La fille d'Harold Ramis s'étonne du possible retour de son père dans les prochains SOS Fantômes

Christophe Foltzer | 26 juillet 2017
Christophe Foltzer | 26 juillet 2017

Il se passe de drôles de trucs autour de la franchise Ghostbusters ces derniers temps et ce n'est pas franchement rassurant. Mais, au point où nous en sommes, on n'est pas à une idée à la con près.

Ivan Reitman, le réalisateur des deux premiers Ghostbusters, est actuellement en train de se préparer un super plan retraite et, pour cela, il n'hésite pas à piétiner son oeuvre et notre enfance. Déjà que le reboot de 2016 n'est pas super bien passé auprès des fans, qu'il n'a pas non plus fait le score attendu au box-office et qu'il fait généralement l'objet de pas mal de blagues quand on en parle, Reitman ne désespère pas d'imposer cette nouvelle version de la franchise et en faisant carrément un univers étendu.

 

Affiche

 

Il y a quelques jours, il rappelait en effet qu'un film d'animation était actuellement en préparation et qu'un autre film live était prévu, qui devrait cette fois réunir les deux univers distincts de la saga, à savoir les anciens et les nouveaux casseurs de fantômes. Une idée pas si nulle sur le papier mais qui risque cependant de créer pas mal de problèmes une fois sur le plateau, ne serait-ce que parce qu'au niveau cohérence, après les caméos lourdingues de l'ancien cast, ça risque de passer moyen. L'autre souci, plus sérieux celui-là, c'est que, quoi qu'il arrive, Egon Spengler ne pourra pas en être puisque son interprète, Harold Ramis, est malheureusement décédé en 2014. Cela dit, ça ne semble pas arrêter Reitman puisqu'il a déclaré lors du dernier Comic-Con qu'un retour de Spengler était tout à fait possible et qu'il y pensait sérieusement.

 

Photo Ghostbusters

Bill Murray, Dan Aykroyd et Harold Ramis

 

Evidemment, il ne s'agirait pas d'un clin d'oeil émouvant comme dans le reboot mais d'un vrai rôle ce qui, immédiatement, nous amène sur la piste de l'image de synthèse façon Peter Cushing dans Rogue One. Un pari casse-gueule qui, s'il est mal géré, pourrait totalement ruiner le film en l'espace de quelques plans et qui étonne aussi Violet Ramis Stiel, la propre fille du comédien, qui s'est exprimé au micro de Heat Vision il y a quelques jours pour commenter cette décision :

 

Photo Ghostbusters comparaison

 

 

"C'est bizarre. Personnellement, je n'imagine pas les gens accepter un tel procédé, mais qui sait. La technologie d'aujourd'hui est incroyable. J'essaye de m'imaginer ce qu'il en aurait pensé. Si c'est d'une grande qualité et que ça fonctionne, alors c'est bon. Mais s'il y a le moindre problème, alors il ne faut pas le faire."

Et on espère que Ivan Reitman écoutera ces paroles empreintes de sagesse avant de continuer à pourrir Ghostbusters. Parce qu'un producteur peu scrupuleux en fasse n'importe quoi, ça passe encore, mais que l'un de ses créateurs se décide à tout bousiller pour faire de la thune, là, non.

 

Photo Ghostbusters

Tout savoir sur S.O.S. Fantômes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Dirty Harry
26/07/2017 à 17:15

N'importe quoi...mais quand est ce qu'il ouvrent les yeux et stoppent leurs idées stupides ?

Galamoth
26/07/2017 à 10:43

Il y a deux manières de voir ce procédé:profanation et hommage. Pour moi, si cela se fait c'est le premier terme que j'emploierai.... bon après c'est le cœur du gamin de 1984 devant "Ghostbusters" qui parle.

Galamoth
26/07/2017 à 10:42

On peut voir cette méthode de deux manières: Profanation et hommage. Pour moi si cela se fait, c'est de la profanation.... Bon après c'est le cœur du gamin toujours en 1984 devant le premier "Ghostbusters" qui parle...

votre commentaire