James Ellroy laisse perplexe De Palma

Laurent Pécha | 16 septembre 2011
Laurent Pécha | 16 septembre 2011

Au festival de Toronto, il y a des journalistes, des professionnels et du public qui viennent se gaver de films à longueur de journée. Et il y a Brian De Palma ! Brian, c'est un fanatique qui tient toujours à rester à la page. A Paris, on le voit souvent au fil des années assister à des projection de presse. Et là, à Toronto, le bonhomme ne se fait pas prier pour enchaîner les projections. C'est ainsi que dans la journée de mercredi et de jeudi, on n'a pas arrêté de croiser le cinéaste à toutes les séances auxquelles on assistait. Et en se baladant dans les rues de la ville canadienne, en ce jeudi venteux, qui croise t-on à un distributeur ?  Toujours Brian ! Impossible de résister à venir saluer un de nos cinéastes préférés et de lui demander son avis sur les films visionnés. Et en premier lieu, Rampart, film sur la corruption policière à Los Angeles écrit pour le cinéma par un certain James Ellroy.

Alors, mister De Palma, vous qui avait aussi taté de l'écrivain sur grand écran, vous en pensez quoi du film ? Le monsieur n'étant pas le plus bavard des hommes, il est allé droit au but avec une bonne petite grimace et un mouvement de la main qui indiquait que cela ne lui avait pas trop plu. Comme nous, il est resté sur la réserve concernant la mise en scène de Oren Moverman. On n'a pas osé lui demander ce qu'il aurait fait d'un tel sujet le laissant repartir vers de nouvelles projections, pas moins de 4 au programme de la journée. Il faudrait penser à l'engager à EL, le Brian, il a un sacré rythme !

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire