Rohan Kishibe : critique qui se la raconte sur Netflix

Elliot Amor | 22 février 2021 - MAJ : 22/02/2021 11:00
Elliot Amor | 22 février 2021 - MAJ : 22/02/2021 11:00

Depuis 2017, le studio japonais David Production adapte le manga Rohan Kishibe, spin-off en deux tomes de JoJo's Bizarre Adventure par l'auteur complètement fou Hirohiko Araki. Netflix nous fait le plaisir d'ajouter ces quatre épisodes, ou plutôt ces OAV, à son catalogue (et en se permettant d'insérer son logo).

RORO'S BIZARRE ADVENTURE

Remontons le temps jusqu'en 2016, lors de la diffusion de Diamond is Unbreakable, la troisième saison (et quatrième partie) de JoJo's Bizarre Adventure. On y découvre un récit qui se déroule entièrement au Japon et dans lequel la plupart des antagonistes deviennent copains avec le héros, une première dans JoJo ! Et parmi ces méchants devenus gentils grâce au pouvoir de l'amitié, on retrouve le mangaka Rohan Kishibe, désormais protagoniste de sa propre aventure.

Alors que les différents scénarios de JoJo's Bizarre Adventure tournent toujours autour de l'Onde (Hamon en version originale), des vampires et des Stands, Rohan Kishibe ne nous propose rien de tout ça. Rien hormis bien sûr Heaven's Door, le Stand de Rohan qui lui permet de transformer les gens en livres et de lire en eux. Et donc, assis à la terrasse d'un café de la ville de Morio, Rohan raconte des histoires qui font peur à ses interlocuteurs. Des histoires pour le moins... surnaturelles.

Bien sûr, plusieurs personnages de Diamond is Unbreakable nous font le plaisir d'être là, notamment Koichi (sur le point d'apprendre l'italien) et Okuyasu. On a même droit à Josuke (de dos et sans aucune réplique). Mais on n'est pas là pour ça. Ce qu'on veut, c'est entendre le mangaka Rohan Kishibe nous donner la chair de poule avec les idées loufoques d'Araki.

 

photoRohan se souvient du jour où il a critiqué la coiffure de Josuke

 

On pourrait tout à fait comparer l'anime à une série anthologique comme La Quatrième Dimension ou bien à une version plus adulte de Fais-moi peur qui se donne des airs de Twin Peaks, à vous de voir. La première histoire que nous raconte Rohan se déroule en Italie et ce dernier n'en est pas le héros (et ce n'est pas non plus Giorno), il se contente de relater des faits dont il a été témoin. Il s'agit bien sûr d'une histoire de fantômes, sinon ce n’est pas marrant.

Axe de lecture important : toujours partir du principe que ce que vit et raconte Rohan est vrai. Après avoir vu Diamond is Unbreakable, plus rien ne peut nous étonner dans l'univers de JoJo. Fantômes, extraterrestres, voyage temporel, poltergeists, la bêtise d'Okuyasu... rien n'est impossible dans la paisible ville de Morio. Et dans l'univers imaginé par Hirohiko Araki, tout n'est pas forcément lié à l'existence des Stands et de l'Onde.

Donc, dans le quatrième et dernier épisode, si Rohan vous dit qu'il a rencontré un homme possédé par un dieu grec, inutile de penser qu'il s'agit en réalité d'un Stand, il s'agit bel et bien d'une divinité. Cet épisode nous montre d'ailleurs un personnage accro à la muscu qui fait drôlement penser à Yoshikage Kira, le principal antagoniste et tueur en série de la saison 3. Rohan semble légèrement traumatisé par cette rencontre et redoute de croiser à nouveau la route de Yoma Hashimoto, l'homme possédé par un dieu. Mais bon, on ne s'inquiète pas trop pour lui, car c'est bien le genre d'Araki d'introduire un antagoniste charismatique qui ne fera pas plus d'une apparition.

 

photoLe dieu des muscles

 

Knockin' On Heaven's Door

Le saviez-vous ? À l'origine, Araki devait créer une toute nouvelle histoire qui n'avait rien à voir avec JoJo's Bizarre Adventure pour le magazine Jump. Mais il n'a apparemment pas pu résister à l'idée de pondre un spin-off de son œuvre principale. Et parmi tous les personnages secondaires intéressants dans son univers, c'est Rohan qui a eu droit à ce spin-off. La raison semble évidente, Rohan est le personnage avec lequel son auteur s'identifie le plus.

Rohan passe le plus clair de son temps à chercher de l'inspiration pour son prochain manga, c'est ce qui l'a amené en Italie dans l'épisode 1, c'est ce qui l'a poussé à acheter des montagnes pour empêcher un promoteur d'y construire une route (les voitures font manifestement fuir les mauvais esprits) dans l'épisode 2 et c'est ce qui l'incite à suivre son éditrice qui part acheter une villa dans une montagne hantée dans l'épisode 3.

