Tomb Raider : bande-annonce de la nouvelle Lara Croft, très proche du jeu vidéo

Geoffrey Crété | 19 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Crété | 19 septembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Alicia Vikander incarne Lara Croft dans une nouvelle adaptation du jeu vidéo culte.

Avec des cinéastes solides à la barre, Warcraft - Le commencement et Assassin's Creed avaient fait renaître un certain espoir pour les fans de jeux vidéo. Avec une critique très tiède et une carrière moyenne en salles, loin d'être à la hauteur d'une franchise en devenir, il a vite été enterré. Et ce n'est pas le succès de la saga Resident Evil avec Milla Jovovich, désormais en phase de reboot avec James Wan, qui pourra y remédier.

 

Photo Alicia Vikander

 

Le nouveau Tomb Raider arrive donc en terrain miné. L'étiquette de sympathique navet collée aux deux films avec Angelina Jolie n'apporte rien de bien positif sur cette nouvelle version, et la présence de l'oscarisée Alicia Vikander (parfaite incarnation de la Croft contemporaine : athlétique, fluette, sportive) n'est pas une assurance véritable, Jolie ayant elle aussi été couronnée juste avant d'incarner la célèbre aventurière.

Un atout néanmoins : la popularité du comeback de Lara Croft en 2013, qui est définitivement entrée dans l'ère Uncharted et compagnie avec un reboot sauvage, brut et plus réaliste. Sans surprise, la première bande-annonce du film Tomb Raider mise totalement sur ce succès.

 

  

L'arc, la tenue, le naufrage en pleine tempête, l'évasion après avoir été capturée, la cascade sur l'épave de l'avion, la mention de Trinity, le méchant Vogel (Walton Goggins), le piolet multi-usages : Tomb Raider, réalisé par Roar Uthaug (The Wave), ressemble à une copie assez conforme du jeu sorti en 2013, où une jeune Lara Croft se retrouve sur une mystérieuse île au large du Japon. Confrontée pour la première fois à la nature, à l'adversité et à elle-même, elle apprendra à devenir ce qu'elle est au fond d'elle : la grande héroïne adulée depuis les années 90.

Au moins une différence majeure avec le jeu toutefois : Lara Croft partira ici à la recherche de son père (incarné par Dominic West), disparu sur l'île en question. De quoi ajouter un élément dramaturgique classique, dans la lignée du premier film avec Angelina Jolie, là où l'héroïne était uniquement menée par sa curiosité et sa passion dans le reboot sur consoles. En ça, le film pioche aussi du côté de Rise of the Tomb Raider, où Lara marchait dans les pas de son père. Le décor du bureau et l'apparition de Kristin Scott Thomas semblent aussi pointer vers ce jeu.

 

Photo Angelina Jolie

Lara Croft version Angelina Jolie

 

Si le fan pourra y grapiller quelques éléments alléchants, avec un aperçu de tombes et un clin d'œil aux doubles flingues de l'aventurière, difficile de se faire une idée précise face à cette première bande-annonce très ordinaire, qui semble sans surprise plus préoccupée par l'action que par une quelconque ambiance - chose pourtant vitale dans n'importe quel Tomb Raider. Sans parler des effets spéciaux entraperçus qui, a priori, sont loin d'être finalisés.

Date de sortie française : 14 mars.

Retrouvez notre dossier sur nos espoirs face à cette nouvelle adaptation, qui a de beaux éléments en main pour offrir un bon film d'aventure.

 

Affiche

 

 

Tout savoir sur Tomb Raider

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kouak
20/09/2017 à 23:35

@krista
Bon, nous avons quelques divergences quant à la notion de "navet", mais merci pour ce "mini débat".
Je suis heureux de constater que l'on peut discuter, sur ce site, sans se prendre le chou.
Au plaisir Krysta.
Cordialement.

Krysta
20/09/2017 à 17:51

@Kouak

Et une définition existe pour une raison, donc perso je ne garde que ça.
Et non, on ne va pas tous en salles parce qu'on nous a survendu un film - faut pas généraliser à partir de ses expériences : le public est grand, divers, et plein de gens suivent leurs envies selon des tonnes de critères, parfois aussi simples que l'affiche, l'humeur, le synopsis, les horaires de diffusion... ou la "marque", que ce soit Star Wars, Scream ou Tomb Raider.

Sans parler de la subjectivité évidente dans les qualificatifs de "merdique", "désastreux" : ton "merdique" sera le "excitant" de ton voisin, et vice-versa.

Etre déçu après avoir lu des critiques très positives, se retrouver face à un film moyen ou mauvais alors qu'on attendait du bon ou de l'excellent, ce n'est pas du "navet". C'est une déception, une frustration. Parce qu'on peut parfaitement aller voir un film sans en avoir quoi que ce soit, sans avoir lu la moindre critique, sans rien en attendre, et y découvrir un navet.

Tout ça pour dire qu'au-delà de nos histoires perso : un navet n'a rien à voir avec des attentes quelconques. Par définition. Définition commune qui ne fait appel à aucun critère ultra subjectif de perception de la promo, sympathie pour un genre, attention aux trailers, lecture des critiques - car tout le monde ne regarde pas tout ce manège marketing.

