San Andreas pulvérise la côte ouest dans un nouveau teaser tellurique

Jacques-Henry Poucave | 15 avril 2015
Jacques-Henry Poucave | 15 avril 2015

Entre les Avengers, les différentes licences et autres franchises, on en oublierait presque que d’autres films à grands spectacles, sans super-héros ni collants, s’apprêtent à débarquer sur les écrans. San Andreas nous le rappelle avec un spot TV spectaculaire.

Voilà une brève vidéo qui nous rappelle que le film compte sur deux atouts : ses effets spéciaux et Dwayne Johnson. Rien de très nouveau du côté spectaculaire, sinon un plan final qui vient nous rappeler les intentions du film dans le domaine de la destruction massive.

Adieu l’humour méta, adieu le culte du cool à tout prix, au revoir la sensibilité de pacotille, ce que San Andreas nous promet, c’est du film catastrophe à l’ancienne

On est en revanche plutôt rassurés de voir ce bref teaser s’arrêter un peu sur le personnage de Johnson, clairement utilisé ici pour son aura dramatique. Car s’il est aujourd’hui l’un des bourrins les plus convoités d’Hollywood, The Rock est aussi un comédien qu’on attend de voir exploser.

La preuve, il lui suffit ici d’une poignée d’images pour nous envoyer une leçon de charisme à l’ancienne en pleine figure. Adieu l’humour méta, adieu le culte du cool à tout prix, au revoir la sensibilité de pacotille, ce que San Andreas nous promet, c’est du film catastrophe à l’ancienne, carré solide, avec plein de chaos dedans et au milieu une chtite famille américaine qui se débat pour s’en sortir vivante.

Par les temps qui courent, on en aurait presque la larme à l’œil.

Tout savoir sur San Andreas

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
bof
15/04/2015 à 16:57

Deux fautes dans le titre, des copier-coller sortis de nulle part, l'oubli du lien vers le spot TV... mais relisez-vous, bordel!

x-men
15/04/2015 à 16:36

il est ou le spot ????

lecteur
15/04/2015 à 14:24

a retenir : Adieu l’humour méta, adieu le culte du cool à tout prix, au revoir la sensibilité de pacotille, ce que San Andreas nous promet, c’est du film catastrophe à l’ancienne... enfin je crois

votre commentaire