Keira Knightley mauvaise actrice : plusieurs réalisateurs prennent sa défense

Geoffrey Crété | 31 mai 2016
Geoffrey Crété | 31 mai 2016

Keira Knightley a de nombreux détracteurs, parmi lesquels le réalisateur John Carney. Mais elle a aussi ses admirateurs.

Révélé en 2007 avec Once, une bluette musicale, John Carney a sans surprise cédé aux sirènes hollywoodiennes. En 2014 sortait ainsi New York Melody, une autre bluette musicale où Keira Knightley interprète une femme perdue suite à une rupture, qui décide grâce à un producteur de musique déchu (Mark Ruffalo) de donner une chance à ses rêves de musique.

La semaine dernière, Carney a profité d'une interview autour de son nouveau film, une bluette musicale intitulée Sing Street, pour revenir sur cette expérience américaine déplaisante, qui l'avait laissé amer : "J'étais un peu désenchanté d'avoir travaillé avec certaines stars de cinéma".

Loin de mâcher ses mots, il visait personnellement Keira Knighley : "C'est dur d'être un acteur et ça nécessite un certain niveau d'honnêteté et d'auto-analyse, et je pense qu'elle n'est pas encore prête pour ça. Et je pense qu'elle n'était certainement pas prête pour mon film". L'accroche de l'interview était percutante : "J'ai appris que je ne ferai plus jamais d'autre film avec un top model".

 

Keira Knightley

 

Dans un système où la langue de bois est une religion, la déclaration n'est pas passée inaperçue. Et si Keira Knightley, parfaite élève de l'école hollywoodienne, ne commentera probablement jamais la chose, elle a été défendue par d'autres réalisateurs qui l'ont dirigée.

Mark Romanek, réalisateur de Never Let Me Go, a ainsi utilisé Twitter pour prendre la défense de l'actrice :

"Mon expérience avec Keira Knightley a été complètement spectaculaire à tous les niveaux. Je n'ai aucune idée de ce dont parle ce mec. Mon souvenir de "l'entourage" de Keira Knightley est que sa maman est venue visiter le plateau un jour pendant une heure ou deux".

Le réalisateur de Photo Obsession accompagne la chose d'un #salaudarrogant.

 

Keira Knightley, Never Let Me Go

 

Lorene Scafaria, qui a filmé l'actrice dans la comédie Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare avec Steve Carell, confirme : "Je suis d'accord avec Mark. Ca a été une joie de travailler avec Keira. Présente et facile et vraiment, vraiment bonne dans son travail. Juste charmante".

Enfin, Lynn Shelton, qui l'a dirigée dans Girls Only avec Chloe Grace Moretz, prend aussi sa défense : "Travailler avec Keira Knighley était magnifique, du début à la fin. Elle est authentique".

Dans le cas improbable où l'actrice nommée deux fois aux Oscars était inquiète, elle peut donc se rassurer. Sur une notre plus cinéphile, Keira Knightley est attendue dans Collateral avec Will Smith et Kate Winslet, et deux biopics : Catherine the Great de Barbra Streisand et Colette, sur la romancière française, réalisé par Wash Westmoreland (l'un des réalisateurs de Still Alice).

 

Keira Knightley, Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare

 

commentaires

champy
01/06/2016 à 21:09

lolopecho> j'adore ça

Lolo Pecho
01/06/2016 à 16:59

Champy, vous nous faites chier.

Robin
01/06/2016 à 16:30

... On a compris champy merci

champy
01/06/2016 à 16:29

Surtout qu'elle n'atteindra jamais anne hathaway, ni en beauté ni en talent!

champy
01/06/2016 à 16:28

Surtout qu'elle n'atteindras jamais anne hathaway, ni en beauté ni en talent!

votre commentaire