Décès de Robert Vaughn, un agent très spécial

Christophe Foltzer | 12 novembre 2016
Christophe Foltzer | 12 novembre 2016

A ce niveau là, on appelle plus ça une triste disparition mais une hécatombe. Le bilan sera particulièrement lourd lorsque l'on fera les comptes en fin d'année. Il faudra aussi y ajouter le nom de Robert Vaughn.

Le nom ne dira rien aux plus jeunes, mais le visage ne leur sera pas inconnu s'ils ont déjà eu la curiosité de farfouiller dans la collection de VHS de leurs parents. Le grand Robert Vaughn vient donc de nous quitter à l'âge très honorable de 83 ans. Le comédien est en effet décédé dans la matinée du 11 novembre, entouré de sa famille, après une courte bataille contre la leucémie, comme l'a précisé son agent au micro de Deadline.

Résumer une carrière aussi prolifique que la sienne nous demanderait probablement des heures, alors disons simplement qu'il a trainé son visage dans un grand nombre de classiques, des Dix Commandements à Bullit en passant évidemment par Les Sept Mercenaires de John Sturges où il incarnerait l'élégant Lee.

 

Photo Robert Vaughn

 

Mais Vaughn n'était pas qu'un comédien de cinéma, c'est aussi un acteur de télévision extrêmement populaire puisqu'il a incarné le très célèbre Napoléon Solo dans la série Des Agents très Spéciaux, que Guy Ritchie a adapté en long métrage. Evidemment, avec une carrière aussi longue que la sienne, il s'est compromis dans un certain nombre d'oeuvres moins reluisantes et nous citerons donc avec tendresse le joliment nul Superman 3 dans lequel il interprétait un Lex Luthor du pauvre.

C'est donc un immense acteur qui nous quitte aujourd'hui et, malgré la tristesse, nous lui souhaitons un bon voyage.

 

Photo Robert Vaughn

commentaires

yvlub
15/11/2016 à 00:42

De mémoire, il a aussi fait un remake des 7 mercenaires dans l'espace, mais je n'ai jamais retrouvé ce film. C'était pourtant un nanar très sympa, RIP

corleone
12/11/2016 à 16:19

Le dernier des 7 mercenaires dont malheureusement le seul à avoir assisté au vandalisme de l'oeuvre culte par Fuqua. Vraiment écoeurant. RIP.

LaTeub
12/11/2016 à 14:29

Pifff Quelle année de merde... Comme dit mon proctologue: annus horribilis...

Stivostine
12/11/2016 à 14:03

Poigne de Fer et Séduction

Stan
12/11/2016 à 11:24

Les Arnaqueurs VIP ça parle à plus jeune quand même.

Albert
12/11/2016 à 10:11

La tour infernale

votre commentaire