Assassin's creed : après le trailer, pourquoi on attend beaucoup du film

Jacques-Henry Poucave | 12 mai 2016
Jacques-Henry Poucave | 12 mai 2016

Avec son premier trailer sur fond de hip hop rance, Assassin’s Creed nous a laissé une impression très mitigée. Pour autant, il y a plus d’une raison d’attendre avec impatience l’adaptation de la célèbre licence.



 

Parce que Michael Fassbender

On sait l’acteur très investi dans le film, au point d’en être devenu co-producteur et d’avoir directement participé à l’écriture. Et si ce n’est pas en soi un gage de réussite, on sait que quand Fassbender se plonge dans un rôle, il ne le fait pas à moitié.

En témoigne son investissement du côté des X-Men, où il a presque instantanément fait oublier le pourtant excellent Ian McKellen dans le rôle de Magneto. Pour donner vie à Aguilar, on pouvait difficilement rêver mieux.

 

Parce que le casting

Michael Fassbender ne sera pas le seul à tenir le haut de l’affiche. A ses côtés on retrouvera Marion Cotillard, Ariane Labed, ou encore Jeremy Irons. Egalement présents : Brendan Gleeson, ou encore le frenchy Denis Ménochet ainsi que le redoutable Michael Kenneth Williams. Excusez du peu.

affiche

 

Parce que Justin Kurzel

Il a réalisé Les Crimes de Snowtown et Macbeth, c’est d’ailleurs l’équipe artistique de ce dernier qu’il retrouve pour Assassin’s Creed. Un début de carrière qui en fait un des auteurs les plus prometteurs de sa génération, capable de mettre en scène des univers somptueux.

Plasticien hors pair, il est aussi amateur de récits torturés, et pas franchement fan de blockbusters. Il a ainsi d’ores et déjà annoncé que son film ne tenterait absolument pas de calquer la recette de production Marvel.

 

Photo Aguilar

Parce que l’aventure à l’ancienne

Plus de 900 figurants, des décors réels filmés à Malte, des costumes fabriqués à la main, une armée de cascadeurs embauchés pour accomplir réellement les délirants exploits des personnages, et un metteur en scène fan de cinéma d’action asiatique.

Vous l’aurez compris, on tient peut-être là la recette d’un blockbuster à l’ancienne, qui nous propose un grand spectacle physique et un minimum ambitieux.

michael fassbender

Tout savoir sur Assassin's Creed

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

drocmerej
12/05/2016 à 14:06

Pour ce qui est de Macbeth il est très loin d'avoir fait l'unanimité. Quant à parler de "hip hop rance" ça n'engage que vous. Si je ne suis fan de ce style, au moins je trouve que c'est ici original, et que ça change un peu.
Cela dit, hip hop ou pas, le trailer n'évite pas les "tics musicaux" qu'on retrouve dans plein de BA. Musique atmosphérique au début. Crescendo précédant un saut vertigineux, musique qui s'arrête pendant celui-ci, percussions appuyées soulignant des chocs brutaux, musique s'arrêtant net à la fin en plein milieu d'une "scène de suspense"....
On s'est moqué des BA des années 90 avec ces grosses voix "à l"américaine" annonçant les acteurs etc. On a aujourd'hui d'autres travers, et personnellement j'ai l'impression d'avoir déjà vu cette bande annonce 100 fois.
Au moins on sait maintenant que ça ne signifie pas grand chose sur un film ...

Hasgarn
12/05/2016 à 12:45

Je ne déteste pas la musique.

Pour le reste: RHAAAAAAAAAAAAH!

Je viens de revivre les passages les plus funs des jeux !!

GÉNIAL.

votre commentaire