Pour améliorer ses films, le patron de Marvel fait un véritable coup d'état !

Christophe Foltzer | 3 septembre 2015
Christophe Foltzer | 3 septembre 2015

Les films de super-héros cartonnent depuis plusieurs années et, dans la course aux bénéfices, Marvel se taille pour l'instant la part du lion. Mais tout n'est pas rose au pays des gars en collant. Loin de là.

Alors que les projets s'enchainent, quelques voix se lèvent contre les méthodes de production de ces films. Et là où ça fait mal, c'est qu'il s'agit la plupart du temps d'attaques proférées par les réalisateurs eux-mêmes. Rappelons-nous de Joss Whedon après Avengers 2, d'Alan Taylor très récemment ou encore, évidemment d'Edgar Wright.

Promotion tordue, acte isolé ou vrai problème, difficile à dire de notre position de simple spectateur, mais le patron de MarvelKevin Feige, semble prendre ces déclarations très au sérieux puisque, selon le site Birth Movie Death, il aurait supprimé le comité de création de la société, celui-là même qui était chargé d'orienter les différentes adaptations au cinéma.

Ce comité, composé notamment de Brian Michael Bendis et Joe Quesada, serait effectivement tenu pour responsable du départ d'Edgar Wright, des problèmes de Jos Whedon et du fait que tous les films Marvel ont tendance à s'uniformiser. En parallèle, Feige vient de remercier Ike Perlmutter, président de Marvel Entertainment, que l'on savait responsable du manque de promotion autour du personnage de la Veuve Noire, notamment dans le secteur des figurines, au prétexte que "les jouets pour filles ne se vendent pas très bien."

C'est donc à une véritable révolution interne que nous assistons puisque par ces décisions, la branche film de Marvel prend le pouvoir total sur ses productions. En espérant que ce coup-d'état les incite à prendre d'avantage de risques sous peine de lasser le public. 

commentaires

Francisco
04/09/2015 à 13:09

Quid de films avec des super-héros mais sans aucun super pouvoirs? Genre kleptomane ou Pyromane, voir nymphomane? Des trucs réalistes à dimension sociale.

bruno zieuvert
03/09/2015 à 20:39

j'en crois pas mes yeux ( ou quoi que ce soit d'autre ) je suis d'accord avec sylvinception ! incroyable ! tout arrive dans la vie !

Tchitchikov
03/09/2015 à 18:25

Attendons de voir l impact qu auront ces decisions pour les films a venir. Je trouve personnellement dommage de voir partir ces auteurs responsables du succes de ces personnages.

HyperSolarBob
03/09/2015 à 17:08

dans le genre scenariste doué, bendis c est juste le stan lee du nouveau siecle. et quesada, c est loin d etre une quiche. pas sur que ces deux la soient vraiment responsables.

Dirty Harry
03/09/2015 à 12:55

Le "comité de création", ça fait soviétique dans le coté "le parti vous dicte" et avec les costards cravates qui doivent le composer, ça doit suinter les études marketing et les tableurs. Bon débarras : laissez les films se faire par des réals comme chef d'orchestre, par des scénaristes doués et bosseurs et l'ensembles des partenaires légitimes.

BobLeponge
03/09/2015 à 12:43

@sylvinception
tg pov con

Voilà c'est moins fin c'est sur mais ça marche aussi.

Hasgarn
03/09/2015 à 11:37

@ MystereK : +1

Arnaud
03/09/2015 à 11:33

Ike Perlmutter est aussi responsable du changement d'acteur pour James Rhodes (Terrence Howard par Don Cheadle) lorsque Terrence voulait un salaire plus important, au pretexte que remplacer un acteur noir par un autre acteur noir ca ne se verra pas ...

Apres pour ce qui est du changement de ton des films et une plus grande libertés aux realisateurs, je n'y crois pas une seconde. Feige gardera la main sur son univers etendu et sur la vision qu'il veut donner a cet univers

MystereK
03/09/2015 à 11:29

@sylvinception , ce n'est pas parce qu'une personne aime ces films qu'elle est focément mongolo, il y a des moments et des humeurs pour voir Winter Sleep ou Oncle Bonmee et d'autres pour voir The Avergers ou quelque chose de purement divertissent. L'un n'empêche pas l'autre et il n'y a pas de hierarchie (de débile à intélligent) dans les goûts cinématographique (ou autre loisirs). Rien je crois ne vous permet de vous présenter comme un gardien du bon goût et d'ironniser et rabaisser ceux qui n'ont pas les même que vous.

Christophe Foltzer - Rédaction
03/09/2015 à 11:25

Mais non, voyons, tout le monde a le droit d'exprimer son avis dans la mesure où la formulation respecte les codes basiques de respect et de courtoisie entre les uns et les autres.

Plus

votre commentaire