TOP 10 : La rédaction vous présente son classement des meilleurs films de l'année

Christophe Foltzer | 31 décembre 2015
Christophe Foltzer | 31 décembre 2015

Après le Flop 10, le Top 10. Nantie de cette logique implacable, l'équipe d'EcranLarge vous dévoile donc son classement des meilleurs films de l'année. Encore une fois, il ne s'agit que d'un classement subjectif, donc si un film que vous avez adoré n'y apparait pas, c'est pas la peine de gueuler. C'est comme ça et puis c'est tout.

S'il y a certaines évidences, ce classement des meilleurs films de l'année s'avère au final plutôt diversifié. De quoi donner un bon panel des goûts très éclectiques de la rédaction. Et, bizarrement, il n'y a aucun film Marvel. Plutôt étrange, non ?

SIMON RIAUX

1) MAD MAX : FURY ROAD

Sans doute la plus éclatante leçon d'écriture et de mise en scène de 2015. 

2) KNIGHT OF CUPS

Terrence Malick livre une de ses créations les plus hypnotiques et singulières.

3) TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE

La preuve que l'héritage de la Nouvelle Vague et du cinéma d'auteur français, quand il est digéré, a de quoi bouelverser. Mixé avec une fièvre romanesque tétanisante et l'énergie du teen movie, cela donne une histoire d'amour(s) comme on avait oublié d'en vivre.

4) IT FOLLOWS

Ça fait peur. Mais c'est beau. Mais ça fait peur quand même.

5) LE PONT DES ESPIONS

Steven Spielberg vous propose un petit précis du cinéma classique américain. Sans oublier de livrer au passage un récit ultra-rythmé et génialement interprété.

6) JUPITER, LE DESTIN DE L'UNIVERS

Une odyssée spatiale bourrée d'idées, qui se moque éperdument des modes, hybride des centaines d'influences et accouche de quelques unes des séquences les plus spectaculaires de l'année. Bref, l'unique héritier du Star Wars de George Lucas.

7) CEMETARY OF SPLENDOUR

Que l'on goûte ou non le fantastique contemplatif de l'auteur d'Oncle Boonmee, force est de constater qu'il atteint ici nue forme d'épure fascinante, où fleurit une poésie discrète mais envahissante.

8) A LA POURSUITE DE DEMAIN

Hymne à l'aventure old school à l'inventivité euphorisante, le film de Brad Bird rappelle que l'originalité est non seulement de plus en plus rare sur nos écrans, mais semble angoisser autant le public que les exécutifs hollywoodiens.

9) HACKER

Si Michael Mann livre un récit parfois bancal et semble ne pas franchement se passionner pour son sujet premier, il livre à nouveau une oeuvre sensitive et tentaculaire, qui ressemble au monde qui l'a vu naître. Un précipité électrique, romantique, d'une brutalité saisissante.

10) PAN

Victime sacrificielle du refus des studios de travailler leurs créations atypiques (et du public de se plonger dans des univers exigeants), Pan était sans doute l'oeuvre la plus inclassable et ambitieuse de l'année (excepté Mad Max hein, détendez-vous). Jouissif de bout en bout.

 

CHRISTOPHE FOLTZER :

1) MAD MAX : FURY ROAD

Le retour inespéré de George Miller qui met l'amende à tous les petits geeks d'Hollywood en réalisant une épopée furieuse sans tenir compte des modes.

2) IT FOLLOWS

Un concept tout bête, une réalisation inspirée et une ambiance à couper au couteau. Probablement le meilleur film d'horreur de ces 20 dernières années.

3) LES COWBOYS

Le premier film de Thomas Bidegain nous met à terre et nous offre en prime la lecture la plus lucide de ce qui se passe actuellement.

4) INHERENT VICE

P.T.A. va là où on ne l'attendait pas et filme le vide existentiel comme personne. Avec en prime l'une des meilleures interprétations de Joachin Phoenix.

