Le patron de Marvel et le réalisateur de Black Panther nous expliquent les secrets de la bande-annonce

Christophe Foltzer | 11 juin 2017
Christophe Foltzer | 11 juin 2017

Il nous aura fait attendre pendant de nombreux mois mais il est enfin là. Et le trailer de Black Panther mérite qu'on nous explique deux-trois petits trucs.

De tous les futurs films de super-héros, Black Panther est l'un de ceux que nous attendons le plus et pour plusieurs raisons. Déjà parce qu'il mettra en scène l'un des héros les plus impressionnants de Civil War, ensuite parce qu'il va enfin nous faire voyager et nous changera des bastons sur des parkings et enfin parce qu'il est réalisé par Ryan Coogler, le réalisateur du très aimé Creed

 

Photo Michael B. Jordan

 

Après une première affiche quelque peu problématique par sa qualité visuelle sortie tout droit d'un tuto Photoshop pour les nuls, Black Panther a dévoilé quelques heures plus tard son premier trailer et il est loin d'avoir convaincu tout le monde. Bien sûr, il reste quasiment un an avant la sortie du film donc nous n'allons pas juger de sa qualité sur une simple bande-annonce mais il est vrai que certains fans ont quelque peu tiré la tronche en en découvrant les premières images.

Si, pour notre part, nous trouvons le trailer plus que prometteur, on comprend la légère déception de certains mais, encore une fois, il faudra attendre le film lui-même pour établir un verdict. Par contre, comme le film aborde un univers qui n'est pas forcément connu du grand public comme cela peut l'être avec Spider-Man, quelques petites précisions s'imposent. Et Ryan Coogler et le producteur Kevin Feige n'ont pas perdu de temps puisqu'ils sont directement intervenus au micro d'Entertainment Weekly pour nous expliquer deux-trois trucs sur la bande-annonce.

 

Photo Black Panther

 

La première scène que nous voyons, celle de l'interrogatoire, se déroule donc dans un centre de sécurité coréen, en présence de T'Challa et de sa garde du corps, Okoye. Et pour Coogler, elle est importante :

"Une personne en sait beaucoup sur le Wakanda tandis que les autres en sont persuadés aussi, alors qu'en réalité ils n'en savent rien. J'ai trouvé que ce serait génial de commencer par un personnage qui a vu le pays de ses propres yeux."

Juste après, c'est l'apparition d'un engin volant, le Royal Talon Fighter de T'Challa et qui correspond à un flashback présentant le retour du prince juste après la mort de son père. Ce qui nous permet de voir un peu à quoi ressemble le Wakanda mais surtout d'apercevoir Zuri, un personnage important du film :

"L'aspect spirituel du Wakanda est quelque chose qui existe dans le comics et c'est quelque chose que nous voulions dans le film. Plus qu'aucun autre, Zuri, le personnage de Forest Whitaker, est en lien direct avec le père de T'Challa. C'est quelqu'un qui lui sert de guide."

 

Photo Michael B. Jordan

 

Et le film ne devrait pas faire l'impasse sur l'aspect spirituel tant que sur l'aspect concret, puisqu'on y retrouvera l'Herbe Mystique en forme de coeur, source de ses pouvoirs, ainsi que le fameux Vibranium qui servit à créer le bouclier de Captain America :

"Kevin Feige : Les gens qui lisent le comics connaissent l'Herbe Mystique et la cérémonie qui y est rattachée. C'est en partie spirituel. Nous ne l'appelons pas magie mais il y a du Vibranium qui s'est entremêlé au sol du pays pendant des milliers d'années, donc il y a d'autres choses qui entrent en compte.

 

chadwick boseman

 

Ryan Coogler : L'Herbe Mystique est ce qui permet à T'Challa d'utiliser ses pouvoirs à plein potentiel. Il peut affronter Captain America, qui est un super-soldat, donc il a une force surhumaine et un instinct surdéveloppé qui lui donnent ces capacités extraordinaires. L'Herbe Mystique est ce que les Black Panther consomment de génération en génération, une fois qu'ils ont acquis ce titre et c'est ce qui leur permet leurs prouesses physiques."

Il faut donc s'attendre à un mélange de film de super-héros classique et à une aventure légèrement barrée en février prochain. Et ça tombe bien, c'est tout ce qu'on demande. 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire