Mario Kart 64 : un joueur réussit l'impossible record après 8 ans d'acharnements et de controverses

Antoine Desrues | 11 août 2021 - MAJ : 11/08/2021 12:31
Antoine Desrues | 11 août 2021 - MAJ : 11/08/2021 12:31

Pendant des années, des joueurs de Mario Kart 64 ont espéré récolter les 32 records du monde du jeu. L'un d'eux y est enfin arrivé.

Si vous ne connaissez pas Summoning Salt, on ne serait que trop vous conseiller les vidéos de ce Youtubeur passionné, devenu la référence absolue en matière de speedrun. Avec sa voix engageante (en anglais cependant), son montage efficace et son sens du storytelling ahurissant, le bonhomme a retracé des histoires fascinantes autour de certains jeux vidéo, et les manières qu'ont eues quelques acharnés de les terminer en un temps record.

 

photoHere we goooo !

 

Alors qu'il a débuté sa carrière de vidéaste autour de ses propres recherches et performances sur le jeu de boxe Punch Out !, Summoning Salt a depuis recouvert un panel de titres très divers, dans lequel la franchise Mario Kart tient une place à part entière. Entre découvertes de raccourcis et exploitations de bugs en pagaille, la série de jeux de course de Nintendo a été cassée dans tous les sens par les speedrunners, qui ont réussi à battre des records aussi drôles que spectaculaires.

Cependant, le speedrun de Mario Kart est aussi abordé de manière plus réglo, sans utiliser à son avantage les failles des jeux. Et c'est justement dans ce contexte que Summoning Salt a réalisé l'une de ses plus grandes vidéos. Intitulé The Quest for World Record Perfection, ce passionnant documentaire est revenu en détail sur la bataille qui a fait rage au cœur de Mario Kart 64. À partir des 16 circuits qui composent cet épisode, le joueur allemand Matthias Rustemeyer s'est lancé en 2013 un défi de taille : obtenir à lui seul les 32 records du monde du jeu, c'est-à-dire en réalisant les meilleurs temps sur chaque circuit, mais aussi sur un seul tour.

 

 

Ce que ne pouvait pas prévoir Rustemeyer, c'est qu'après s'être assuré pas moins de 26 records en un laps de temps très court, toute une communauté de speedrunners allait se réunir pour l'empêcher de réaliser son rêve. Parmi les membres de cette ligue, surnommée les "Anti-1.000", le joueur américain Dan Burbank a de loin été l'un des adversaires les plus féroces de Matthias Rustemeyer, au point où ce dernier a plusieurs fois frôlé son objectif. Jusqu'à 2018, le speedrunner a atteint pas moins de huit fois 31 records du monde, dont les temps n'ont cessé de baisser, parfois au centième de seconde près.

En tout cas, ce récit aussi inspirant que frustrant (et raconté avec brio par Summoning Salt) a eu enfin droit à une fin... mais peut-être pas celle qu'on espérait. En effet, le 9 août 2021, c'est Dan Burbank qui est parvenu à obtenir les 32 records du monde, au nez et à la barbe de Rustemeyer. Il faut dire que le joueur américain a fini par quitter les Anti-1.000 pour lui-même tenter le défi de son rival allemand. Summoning Salt a annoncé la nouvelle dans un tweet, en partageant le moment où le joueur a réalisé l'impossible sur sa chaîne Twitch :

"C'est arrivé. Dan a réalisé 32 sur 32 records sans raccourcis dans Mario Kart 64. Il n'est parvenu à 31 records qu'une seule fois, avant d'arriver au 32e plus tard dans la journée."

 

 

Néanmoins, la performance de Burbank n'a pas été reçue de la meilleure manière à cause de ses méthodes controversées. Fatigué qu'à chaque révélation d'un nouveau temps, son adversaire le batte quelques jours ou semaines plus tard, le speedrunner a choisi d'arrêter de partager les résultats de ses performances avec la communauté. Ainsi, en juillet 2020, Burbank a balancé pas moins de dix records d'un coup, afin de prendre de court Rustemeyer.

Alors certes, le joueur a depuis sa réussite publié un long message d'excuse, expliquant qu'il s'est laissé emporter par sa soif de victoire. Mais il faut tout de même reconnaître que ses techniques discutables n'ont pas conclu cet épisode fascinant de l'histoire du speedrun avec le romantisme qu'on aurait pu espérer. Reste cependant un exploit qu'il est important de saluer.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Moi
12/08/2021 à 15:37

@karlito tu ne parle pas de King Kong et du documentaire “king of Kong”?

Karlito
11/08/2021 à 13:24

A mettre en parallèle au documentaire sur les records et ses joueurs archarnés assez lunaires de Pac Man. Un épisode de la série "Crossed" en parle trés bien :)

votre commentaire