5) KNIGHT OF CUPS

L'introspection de Terrence Malick continue et accouche encore une fois d'un putain de chef-d'oeuvre symboliste et extrêmement fort. Ce mec est increvable.

6) CITIZEN FOUR

Probablement le documentaire le plus important de ces dernières années et une lecture indispensable de l'état du monde actuel. Le vrai film d'horreur, c'est celui-là.

7) BIRDMAN

Un Michael Keaton en état de grâce, un Inarritu en roue libre qui nous livre une mise en scène stupéfiante pour une critique acide de l'acteur, la middle-life crisis et de l'humain et de son ego mal dégrossi en général.

8) LE DERNIER COUP DE MARTEAU

Le nouveau film d'Alix Delaporte est un monument de sensibilité, d'honnêteté humaine et se pare d'une réalisation très impressionnante qui dénote l'extrême maturité artistique de sa réalisatrice.

9) SHAUN LE MOUTON

Parce qu'il faut bien rire même si c'est une belle année de merde, le Studio Aardman réchauffe les coeurs avec ce très beau film léger et extrêmement bien fait qui arrive à bout des esprits les plus moroses.

10) TALE OF TALES

Sorti de nulle part, le nouveau film de Matteo Garrone est une fable stupéfiante sur le désir, la frustration et le narcissisme en chacun. Parfait d'un point de vue visuel, il l'est tout autant dans son fond thématique. Une véritable démonstration que chacun devrait voir au moins une fois à l'heure de Facebook et de The Voice.

 

MARYNE BAILLON :

1) VICTORIA

Véritable prouesse technique, Victoria déploie une maîtrise totale de l'image et de la mise en scène en un seul plan séquence de 2h15. Période pendant laquelle cette sensation de proximité avec les personnages redéfinit perpétuellement nos émotions. C'est extrême, palpitant, ce thriller est l'un des plus saisissants de l'année. Un chef d’œuvre.

2) MAD MAX : FURY ROAD

La claque esthétique de 2015. Mieux, le blockbuster terriblement excitant, spectaculaire et hors norme qu'on attendait tous. (oui, j'insiste).

3) IT FOLLOWS

Enfin, une œuvre horrifique profondément intelligente qui ne finit pas par un exorcisme et qui n'use pas du found footage. Essayez, ça fait du bien.

4) MACBETH

Le Macbeth de Justin Kurzel est une œuvre habitée d'une noirceur absolue. C'est audacieux dans son adaptation moderne de Shakespeare, diaboliquement intense grâce à la performance de Michael Fassbender. Le tout dans les highlands écossaises sublimées par un esthétisme brumeux et crépusculaire. Ça se vit hors du temps, bonjour le choc.

5) VALLEY OF LOVE

Film simple d'apparence, mais d'une poésie à couper le souffle dont le scénario puise tellement dans l'imaginaire et la spiritualité qu'il demeure une expérience unique pour chaque spectateur.

6) JOY

De cette idée de biopic pas franchement excitante, David O' Russell tire un film magnifique qui pompe toute sa force dans l'énergie et le talent indéniable de Jennifer Lawrence. Peu importe son rôle, elle le joue avec tellement d'authenticité, c'est désarmant.

7) AMY

Inutile d'être un grand fan d'Amy Winehouse pour apprécier ce portrait-documentaire bouleversant, l'un des plus forts qui puisse exister sur les dommages physiques et morales de la célébrité.

8) MUSTANG

Réaliste et percutant, l'impressionnant premier film de Deniz Gamze Ergüven nous embarque dans le combat fougueux de cinq sœurs turques dont la liberté est enchaînée par les traditions.

9) LES NOUVEAUX SAUVAGES

Les nouveaux sauvages dépeint par Damian Szifron c'est un peu notre « nous » en total lâcher-prise sans l'idée d'altruisme ni morale. C'est forcément méchant, mais extrêmement jouissif.

10) LA TETE HAUTE

Lorsque l'on traite de la délinquance juvénile, cela peut être aussi passionnant que casse gueule. Sauf quand on trouve comme Emmanuelle Bercot une pépite du nom de Rod Paradot, novice de l'acting chopé en plein CAP menuiserie, qui crève l'écran et nous bouleverse par la même occasion.

 

GEOFFREY CRETE :

1) SICARIO

Denis Villeneuve est l'un des prochains grands, et c'est magnifique à voir.

2) THE LOBSTER

Le film qui ne mérite pas d'être résumé ou décrit en une seule phrase.

3) IT FOLLOWS

L'imperfection engloutie par l'évidence électrisante d'un cinéaste.

4) YOUTH

Sans peur mais pas sans reproche, Sorrentino reste au top.

5) ASPHALTE

Le film d'auteur dans tout ce qu'il a de plus mélancolique et étonnant.

6) THE LOOK OF SILENCE

Non Christophe, c'est ça le documentaire le plus important de ces dernières années et le vrai film d'horreur.

7) MAD MAX : FURY ROAD

Quelqu'un a encore besoin d'une raison ?

8) AVRIL ET LE MONDE TRUQUE

Comme si Tintin avait été mâché par Philip K. Dick et recraché par la plume de Tardi.

9) A TROIS ON Y VA

Une finesse, une sensibilité, une liberté épatantes.

10) JOY

La troisième est vraiment la bonne pour David O. Russell et sa muse Jennifer Lawrence.

 

FLORIAN DESCAMPS :

1) MAD MAX : FURY ROAD

Film de l’année, probablement de ce début de décennie, ce « Mad Max 4 » s’est avéré une oeuvre marquante et révolutionnaire. Après avoir acquis les galons d’auteur virtuose et passionné, George Miller semble avoir à nouveau passé un cap. Vers le panthéon du cinéma ?

2) KNIGHT OF CUPS

De mémoire de fan, rarement un film de Terrence Malick n’aura été aussi décrié. Pourtant - et bien que la forme du film soit effectivement clivante -, il s’agit probablement de son film le plus maitrisé. Jusqu’au boutiste, formel avant tout, Knights Of Cups rassemble ses thématiques et prouve, par sa finesse narrative et la précision de son montage, qu’il fait une fois plus partie des virtuoses.

3) IT FOLLOWS

Phénomène de Gérardmer, It Follows n’a pas déçu une fois sorti en salles. Pour son second long-métrage, David Robert Mitchell réussit le pari d’une oeuvre formelle hypnotique où transparaissent les déboires d’une jeunesse tourmentée et 50 ans d’héritage de cinéma d'épouvante. Un chef d’oeuvre.

4) TALE OF TALES

Dire que l’on attendait Matteo Garrone derrière l’adaptation de Lo counto de li cunti de Giambattista Basile serait un doux mensonge. Pourtant, le cinéaste surprend, et convainc. À défaut d’adapter exhaustivement l’oeuvre de Basile, il livre un film dense, au casting impeccable et à l’imagerie envoutante.

5) SICARIO

Que semble loin la période où les cinéphiles s’entredéchiraient à propos d’Incendies. En l’espace de trois films et autant de genres, Denis Villeneuve s’est imposé comme le nouveau fleuron d’un cinéma américain intelligent et efficace. De par son atmosphère âpre et la prestation solide de sa tête d’affiche (Emily Blunt), Sicario en est en quelque sorte l’aboutissement.

6) LE FILS DE SAUL

Remarqué à Cannes où il fut comparé pour son parti pris visuel à GravityLe Fils de Saul existe bien au-delà de son postulat formel. Grave, historique, mais surtout digne, il est, sans aucun doute, l’une des meilleures fictions produites sur le génocide juif.

7) FOXCATCHER

Après la surprise Truman Capote et la surprise Le Stratège, Bennett Miller s’attaque à nouveau à une « histoire vraie » et retrouve le succès. Avec son trio d’acteurs étonnants (plus que Steve Carell, Mark Rufallo y est méconnaissable) et son sens de la dramaturgie, le film s’est imposé dès février dernier comme un sérieux concurrent aux Tops de fin d’année. Ça tombe bien, il y est !

8) A LA POURSUITE DE DEMAIN

Drôle d’aventure que celle d’À la poursuite de Demain. Plutôt décrié, peu soutenu par Disney, le film est sans aucun doute l’une des plus belles surprises de l’année. En dépit de la relative maladresse du message qu’il véhicule et de sa structure narrative atypique, il est de ces films à choyer par-dessus tout, représentatif d’une époque révolue où optimiste et imaginaire existaient encore face au tout-venant sombre et dramatique. Ou comment, malgré lui, The Dark Knight a fait beaucoup de mal au cinéma contemporain.

9) YOUTH

Qu’il était attendu ce nouveau film de Paolo Sorrentino. Après le succès mondial de sa Grande Bellezza il y a deux ans, difficile d’ailleurs pour lui de ne pas décevoir. Et pourtant : grâce à une mise en oeuvre apprêtée, un casting solide et une parallèle juste entre le renouvellement artistique et personnel, Youth convainc à nouveau. Grazie Mille, Mr. Sorrentino !

10) QUE VIVA EISENSTEIN !

Difficile de finaliser un Top 10 de l’année sans faire une place à Que Viva Eisenstein ! Avec son hyperactivité propre au personnage Eisenstein toute communicative, sa joie de vivre et sa photographie aux couleurs enivrantes, il est de ces bulles rafraîchissantes indispensables en salles. Le cinéaste/plasticien Greenaway ayant en outre accouché d’une semi-biographie du Maestro Eisenstein aux allures de déclarations d’amour, on applaudit des deux mains.

 

 LAURENT PECHA :

1) MAD MAX : FURY ROAD
Parce que Miller réinvente Mad Max 2 et nous offre (peut être) le film d'action le plus fou de l'Histoire. Rarement un film laissant espérer tant, aura répondu aux attentes. et même plus.

2) LE PONT DES ESPIONS

Parce que Spielberg + les Coen + Hanks, c'est ce que le cinéma américain peut proposer de mieux. Un film old school d'une modernité incroyable. Un nouveau grand cru de tonton Steven.


3) AMERICAN SNIPER
Parce qu'on a retrouvé le soldat Clint. A plus de 80 ans bien passés et quelques errements inquiétants ces dernières années, Eastwood retrouve l'inspiration de ses meilleurs opus.

4) IT FOLLOWS
Parce qu'il s'agit du film d'horreur le plus intelligent de récente mémoire. Une oeuvre qui prend du galon à chaque vision. Un (futur) classique, référence du genre.

5) MISSION : IMPOSSIBLE 5
Parce qu'il s'agit du meilleur film d'action de 2015 sans Max Rockatansky. Et au programme, comme chez Miller, un personnage féminin si charismatique qu'il vole la vedette plus d'une fois à notre héros.

6) THE WALK
Parce que Robert Zemeckis signe l'une des oeuvres post 11 septembre les plus signifiantes. Un hommage bouleversant à la liberté d'expression assorti d'une démonstration technique virtuose.

7) HACKER
Parce que Michael Mann reste, aujourd'hui, le plus grand formaliste du 7ème art. Un film aussi fascinant que mal aimé qui sera peut être redécouvert dans quelques années.

8) SUBURRA
Parce que Stefano Sollima n'a rien à envier à son célèbre père. Un grand polar passionnant de bout en bout, prouvant que le cinéma rital, même moribond, a des soubresauts bien plus exaltants que notre cinéma national.

9) A LA POURSUITE DE DEMAN
Parce que Brad Bird est un conteur d'histoire hors pair. Un des échecs les plus injustes de ces dernières années. A (re)découvrir de toute urgence.

