Atomic Blonde : un nouveau trailer énervé pour Charlize Theron

Alexis Vielle | 11 avril 2017
Alexis Vielle | 11 avril 2017

Charlize Theron en agent badass, ca va déménager ! 

Atomic Blonde ou John Wick en talons hauts. C’est l’idée de David Leitch, plus connu pour être le co-réalisateur de… John Wick et du futur Deadpool 2.

On y retrouve donc notre égérie Dior Charlize Theron en agent du MI6 prise au piège à Berlin dans une sombre affaire de complot politique. A la suite d’une trahison organisée par les puissants de ce monde, l’espionne devra faire virevolter ses escarpins dans ce qui deviendra rapidement un jeu de massacre paranoïaque. Sur fond d’histoire d’amour ressurgissant du passé, la belle devra faire équipe avec ce bon vieux James McAvoy qui devrait apporter la touche comique nécessaire au film.

 

Photo Charlize Theron

 

Si la recette a un air de déjà-vu, plusieurs raisons ont de quoi rassurer les fans. Déjà parce que le casting entourant Mademoiselle Theron est assez haut de gamme : John Goodman en big boss, James Mcavoy en partenaire de choc et la française Sofia Boutella tout juste échappée des griffes scientologues de Tom Cruise pour La Momie. Et puis David Leitch avait plutôt bien réussi son coup avec son John Wick qui comportait son lot de scènes d’actions simplistes mais terriblement efficaces. 

Et le moins qu’on puisse dire est que ce deuxième trailer envoie du lourd. Nerveuse, énervée, cette bande-annonce semble être dans la continuité du précédent travail du réalisateur qui ne déroge pas à son combo gagnant de héros-désabusé-trahi-qui-va-péter-la-gueule-aux-méchants. Cool, fun, déliceusement jouissif, et accompagné d'un casting quatre étoile, le film a toutes les cartes en main pour remplir son cahier des charges de bon film d'action (Et féministe avec ça) ! 

Rendez-vous avec la jolie blonde le 16 août prochain ! 

 

 

Affiche

 

Tout savoir sur Atomic Blonde

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire