John Carpenter critique le remake d'Halloween et qualifie Rob Zombie de "petite merde"

Jacques-Henry Poucave | 26 septembre 2016
Jacques-Henry Poucave | 26 septembre 2016

Comptant parmi les derniers exemples de réalisateurs badass, John Carpenter ne mâche pas ses mots. Surtout quand il est question de Rob Zombie.

Jusqu’à présent, le réalisateur de The Thing, Fog ou encore Le Prince des Ténèbres était resté plus que réservé sur le remake de son célèbre Halloween, mis en scène par Rob Zombie. A l’occasion d’une rencontre avec les étudiants de la New York Film Academy, il a dit tout le « bien » qu’il pensait du remake et de son auteur.

 

New-York

 

« Il a menti à mon sujet. Il a déclaré que j’avais été très froid avec lui quand il m’avait annoncé qu’il était sur le point de faire le remake d’Halloween. Rien ne serait plus éloigné de la réalité. Je lui ai dit « Fais ton propre film mec. C’est ton truc à présent. Ne t’inquiète pas pour moi ». J’ai été totalement de son côté.

Pourquoi cette petite merde a menti, je l’ignore. Il n’avait aucune raison de le faire. Pourquoi a-t-il fait ça ? Franchement, cela risque d’influencer ma réception du film. Si j’en faisais abstraction, ce qui n’est pas le cas… Je pense qu’il a retiré le côté mystique de l’histoire en expliquant trop de choses au sujet de Michael Myers. Ça ne m’intéresse pas. Il est censé être une force de la nature. Il est presque surnaturel. Et il était trop gros. Ce n’était pas normal. »

Comme quoi, si vous en doutiez encore, avec John Carpenter,  mieux vaut la jouer réglo.

 

Photo Michael Myers

Tout savoir sur John Carpenter

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Loul98
29/09/2018 à 12:07

Mouais, pas d'accord avec Papy Carpenter sur ce coup là. L'Halloween de Rob Zombie est un des rares exemples pertinents de remakes dans l'Hollywood horrifique des années 2000-2010, et ce justement car il proposait quelque chose de différent et d'alors plus actuel à partir du matériau de base, là où bien trop de ses confrères remakes se contentaient d'être des redites plus (Massacre à La Tronçonneuse) ou moins (Vendredi 13, Freddy : Les Griffes de La Nuit) réussies de leur modèle, mais sans aucune valeur ajoutée par rapport à ces derniers (et du coup fatalement inférieur à leur modèles qui pour la plupart ont assez bien vieilli en plus).

L'ironie dans ses propos d'ailleurs, c'est qu'il dit avoir encouragé Zombie a faire sa propre version de l'histoire, à s'éloigner donc de sa vision à lui ... pour au final critiquer le film car il n'est pas une simple copie de ce qu'il avait fait en 1978. Un poil bipolaire non ?

Felson
16/10/2016 à 16:47

MystereK tu ne sais pas lire ou tu le fais exprès? Tu nous sors que Carpenter n'a pas aimé qu'on touche à son bébé, alors qu'il dit bien qu'il a totalement soutenu Zombie dans sa démarche de refaire 'Halloween'. Peut-être que tu ne le crois pas, c'est ton affaire. Parce que c'est vraiment ce qui s'est passé, alors qu'il y avait des manifestations contre Zombie et son projet. Aujourd'hui Carpenter ne fait que répondre à Zombie qui a bel et bien menti à ce sujet. Sers-toi de ta cervelle ou apprends à lire. Pour moi ce remake de Halloween est un film tout pourri en plus, mal écrit, mal filmé, mal joué, et qui en montre beaucoup trop. C'est sombre d'accord mais parce que ça cherche toujours à rationaliser ce qui n'a pas besoin de l'être, ça ne fonctionne jamais et ça ne provoque pas une seule seconde l'effroi. Prendre une incarnation pure du Mal et en faire un pauvre enfant-martyr qui devient Jason bis, c'est ridicule. Je pense que c'est pour ça que Zombie s'en est pris à Carpenter ('il a été très froid avec moi, il m'a pas soutenu mouaaaaaah'). Parce qu'il sait qu'il a fait une honteuse bouse, et il cherche à en rejeter la responsabilité sur Carpenter. C'est un petit connard. Sinon oui, après ce remake de merde, Carpenter a produit certains films, comme tu le dis. Il ne les a pas réalisés. Faut pas tout mélanger.

Felson
15/10/2016 à 21:23

MystereK tu ne sais pas lire ou tu le fais exprès? Tu nous sors que Carpenter n'a pas aimé qu'on touche à son bébé, alors qu'il dit bien qu'il a totalement soutenu Zombie dans sa démarche de refaire 'Halloween'. Carpenter a critiqué Zombie parce que ce dernier a bel et bien menti à ce sujet. Sers-toi de ta cervelle ou apprends à lire. Et le remake de Halloween est un film tout pourri, mal écrit, mal filmé, mal joué, et qui en montre beaucoup trop. Sinon oui, Catpenter a produit certains films, comme tu le dis. Il ne les a pas réalisés. Faut pas tout mélanger.

MystereK
27/09/2016 à 08:09

@todslaughter Si le Halloween de Rob Zombie est en dessous de ce qu'il a pu faire d'autre, c'est un remake tout à fait honorable avec une ambiance très différente du film de John Carpenter. M. Carpenter s'en prends à lui car il n'a pas aimé qu'on touche à son bébé, mais c'est comme ça, du moment qu'il y a un remake, le film ne lui appartient plus et il encaisse quand même les dollars sur les droits. Et si je parles de la filmo de M. Carpenter, c'est qu'il critique les films des autres alors que lui, ce qu'il a produit depuis, leur est largement inférieur.

Diplo
26/09/2016 à 18:01

Pas pour argumenter pro-Carpenter ou pro-Zombie, parce qu'il y a un gouffre quand même, mais les versions de Rob Zombie m'ont laissé l'impression de vrais films, avec un regard. Certes, je partage l'avis sur l'explication et la rationalisation de Myers, mais il a au moins le mérite d'avoir offert sa lecture, sans hésiter.
Carpenter explique en plus bien que son avis sur l'homme est le principal problème, plus que les films.
Et effectivement quitte à cracher sur les remakes qu'il n'a pas stoppé en lâchant les droits à tout va, y'a bien, bien plus insipide que les Halloween de Rob Zombie.

todslaughter
26/09/2016 à 17:44

Vous avez peut-être raison, MystereK, mais ici on ne parle pas des derniers films de Carpenter, ni de son attitude avec les fans, mais de "Halloween". Et ce film-là plane bien au-dessus de tout ce qu'a pu faire Rob Zombie jusqu'à présent.

MystereK
26/09/2016 à 15:09

C'est fou ce que les personnes deviennent aigries lorsqu'on touche à une chose qu'elle croit leur appartenir à jamais. Il dit que Rob Zombie à menti à son sujet, mais lui-même, ne joue-t-il pas les divas ? Lors de ces deux jours pour le NIFFF il n'a voulu s'adresser à personnes, à refuser de parler cinéma avec les organisateurs car son trip actuel c'est la musique. Derrière les claviers, il était magistral mais très distant, machant du chewing pendant tout le concert. 1 petit tour et puis s'en va... Un grand oui, mais il devient un peu gâteux et ce n'êst pas son dernier film qui va émontrer le contraire.

Dirty Harry
26/09/2016 à 14:05

@ la teub : absolument d'accord avec ta position, avec son esthétique ringarde de clip pour rockers beaufs, je ne peux que plussoyer aux propos de Big John : a part The Devil's Reject qui reste un authentique léchage d'anus du démon dans le genre craspec/anti-valeurs, ce réalisateur n'a jamais réussi à créer une ambiance ou une vraie scène de terreur inoubliable. Et en effet : tout expliquer, tout faire rentrer dans une petite case rationnelle, psychologisante et cartésienne n'aide pas pour mieux frissonner devant des choses qui doivent rester allusives, inconnues et mystérieuses. Et oui : Mike Myers a trop trempé son Burger au couscous dans l'huile....

Copeau
26/09/2016 à 13:28

Big John for ever !

LaTeub
26/09/2016 à 11:40

Ah ben tiens! Moi qui ne cesse de rabâcher que Zombie est un réal surestimé, sans grande imagination et qu'il choisit la facilité, les propos de Carpenter me confirme dans mon avis...

votre commentaire