Jeanne Moreau, légende du cinéma français, est décédée

Alexandre Janowiak | 31 juillet 2017
Alexandre Janowiak | 31 juillet 2017

Elle croquait le monde et les hommes dans l’tourbillon de la vie. Jeanne Moreau, l’élégance à la française, a été retrouvée inanimée ce lundi matin dans son appartement parisien.

Décédée à l’âge de 89 ans ce lundi matin, Jeanne Moreau rejoint Claude Rich, un autre grand nom du cinéma français parti la semaine dernière. L’actrice inoubliable des Valseuses laisse derrière elle une vie affriolante et une carrière impressionnante.

Dès ses débuts au cinéma, Jeanne Moreau incarne plus qu’une actrice. En interprétant des femmes fortes dans Les Amants de Louis Malle ou Ascenseur pour l'échafaud du même réalisateur, elle devient peu à peu le symbole de la femme moderne.

 

Photo Valseuses (Les), Gérard Depardieu, Patrick Dewaere

Jeanne Moreau dans Les Valseuses de Bertrand Blier

 

Dès les années 60, la comédienne de seulement 30 ans forge déjà sa légende en tournant avec les plus grands cinéastes du monde. Michelangelo Antonioni dans La Nuit face à Alain Delon, Marcel Ophüls dans Peau de banane, Orson Welles dans Le Procès, Louis Malle dans Ascenseur pour l'échafaud ou encore Le Feu follet, Luis Buñuel dans Le Journal d'une femme de chambre, ou encore Jacques Demy, Jean-Luc Godard, François Truffaut, Joseph Losey, John Frankenheimer, Jean-Jacques Annaud, Wim Wenders, jusqu'à François Ozon et Amos Gitaï. Tous veulent s’attribuer les services de cette séduisante actrice à la voix si singulière.

L’immense Kirk Douglas raconte même dans son bouquin I Am Spartacus ! avoir tenté de recruter la Française pour le film de Stanley Kubrick en lui rendant visite à Londres. Il lui promet le succès, la renommée internationale. Elle décline. 

 

Photo Le Procès

 Jeanne Moreau dans Le Procès d'Orson Welles

 

Au milieu de ses 130 rôles, Jeanne Moreau reçoit un prix d’interprétation à Cannes en 1960 pour Moderator cantabile. 32 ans plus tard elle reçoit un César de la meilleure actrice pour La vieille qui marchait dans la mer. Elle recevra aussi deux César d’honneur (1995 et 2008) et la consécration du cinéma international en 1998 avec un Oscar d’honneur. 

Elle joue également de nombreux rôles à la télévision pour son amie Josée Dayan, à l'image notamment des Rois maudits où elle interpétait Mahaut d'Artois.

 

Photo Rois maudits (Les) [TV-2005]

Jeanne Moreau dans Les Rois Maudits

 

Comme elle aimait à le dire, elle ne faisait pas du cinéma pour collectionner les robes mais pour collectionner les cinéastes. Si elle était croqueuse d’hommes à l’écran, elle l’était aussi derrière. Mariée à deux reprises (à Jean-Louis Richard puis William Friedkin), on lui prête également des liaisons avec Sacha Distel, Jean-Louis Trintignant, Marcello Mastroianni, Louis Malle ou le couturier Pierre Cardin.

Audacieuse, Jeanne Moreau s’est aussi amusée à chanter pour François Truffaut ou Serge Rezvani dans Jules et Jim. Dans l’une des compositions du poète Cyrus Bassiak, elle avait la mémoire qui flanche. Une chose est sûre, nous, nous ne l’oublierons jamais.

 

Photo Gebo et l'ombre

Jeanne Moreau dans Gebo et l'ombre

 

Photo Cet amour-là

Jeanne Moreau dans Cet amour-là

 

Photo Jules et Jim

Jeanne Moreau dans Jules et Jim

 

Photo Mariée était en noir (La)

Jeanne Moreau dans La Mariée était en noir

 

Photo Alain Delon, Nuit (La)

Jeanne Moreau dans La Nuit d'Antonioni

 

Photo Le Journal d'une femme de chambre

Jeanne Moreau dans Le Journal d'une femme de chambre

 

Photo Ascenseur pour l'échafaud

Jeanne Moreau dans Ascenseur pour l'échaffaud

 

Photo Viva Maria !, Brigitte Bardot

Jeanne Moreau dans Viva Maria !

 

Photo Anne Parillaud, Jeanne Moreau

Jeanne Moreau dans Nikita

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Jess
03/05/2018 à 00:34

Plus vive que jamais, pour l'eternité.

Ded
31/07/2017 à 20:03

J'avais 18 ans quand a soufflé la bouffée d'air frais des "Valseuses". Loin du souci de l'image glamour factice, elle a prouvé là une véritable implication et une liberté d'esprit indéfectible en n'hésitant pas à se mettre en "danger" pour bousculer un conformisme figé étouffant et botter ainsi le c... à une société bourgeoise née vieille.

Slaine
31/07/2017 à 19:20

Je partage ton avis Matt..et quel film!!..rip

Matt
31/07/2017 à 18:56

Sa mort dans Les Valseuses reste un de mes souvenirs les plus forts jamais ressenti devant un film. Mais ce n'est qu'un infime photogramme dans sa longue et prestigieuse liste d'interprétations. Bonsoir Madame.

votre commentaire