 

Toujours plusToujours plus d'hémoglobine

 

Durant chaque épisode, Rohan fait évidemment face à de nombreux phénomènes surnaturels qui lui permettront d'alimenter ses œuvres, mais en ce qui concerne Araki, on sent que ses inspirations viennent plutôt de la vie quotidienne. Prenons pour exemple la scène du premier épisode dans laquelle un personnage doit envoyer des popcorns à une certaine hauteur pour ensuite les rattraper avec sa bouche. Cela a beau être une chose que de nombreux êtres humains font très souvent, eh bien le scénario de Rohan Kishibe parvient à rendre la scène terrifiante et pleine de rebondissements.

Dans les trois épisodes suivants, l'auteur semble vouloir nous dire à quel point la société lui fait peur. L'épisode 2 traite de l'horreur du mariage arrangé, un sujet hélas encore d'actualité. L'épisode 3 rend les règles du savoir-vivre terrifiantes, un sujet que de plus en plus d'artistes japonais semblent aborder. Enfin, l'épisode 4 nous dit qu'une chose simple et banale, en l'occurrence l'activité physique, peut devenir une addiction meurtrière. Tout ceci est évidemment admirablement mis en scène, avec un humour décalé très propre à JoJo's.

 

Heaven's DoorHeaven's Door en action

 

Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un spin-off que David Production ne prend pas ça au sérieux. Au contraire, les studios japonais ont l'habitude de proposer des OAV de qualité lors de l'exploitation vidéo d'un anime. On retrouve donc tous les bons côtés de JoJo's dans Rohan Kishibe : une bande originale à la fois horrifique, relaxante et énervée, une palette de couleurs qui change d'un plan à l'autre, un travail sonore excitant, des nez et un lot de personnages excentriques difficiles à oublier.

En somme, Rohan Kishibe est une succession d'OAV qui mérite l'attention de toute personne ayant apprécié au moins une saison de JoJo's Bizarre Adventure. On regretterait presque de n'avoir droit qu'à un seul épisode par an. Il ne reste plus qu'à espérer l'arrivée d'un spin-off sur Robert E. O. Speedwagon, avouez que ce serait formidable. Mais attendons déjà l'adaptation en anime de la partie 6, Stone Ocean, qui devrait être annoncée en avril prochain.

Les quatre épisodes de Rohan Kishibe sont disponibles sur la plateforme Netflix depuis le 18 février 2021. On peut également les trouver en DVD et Blu-ray chez Kazé.

 

Affiche officielle

Résumé

Si l'âge d'or de La Quatrième Dimension vous manque et si vous aimez l'animation japonaise, Rohan Kishibe est fait pour vous. Sachez d'ailleurs que les chapitres du manga n'ont pas encore tous été adaptés en OAV, soyons donc optimistes pour la suite des événements.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(5.0)

Votre note ?

commentaires
Gio Gio
26/02/2021 à 02:36

Dommage pour l'anachronisme concernant le smart Phone et la tablette alors que l'histoire ce situe entre 1999 et 2001

Frosssy
23/02/2021 à 21:13

Bah JJBA est juste trop génial

Adam
22/02/2021 à 19:50

@ Elliot : ah ok vu que ça changeait d opening entre phantom blood et battle tendancy, je pensais qu’ils avaient fait 2 saisons. Autant pour moi
Hâte également de voir stone ocean

Elliot Amor - Rédaction
22/02/2021 à 17:59

@Adam

Diamond is Unbreakable est la PARTIE 4 de JoJo, mais il s'agit bien de la saison 3 :)
Et pour le spin-off sur Speedwagon, je plaisante à moitié (ce personnage me plaît beaucoup donc ça m'amuserait un minimum).
En tout cas, merci pour votre retour et sachez que nous serons là pour parler de Stone Ocean !

Adam
22/02/2021 à 16:48

Ça fait plaisir que vous parliez de mon manga préféré. Je n’ai vu que les 2 premiers épisodes et malgré que j’ai lu les chapitres il y a des années je ne me souviens que de leurs points de départ.
Je plussois pour la critique sur le côté excentrique de Rohan. Il y a une petite coquille : Kira est le méchant de la 4ème saison et non de la 3ème.
Concernant un spin-off sur speedwagon, ça ne me dit rien vu que c était un sidekick basique qui ne maîtrise pas l onde et pas de Stand. Polnareff ou Mista ont plus de potentiel même si c est des éléments comiques.

Dateuss
22/02/2021 à 12:57

L'une des meilleures franchises de Japanime ( pour moi).

votre commentaire