Chris Pratt revient sur l'échec de Passengers

Mise à jour : 23/09/2017 09:30 - Créé : 20 avril 2017 - Jacques-Henry Poucave
Photo Chris Pratt
22 réactions

Passengers fut un des gros bides de ces derniers mois, peu aidé par une promo inexistante, et des critiques allant du tiède à l’assassin.

Film de science-fiction réunissant deux des comédiens les plus populaires du moment (à savoir Jennifer Lawrence et Chris Pratt), doté d’un concept plutôt ambitieux, le blockbuster avait toutes les cartes en mains pour séduire le public. Il en fut malheureusement autrement, tant à cause d’une campagne marketing plutôt mollassonne que d’un accueil glacial de la presse, qui considéra le film comme passant à côté de son sujet, ou validant les choix problématiques de son héros masculin (possiblement assimilés à une validation de la culture du viol).

Résultat : avec un budget de 110 millions (sans compter une promo massive), le film de Morten Tyldum a terminé sa carrière sous la barre des 300 millions au box-office mondial, dont une centaine aux Etats-Unis.

 

Photo Jennifer Lawrence, Chris Pratt

 

Du coup, pas évident de défendre le long-métrage, rapidement écrasé par l’avalanche de sorties de ce début d’année. Pour autant, Chris Pratt soutient toujours un projet cher à son cœur, ainsi qu’il l’explique à Variety, durant la promotion des Gardiens de la Galaxie 2.

« J’ai vraiment été pris par surprise. Clairement, ce fut une leçon. Personnellement, je trouve le film très bon, j’en suis très fier. Je suis curieux de voir si ça va s’inscrire dans la durée. Le film, et les critiques. »

Elégant, l’artiste tient également à préciser qu’il n’a aucunement l’intention de s’en prendre à la presse.

« Je ne veux surtout pas me retrouver en situation de reprocher aux critiques de ne pas aimer un film. Du coup j’en resterai là. Le film est ce qu’il est, et j’en suis fier. »

 

Photo Jennifer Lawrence, Chris Pratt

commentaires

Rpland30 24/05/2017 à 11:57

Super film pourtant, j'ai adoré, c'est un chef d'oeuvre... Sublime !!

jo 24/04/2017 à 17:31

Bof, deux comédiens pas terribles et un scénario déjà vu, restent les effets spéciaux tout au plus

Geoffrey Crété - Rédaction 24/04/2017 à 15:17

@Chris

On en parlait plus bas : le budget officiel ne comprend pas les frais marketing, qui étaient très importants pour Passengers (voir la tournée promo massive des deux acteurs, argument promo en or). Pour un blockbuster classique, c'est généralement la moitié du budget officiel qu'il faut ajouter ; donc Passengers a probablement coûté, réellement, dans les 160-170M minimum (c'est souvent plus, mais aucune donnée officielle assumée par les studios).

Avec un box-office en dessous des 300 millions, Passengers est donc tout sauf un vrai succès. Ca ne veut en revanche pas dire que c'est LE flop de l'année.

Ghost in the Shell n'a pas encore terminé sa carrière mais est d'ores et déjà considéré comme un échec, oui. Pourtant, notons qu'il a coûté 110M, comme Passengers, et est actuellement à plus de 160M. C'est donc relativement proche (à voir une fois son exploitation terminée).

Star Trek Sans limites : 185 millions de budget, box-office de 343. C'est donc là encore un "flop" à nuancer. Parce qu'au fond, tout est question d'attentes et de calibrage : ces films étaient produits pour être de plus gros succès, et il est évident que le studio voulait plus que 299M pour Passengers, vu les salaires investis et la cote des deux acteurs. La revue de presse n'a pas aidé, et confirme que le film n'a pas convaincu, et n'a pas rayonné au-delà du pouvoir d'attraction des deux acteurs et du spectacle promis par la promo massive.

Chris 24/04/2017 à 15:01

Avec 299 millions de recettes pour 110 millions de budget, on est très loin du bide. Le film amortit son budget et est quasi rentable (il faut un ratio recettes = budget x 2,5 pour être rentable). Si on veut parler d'échec commercial dans le gendre SF, on peut plutôt parler de "Ghost in the Shell" (actuellement) ou "Star trek sans limites" qui n'a vraiment pas brillé au Box Office mondial.

corleone 22/04/2017 à 18:40

Trêve de totologie, "voire négatif" en lieu et place de "voire critique".

Dios 21/04/2017 à 09:54

@chris

Ca me semble bien facile comme conclusion...
Je n'ai pas besoin de sortir la carte ennui, manque d'action ou autre pour simplement trouver le film médiocre, écrit à la truelle, cliché au possible, sans intensité. Je ne vais pas pour autant te dire que je n'accepte pas ton avis, ou tenter de le diminuer, t'as bien le droit d'aimer. Mais sache qu'on peut avoir trouvé ça mauvais, sans avoir au préalable été conditionné pour voir un blockbuster spectaculaire.

Ce qui est sûr cela dit, pour aller dans ton sens, c'est que le studio l'a mal vendu car trop persuadé d'avoir un succès en poche. Il a trop mis d'argent dedans (ce scénario traînait depuis des années, et avait sur le papier un budget inférieur), se l'est trop joué "on va attirer tout le monde, de l'amateur de romance à celui qui a trouvé Gravity cool". Mais ça n'est qu'un facteur pour parler du box-office, le film, lui, on peut l'apprécier (ou pas...) au-delà de ça.

Chris 21/04/2017 à 01:54

C'etait un très bon film mais mal vendu, les gens ont cru que ce serait un film d'action alors que pas du tout, du coup ce n'est pas le bon public qui s'est déplacé en salle et les retours ont été mauvais, du style "il se passe rien" "c'est ennuyeux" "blablabla".
Personnellement j'ai beaucoup aimé, je ne me suis pas ennuyé du tout, j'ai beaucoup apprécié aussi la référence a The Shinning avec les scènes du bar.
Seule la fin ne m'a qu'a moitié convaincu, un peu trop happy end a mon gout.

le parrain 20/04/2017 à 16:30

@reallurrketi, moi aussi je me suis demandé si j'aurais pu l'apprécié au ciné autant que devant mon pc, surtout que j'ai dû attendre le jour ou je n'avais absolument rien à faire de ma soirée pour tué mon temps. comme quoi malgré son casting xxl je n'étais pas branché plus que ça.

Schnock 20/04/2017 à 16:20

@un blasé

Ou peut-être que son boulot, c'est de faire la promo des films et justement pas leur critique. ne pas attaquer la presse sur le sujet, c'est déjà en soi une assez bonne chose.

Un comédien qui cause d'un film (surtout si peu de temps après sa sortie), ça te renseigne plus sur la stratégie marketing du film que l'opinion du dit comédien. Sans compter que c'est dans une interview, il répond à une question, il n'écrit pas une thèse sur le sujet.

Un blase 20/04/2017 à 16:16

Chris pratt elegant, fier du film, qui ignore completement les questions morales liees a son choix, une preuve de plus que tant d acteurs et actrices sont soit trop ego centres, soit veritablement stupides, pour comprendre les tenants et aboutissants des projets qu ils ont porte... Vive la bro culture, le viol et l indifference....

Plus

votre commentaire