Films

Donjons & dragons : Warner relance la saga au cinéma !

Par Sophie Sthul
4 août 2015
MAJ : 14 octobre 2018
5 commentaires
default_large

Si vous avez bonne mémoire et des yeux résistants, peut-être vous souvenez-vous des abominables Donjons & Dragons… Et bien Warner Bros veut remettre le couvert !

A une époque où on ne causait pas encore franchise, où la notion d’univers étendu n’existait pas au cinéma et où le lancement de suites, ainsique lafan service étaient des notions inconnues, Donjons & Dragons fut une des nombreuses licences victimes du cynisme hollywoodien. A tel point que la carrière de Jeremy Irons pâtit durablement de l’excès de cabotinage auquel il se livra dans ces œuvres « mémorables ».

Après un couteux procès l’an dernier, qui l’opposa à Universal afin de sécuriser les droits d’une potentielle franchise, Warner relance donc officiellement la saga au cinéma. Pour ce faire elle a réuni le scénariste David Leslie Johnson (l’abominable Colère des Titans) et le producteur Roy Lee (derrière les excellents Dragons et La Grande Aventure Lego). Soit un binôme étonnant mais pas inintéressant.

Greg Silverman, président du développement créatif et de la production internationale de chez monsieur Warner a tenu à communiquer son enthousiasme :

« Nous sommes tellement excités à l’idée d’offrir au monde de Donjons & Dragons une nouvelle vie sur grand écran. C’est de loin la marque la plus connue de toute l’Heroic Fantasy, qui est le genre qui attire les fans les plus passionnés. Donjons & Dragons a des possibilités créatrices infinies, qui donnent à nos cinéastes d’immenses opportunités d’enchanter et émerveiller à la fois les fans et les spectateurs qui n connaissent pas encore le produit. »

Pour les non-initiés, voici une petite traduction de ces douces paroles :

« Les gars préparez-vous, on va vous balancer du dragon comme Marvel des mégalomanes en collant. Et comme y a de quoi faire, on va user le truc jusqu’à la corde. S’il faut vous balancer un spin-off sur un dragon passionné d’aqua-poney pour retaper la salle de sport du 3ème étage, on n’hésitera pas. Vous kiffez Game of Thrones ? On a bien compris le message. »

Le principal, c’est quand même que les films ne ressemblent pas à ça :

« Et si je mettais mon Dragon dans ton Donjon ? »

Rédacteurs :
Tout savoir sur Donjons & Dragons
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
BelXander

Imaginez une (bonne, peut-on espérer) adaptation de la saga de l’Elfe Noir? Drizzt Do’Urden.
Ça serait la méga classe quand même.
Bon, par contre, c’est vrai qu’ils auraient de la matière pour 10 films. ^^

Lolo Pecho

Ce film w*f avec l’un des frères Wayans qui se croyait encore dans un scary movie, la guerrière-elfe bombasse avec les nichons en armure et la tête de bite de Lois et Clark en premier rôle mais Jeremy Irons a avoué plus tard qu’il a participé au film uniquement pour finir la rénovation de son château en France.

sylvinception

Ben c’était surtout pour finir la rénovation du donjon de son château.
Je sors ??

RiffRaff

D&D est un univers générique. Alors bien sur les possibilités sont quasi infinies.
Mais de là à parler de bonne idée… Les meilleurs histoires et personnages sont des repompes plus ou moins avouées de classiques de la fantasy(toute ressemblance entre elminster et Gandalf ou Drizzt et Elric est purement fortuite).
La déclaration du producteur me laisse entendre qu’ils vont recycler les vieux scripts de fantasy qui moisissent dans leurs tiroirs avec une étiquette D&D pour essayer de les rentabiliser.

Bolderiz

Si ma mémoire est bonne je crois que le personnage de J. Irons s’appelait… Profion!! Ça ne s’invente pas ^^. Quelle daube o*g! Dire que l’univers de D&D est étendu c’est minimiser la chose, les possibilités sont quasi infinies et il y a matière a faire de sacrés films si l’on veut prendre la peine de créer un monde, des personnages, des classes, des races, un bestiaire et d’en faire quelque chose d’assez cohérent (réaliste j’ai envie de dire), bref il faut un bon scénar et surtout, surtout un gros budget, le tout dirigé par un réal ayant une vraie vision… Pas gagné tout ça…