une seule et même personne : Wilson Fisk.

 

Hawkeye : photoOh bah dis donc, que c'est étonnant

 

Comme pressenti, le Caïd est donc bien le fameux tonton d'Écho et le grand méchant qui se cache derrière Jack Duquesne, la Mafia en Survêt, le contrat de Yelena Belova sur la tête de Clint Barton et le visage inquiétant d'Eleanor Bishop. Une révélation pas du tout surprenante donc, qui annonce tout de même un dernier épisode un peu plus excitant et un MCU encore plus grand, mais qui prouve surtout l'opportunisme de Marvel et la minutie de son calendrier.

Parce qu'entre le retour du Wilson Fisk de Vincent d'Onofrio adoré de tous dans ce cinquième épisode d'Hawkeye et les rumeurs concernant la présence du Matt Murdock de Charlie Cox dans Spider-Man : No Way Home, qui sort exactement le même jour, le studio a tout pensé, synchronisé et orchestré de sorte à suivre un scénario qui semble déjà écrit sur les deux prochaines années par les désidératas des fans, ce qui est aussi formidable qu'inquiétant.

Hawkeye est diffusée depuis le 24 novembre sur Disney+, avec un nouvel épisode chaque mercredi

 

Hawkeye : Affiche officielle

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Sultano
16/12/2021 à 00:57

Et bien, quelle journée pour les fans de Daredevil !

Nomoreheroes47
15/12/2021 à 18:32

Dommage ... Je vous trouves très pessimiste .. Moi qui n'est lu aucun comics, je n'avais pas vu venir le Caid qui a été une bonne surprise pour moi ..

Le problème des séries, films sériels de maintenant, c'est que chaque images des trailers, extraits, épisodes est décortiqué pour prédire ce qu'il va se passer .. D'où le manque de surprise à la fin.

votre commentaire