Kouak
20/09/2017 à 17:40

@Krysta
en effet si tu prends la définition littérale du mot...
Mais c'est lorsque tu quittes la salle que tu peux traiter un film de navet.
Pas avant.
Et pourquoi as-tu été voir ce "navet"? Parce-qu'on te l'a survendu...
Le film est surcoté...Les critiques son dithyrambiques, il est maintes fois primé, nominé
(ce sont des exemples) tu en attends quelque chose de "formidable" et au final, pour des raisons qui te sont propres, c'est une daube sans nom.
Déception, désillusion...Navet.
Alors effectivement , un navet peut virer au "nanar". Voir même devenir "culte".
Je prends un exemple :
"Tigre et dragon" 1er opus.
Survendu, primé, critiques élogieuses, nominé maintes et maintes fois.
Je suis allé le voir.
300 personnes dans la salle.
Au bout de 30mn, 300 personnes pliées en 4 de rire.
J'étais dans l'attente d'un chef d'oeuvre, aux vues de qui avait été dit, résultat : Une immense poilade collective...Dérision totale.
Tromperie sur la marchandise...Mais pas de regrets ! J'ai passé un bon moment...
Pas celui que j'attendais...Navet...Mais nanar (Rigolade)
Bref, je sais qu'en citant cet exemple beaucoup vont monter au créneaux et me dire "quoi c'est un super film"...S'il faut, j'argumenterai sur le sujet plus tard...Ou pas.
Donc, tout cela pour dire que les précédents "tomb raider" sont loin d'êtres des navets, Puisque aucune déception quant au contenu.
En réalité , l'attente était à la hauteur de leurs promotions.
Des films distrayants, sans aucunes prétentions.
Mais attention...Tous les gouts sont dans la natures...
Maintenant si malgré une promo désastreuse, un BA merdique, des critiques acerbes...
Bref des signes annonciateurs d'un fiasco total tu veux te rendre compte par toi même...
C'est que tu attends quand même une lueur d'espoir...Ou que tu fais preuve de "masochisme"...
"Mais ceci est une autre histoire" (phrase finale, voix OFF, Conan le barbare)

Krysta
20/09/2017 à 15:38

@Kouak

Un navet n'est rien de plus qu'une oeuvre insipide, sans intérêt. Pas de notion d'attente du tout il me semble.
Et à la différence d'un nanar, ça n'a même pas de potentiel drôle-cool-culte au 5ème degré.

Par ailleurs, vu le matériau de base, les films avec Jolie avaient le potentiel pour être excellents. Les jeux sont excellents, quoi qu'on en dise pour les réduire parfois à l'héroïne surper-sexualisée. C'est de l'aventure pleine de magie, de poésie, de silences, de mystère, avec des décors, des idées, fantastiques. Et des intrigues très classiques mais super efficaces (rien que celle du premier, avec le Scion et Natla, aurait pu être une base pour un film hollywoodien).
Et Simon West avait montré un certain talent pour emballer l'action dans Les Ailes de l'enfer, donc le premier Tomb Raider aurait pu être réussi.

Kouak
20/09/2017 à 15:29

Bonjour,
C'est vrai que ça donne pas trop envie...
Si c'est pour voir un assemblage de cinématique de jeux vidéos autant dépenser son argent au bistro d'en face...
Selon l'heure de la séance et si 3D vous pouvez avoir Entrée+plat ou Plat+dessert...
1/4 de vin compris...Le café en sus...Faut pas rêver non plus...
Pour ce qui est des précédents opus...Un navet , tel que je le conçois dans le milieu audiovisuel,
c'est plutôt une oeuvre qui vous promet quelque chose qu'elle ne peut tenir.
Hors les "Tomb raider" précédents, n'ont jamais eu ce genre de prétention...
On savait à quoi s'en tenir dès le départ.
Pas de surprises...
Mais il est vrai, qu'à l'époque, Angélina était plus encline à me faire tomber dans la raideur que Alicia...
Oui, je sais, ce calembour est de très mauvais gout...
Pardon mesdames et demoiselles...Je sors...

snoopinette
20/09/2017 à 14:33

moche

jmenfou
20/09/2017 à 13:42

@okay je savais pas que la crédibilité d'un film était avant tout ( pour toi ) de coller à un jeu vidéo d'il y a 15 ans pixelisé avec des seins énormes en forme de pyramide plutôt qu'au monde réel ou pour faire tout ce qu'elle fait il faut avoir un minimum de musculature.
Quand à Angelina jolie je la trouvé plutôt pas mal, ça passait disons , va faire quelque comparo de photos tu verra la différence de maigreur avec la nouvelle ça saute aux yeux.

Okay
20/09/2017 à 12:39

Et c'est un triple record du monde du saut en longueur!!!

...rien de réaliste, on a les mêmes sauts que dans le jeux vidéos!

@jmenfou
"Elle ressemble à une anorexique sous amphét, des bras et des jambes cure dent ça pose un gros problème de crédibilité pour jouer Lara Croft."

Pas très cohérent ce que tu dis, la (vraie) Lara Croft des jeux vidéos a toujours été très fine (maigrelette) et pas vraiment musclée, tout comme Angelina Jolie lorsqu'elle incarnait Lara Croft dans les deux premières adaptations. Donc se sont tes propos qui manquent de crédibilité.

Kinyco
20/09/2017 à 12:17

Mouais. La fin est déjà présente dans la bande annonce.

Durant toute la bande annonce elle possède les cheveux détachés, puis sur la fin avec les deux flingues => Tresses.
J'espère juste que si suite, il y a, elle soit bien plus "sombre". Car là ça manque clairement de "danger". D'après les images dans la bande annonce, le danger c'est pas l'île, mais les hommes dessus.. Hors ça devrait être tout le contraire.

phil
20/09/2017 à 10:38

oui pareil jolie film d aventure qui ressemble au jeu au départ
les autres on dirai des vieux clip vidéo et ca ne mène nulle part et angelina j y veux pas de mal mais qu elle arrête et reste dans ces vignes maintenant
a voir mais ca a l air vraiment pas mal .............

Plus
votre commentaire