Rogue One : on décrypte l'ultime trailer guerrier du nouveau Star Wars

Jacques-Henry Poucave | 13 octobre 2016
Jacques-Henry Poucave | 13 octobre 2016

Pensé pour nous rassurer après des semaines d’errance, le dernier trailer de Rogue One : a Star Wars Story remplit efficacement sa mission, tout en dévoilant de nouveaux pans de son intrigue.



Mads Mikkelsen

Quasiment depuis l’annonce du casting de Rogue One, la rumeur voulait que le grand Mads soit le père de Jyn Erso et le scientifique à l’origine de la création de l’Etoile Noire. Dans ce nouveau trailer, nous découvrons une scène qui devrait être une des premières du film et nous dévoile aussi bien le début de sa « collaboration » avec l’Empire, que le traumatisme originel de l’héroïne.

Et quand on découvre ces images, dans lesquelles le charisme de l’acteur fait merveille, difficile de ne pas penser immédiatement à Valhalla Rising, dans lequel Mikkelsen a marqué pas mal de monde en Guerrier Silencieux.

 

final trailer mads mikkelsen

final trailer mads mikkelsen

 

 

Le Côté obscur

On savait déjà que le ponte de L’Empire joué par Ben Mendelsohn serait le grand méchant de l’épisode, et que Gareth Edwards avait l’ambition d’en faire un des pires représentants du Côté Obscur qu’ait connu la saga. Ce que l’on découvre, c’est que son destin est intimement lié à celui de l’héroïne jouée par Felicity Jones, puisque c’est lui qui lui pris son père afin qu’il consacre ses travaux scientifiques à L’Empire.

Autre donnée importante, on devine une séquence où ce sale type répondant au doux nom d’Orson Krennic semble se confronter directement au Seigneur Vador. Gageons que l’homme  y vante les mérites de L’Etoile de la Mort, qu’il doit considérer comme bien plus fiable que la Force incarnée par l’ex-Jedi.

 

final trailer mads mikkelsen

final trailer mads mikkelsen

trailer final

 

 

L’Etoile de la Mort

Bien sûr, officiellement, la machine de guerre construite par L’Empire ne sera testée que dans Un Nouvel Espoir, sous les yeux effarés de la princesse Leïa. Mais quand on découvre les images de destruction colossale qui se sont glissées dans la nouvelle bande-annonce de Rogue One, on se dit que Dark Vador va peut-être avoir envie d’effectuer un petit test à la volée.

Ce qui est sûr, c’est que Gareth Edwards semble avoir pu s’en donner à cœur joie dans la représentation du légendaire vaisseau.

final trailer mads mikkelsen

trailer final

 

 

Piou-Piou-Ka-Boum

Vendu comme un film de guerre dans l’univers Star Wars, Rogue One essaie de donner le change et de nous convaincre que Disney n’a pas trop délayé la sauce. Et c’est très réussi. Affrontement stellaires, dog fights entre les rebelles et l’Empire, combats de rue, sabotages, poursuites spatiales et scènes de guérilla dans un décor qui n’est pas sans évoquer l’imagerie du Viêtnam… c’est la guerre !

trailer final

trailer final

final trailer mads mikkelsen

 

final trailer mads mikkelsen

 

trailer final

 

 

 Une Galaxie Lointaine

Alors que l’on pouvait craindre que le sujet et le ton sérieux revendiqué par le film ne le cantonne à une atmosphère un peu trop sérieuse et dépressive, on est frappés par la direction artistique et l’avalanche de décors qui défilent devant nos yeux.

D’une gigantesque statue reocuverte de sable, à une cité désertique et foisonnante, en passant par le paysage minéral hanté par Mads Mikkelsen, c’est bien la Force qui irrigue le design du film. De même, les personnages de Forest Withaker, ainsi que certains seconds couteaux nous donnent le sentiment d’assister à une véritable prolongation de Star Wars, plus que la gentille caricature colorée de J.J. Abrams.

final trailer mads mikkelsen

final trailer mads mikkelsen

final trailer mads mikkelsen

Photo

 

 

 

Tout savoir sur Rogue One : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

jo
14/10/2016 à 19:25

Cela a l'air mieux que le NAVET de J.J mais, il reste disney, à voir ?

serpico
14/10/2016 à 15:28

Mais a t il eu la liberté espérée? j'en doute...

serpico
14/10/2016 à 15:27

Je suis très fébrile et très excité par cette bande annonce. Elle est vraiment top mais j'ai peur que le ton du film soit différent de la bande annonce et que disney est licé tout ce joli petit spectacle pour contenter le plus grand nombre de "clients". En gros j'ai peur que ça soit encore un énième film de studio dénaturant toute la magie et la force de cet univers plutôt que l'oeuvre et la vision d'un réalisateur au service de la saga. Pourtant gareth Edwards semblait être l'homme de la situation...

votre commentaire