10) VICE VERSA

Parce qu'on a retrouvé du grand Pixar. A l'image de l'héroïne du film, on passe par tous les sentiments. A commencer par celui d'être ému aux larmes.

 

 

Voilà, maintenant que c'est fait, on attend les vôtres dans les commentaires. Quoi qu'il en soit, il faut bien reconnaitre que cette cuvée 2015 était de haute tenue, malgré tout ce qu'on a pu en dire. On espère évidemment que 2016 sera encore mieux.

 

commentaires

juuuuuuuuuuy
05/01/2016 à 01:14

Mon top 10 vu au cinéma

1-Inside Out
2- Birdman
3- The Big Short
4- Me and Earl and The Dying Girl
5- Bridge Of Spies
6- Star Wars - The Force Awakens
7- The Martian
8- Inherent Vice
9- Foxcatcher
10- Irrational Man

bruno66000
04/01/2016 à 15:21

faut arreter avec mad max!!!!! je l'ai trouver nul sans queu ni tete alor que yavai matiere a faire quelque chose de bien des personnage qui meritai d'etre plus appronfondi ainsi que cet univers dans lequel ils evolu.... au lieu de sa une longue et chiante course poursuite..... alor peu etre visuelement c'est pas mal mais sa suffit pas a etre un bon film !!!!

ABCDeath
02/01/2016 à 12:03

Kingsman est au mieux cool (perso j'ai trouvé ça minable et lourdingue), mais de là à en faire un des 10 films de l'année, et à reprocher aux autres de pas partager cet avis....
Et sans adorer A la poursuite de demain, franchement y'a mille fois plus de cinéma et de souffle chez Brad Bird que chez Vaughn

Pieds dans le plat
02/01/2016 à 11:46

Et Kingsman, il compte pour des prunes ? Quand mieux que l'attraction estampillée disney d"A la poursuite de Demain", non ?
Apparemment non...

diez
02/01/2016 à 10:34

Trois souvenirs de ma jeunesse
Birdman
Tale of tales
Le tout nouveau testement
Le prophète
Mustang
Le dernier loup
Kingsman
Mad Max
Tokyo fiancée

J'aurai aimé mettre du Spielberg, du Mann, Eastwood ou du Del Toro, mais année en demi teinte à mes yeux.

Sinon en dehors du top 10 quelques autres moments de cinéma ou passionnant ou original ou autre, mais des moments qui on fait de 2015 une année intéressante : Crosswind, Antigang, La resistance de l'air, Inside out, Avril et le monde truqué, Mon roi, Imitation game, La rage au ventre, La femme au tableau, Les bétises, La promesse d'une vie, Good kill, Seul sur Mars, Nous trois ou rien, Belle et Sébastien 2, The lobster, Youth, Jupiter, Je suis a vous tout de suite et quelques autres fills.

Christophe Foltzer - Rédaction
02/01/2016 à 07:53

@Yajirobé : Transmettez nos amilités à Maître Karin du haut de votre tour :)

Robin
01/01/2016 à 23:48

@Yajirobé
Waouh, quelle audace et surprise, encore un qui bashe le site comme un porc.
Surtout sur la base de "vous aimez Mad Max Fury Road c'est débile". Rions.

Yajirobé
01/01/2016 à 23:23

Ya un scénario dans Fury Road ? Je classe Ecran Large pire site web de la décennie.

Natla
01/01/2016 à 21:33

Pour le coup, Ex Machina je comprends pas (comme It Follows pour certains). On a déjà vu cette thématique et ces personnages mille fois, et ça a beau être intéressant, assez bien ficelé et bien interprété (surtout Oscar Isaac), c'est profondément simple et ordinaire. J'ai vraiment pas compris comment ça pouvait être vu comme un si bon film de SF tellement ça m'a fait ni chaud ni froid.

moky99
01/01/2016 à 20:37

classement pas mal, manquerait quand même Ex Machina malgré ses imperfections.

Plus

votre commentaire