Diablo IV a-t-il ce qu'il faut pour sauver la licence Diablo ?

JL Techer | 13 juin 2022
JL Techer | 13 juin 2022

Diablo IV s'est montré lors de la conférence Xbox-Bethesda grâce à une bande-annonce de gameplay. Après le scandale Diablo Immortal, peut-il sauver la licence ?

Le Xbox Game Showcase a été l'occasion de voir Diablo IV montrer le bout de sa queue fourchue, en tout bien tout honneur. Activision-Blizzard a livré une présentation du gameplay de ce futur opus de la saga Diablo, mettant en lumière les nouveautés en termes de game design que devrait proposer ce prochain titre. Une présentation douce-amère aux allures de garrot vidéoludique, puisque le but non avoué de cette communication semble avoir été de stopper l'hémorragie causée par la catastrophe Diablo Immortal.

Le trailer de gameplay offert en pâtures aux joueurs, dont les images proviennent de la version Xbox Series X du soft, n'a fait aucunement mention des déboires de l'opus free-to-play, mais s'est longuement attardé sur les nouveautés auxquelles il faudra s'attendre pour Diablo IV. La formule historique de la franchise qui a quasiment inventé le hack'n'slash a sensiblement évolué, tant dans son approche du level-design que du point de vue de la gestion sociale, avec des composantes de MMORPG qui ont été injectées dans sa recette.

 

 

L'ambiance promet d'être bien plus sombre que celle de Diablo III, pour se rapprocher de celle plus crépusculaire de Diablo II, et plus encore de son extension Lord of Destruction. Les décors sont sanglants, les héros franchiront des couloirs emplis de cadavres d'êtres humains sacrifiés à d'obscurs dieux anciens, et seront confrontés à un bestiaire toujours aussi répugnant. La direction artistique, très gore et brutale signe un retour aux sources de la franchise, loin de celles de D3 et de D-Immortal, jugées trop colorées par les fans et les critiques.

La véritable révolution à attendre est celle de l'open-world. Pour la première fois de son histoire, Diablo va briser les murs de ses zones à explorer et de sa narration en chapitres, pour aller vers un monde ouvert. Un bouleversement qui a clairement pour but d'inscrire la saga dans une plus grande modernité, et de s'affranchir de sa structure somme toute trop linéaire pour les canons contemporains. Le studio Blizzard promet donc une plus grande liberté de mouvement, sans pour autant sacrifier le contenu de jeu.

 

Diablo IV : photoEt qui va nettoyer tout ça ? 

 

Pas moins de 150 donjons sont prévus pour la version finale du titre, ainsi que des événements aléatoires en ligne, comme l'apparition de "world bosses" contre lesquels des joueurs devront s'allier pour espérer la victoire. Une mécanique tout droit héritée des MMORPG, qui démontre une influence des mécaniques de jeux de Diablo Immortal sur D4.

Autre nouveauté : tout joueur qui brillera dans le jeu sera affublé d'un signe le désignant comme "Champion" sur la carte. Les autres joueurs pourront alors décider d'aller l'affronter, avec à la clé du loot rare. Concernant la gestion de ces items et leur taux de drop, Blizzard n'a pas évoqué l'aspect économique de D4Y aura-t-il des microtransactions, et si oui dans quelle mesure ? Ces questions restent sans réponse.

Last but not least, Activision-Blizzard a confirmé le retour du nécromancien parmi les classes disponibles au lancement de D4. Avec ses allures de Marilyn Manson albinos, le magicien spécialisé dans les invocations de créatures mortes-vivantes rejoint donc le barbare, la sorcière, le druide et la voleuse. Blizzard a même livré une brève cinématique de présentation de cenouveau venu.

 

 

Malgré ces nouveautés, de nombreuses zones d'ombre demeurent concernant Diablo 4. Outre son système économique que Blizzard n'a pas évoqué, les joueurs s'interrogent sur la dimension multijoueur du titre. Ne risque-t-elle pas de cannibaliser le cœur du jeu et l'expérience solo ? L'apparition des événements multi en ligne pourrait provoquer un focus de la part des équipes de Blizzard sur l'aspect social du titre, au détriment du contenu de la campagne solo.

Pour en avoir le cœur net, il faudra encore se montrer patient. Après avoir été prévu pour l'année 2022, Diablo IV est désormais attendu pour 2023 sur PC, PS4 et PS5, Xbox One et Series. Bonne nouvelle pour les amateurs de jeu multijoueurs en ligne : le titre bénéficiera du cross play et même d'une cross progression avec une portabilité des sauvegardes sur toutes les plateformes.

Tout savoir sur Diablo IV

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Fab
14/06/2022 à 00:22

@Kyle Reese, La vidéo avec Lilith était en effet absolument terrible, à écouter au casque pour le superbe doublage : https://www.youtube.com/watch?v=0NgM3ldsjw8&ab_channel=DiabloFR

Kyle Reese
13/06/2022 à 18:42

La toute première présentation de Diablo IV avec l'arrivée de Lilith était franchement superbe.
Par contre la qualité de la cinématique du Nécromancien est franchement très en dessous et pas au niveau de ce qui se fait en 2022, voir même limite moche j'ai du mal à comprendre (ils ont limité le budget surement), même si le perso est lui plutôt convaincant.

Évidement ce ne sont pas les cinématiques qui font la réussite d'un Diablo mais quand même.
Bref wait and see.

Atma
13/06/2022 à 18:40

Vous avez la mémoire courte: le lancement de Diablo III a été catastrophique pendant de longs mois mais ils ont bien fini par rattraper le coup.
Faut juste être patient avec Immortal. Ils ont eu les yeux plus gros que le ventre car il me semble que Blizzard a besoin de sous-sous pour les nouveaux actionnaires. Et quand bien même DI se plante, osef, ce n'est qu'un p2w complètement pompé sur le 3...
Le 4 va tuer sa maman, ça va bien se passer, j'vous dis... ^_^

L'indien Zarbi.
13/06/2022 à 18:18

Le Nécromancien a la classe.

;-(
13/06/2022 à 16:43

Shared world ... Si c'est pour se retrouver comme dans DI avec des joueurs qui apparaissent puis disparaissent de façon completement aléatoire et des spots de quê primes vides parce que partagés ... non merci, malheureseument.
En revanche un monde partagé en ville et une option pour l'étendre (ou non) au reste de l'univers alors pourquoi pas ...

Jojo
13/06/2022 à 16:13

Sauver la licence je ne sais pas mais présentation plutôt convaincante et rassurante !

Par contre l'infâme Diablo Immortal est en train de faire sombrer la licence !

votre commentaire