Green Hornet & Kato : le reboot de la série culte avec Bruce Lee a trouvé son réalisateur

Axelle Vacher | 27 juin 2022 - MAJ : 27/06/2022 17:31
Axelle Vacher | 27 juin 2022 - MAJ : 27/06/2022 17:31

D'abord adaptée par Michel Gondry, la série Le Frelon vert va connaître une nouvelle version destinée aux salles obscures, et s'offre le réalisateur idéal.

Séduisant rédacteur d'un journal à succès le jour, redoutable justicier masqué la nuit, Britt Reid, a.k.a le Frelon Vert, et son acolyte expert en arts martiaux Kato, devraient d'ici peu réinvestir les écrans de cinéma. Initialement héros de série radiophonique, les deux personnages ont par la suite eu droit à une première adaptation sérielle en 1966, portée, entre autres par Van Williams et le légendaire Bruce Lee.

Quelques décennies plus tard, Michel Gondry, à qui l'on doit notamment les géniaux Eternal Sunshine of the Spotless Mind et Soyez sympas, rembobinez ! s'était attelé une première fois à porter les aventures du Frelon aux salles obscures, Seth Rodgens et Jay Chou succédant, pour le meilleur et pour le pire, à Williams et Lee.

 

The Green Hornet : photo, Jay Chou, Seth RogenVan Williams et Bruce Lee, version Walmart

 

Par la suite, une nouvelle adaptation supposément dirigée par Gavin O'Connor (Jane Got a Gun, Mr Wolff) aurait dû voir le jour, mais la production étant au point mort depuis son annonce en 2016, il semblerait que le projet soit condamné à hanter indéfiniment les tuyaux de la Paramount.

À présent, et selon une information relayée par Deadline, non seulement un nouveau métrage titré Green Hornet & Kato serait en préparation du côté d'Universal et Amasa Entertainment – laquelle sera scénarisée par nul autre que David Koepp (Jurassic Park, Mission Impossible) –, mais ce reboot viendrait surtout de trouver son réalisateur, et le moins que l'on puisse dire, c'est que le choix semble aussi curieux que judicieux. Il en incomberait donc au cinéaste australien et maître de l'horreur en devenir Leigh Whannell de diriger cette nouvelle adaptation cinématographique.

 

Invisible Man : photo, Elisabeth MossAprès tout, ça fait peur les frelons

 

Une décision exécutive qui aurait été motivée, du côté d'Universal, par le succès critique et commercial de leur précédente collaboration aux côtés du réalisateur sur le très réussi Invisible Man ; rare métrage à avoir connu un succès économique lors de 2020 la terrible. Le projet avait simultanément prouvé au studio que Whannell était capable d'apporter de la tension à ses réalisations, tout en respectant un budget relativement faible (de fait, Invisible Man a engrangé 149 millions de dollars de recettes à travers le monde pour un budget estimé à 9 millions de dollars).

Avec un tel cinéaste, lequel a fait ses armes aux côtés de James Wan (Conjuring : Les Dossiers Warren, Malignant) sur des franchises telles qu'Insidious ou encore Saw (dont il a scénarisé plusieurs opus), difficile d'imaginer que le métrage suit les traces comiques dont profitait la version de Michel Gondry. Il y aurait donc fort à parier que ce nouveau Frelon vert s'oriente davantage vers le thriller policier et profite d'une tonalité plus sombre que son prédécesseur.

 

Invisible Man : photo, Elisabeth Moss"Que vous soyez l'homme invisible ou Green Hornet, ça va mal finir !"

 

Si le reboot n'en est pour le moment qu'à un stade embryonnaire, la pré-production devrait rapidement être lancée, et autant dire qu'avec une direction et un scénario portés par les deux suscitées pointures, les expectatives sont de taille. Il ne reste qu'à savoir désormais quels comédiens succèderont à Williams et Lee. Affaire à suivre, donc.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Morcar
28/06/2022 à 15:19

Comment peut-on encore dire des choses comme l'étoilé sans nom plus bas, alors que de nombreux échecs de ces dernières années, s'appuyant pourtant sur des noms très célèbres aussi, ont prouvé qu'un simple nom ne fait pas un succès ?

Numberz
28/06/2022 à 09:27

@robin

Je dirais même une fin jouissive XD


28/06/2022 à 09:17

"Whannell était capable d'apporter de la tension à ses réalisations, tout en respectant un budget relativement faible (de fait, Invisible Man a engrangé 149 millions de dollars de recettes à travers le monde pour un budget estimé à 9 millions de dollars)."
Mais... le film s'appelle INVISBLE MAN... c'est facile d'être rentable, il a pas besoin de budget, une camera une actrice et c'est tipar !

RobinDesBois
28/06/2022 à 00:20

@Numberz je l'aime bien aussi ! C'est pas le film du siècle mais Gondry s'est vraiment bien débrouillé, il a même réussi à me rendre Seth Rogen tolérable alors que je le supporte pas. Et la fin est vraiment excellente ^^

Numberz
27/06/2022 à 23:16

Attention je lâche une bombe: je kiffe la version Gondry. Voilà c'est dit

Qc
27/06/2022 à 19:45

J'espère que ce sera pas comme celui avec seth Rogen qui était pas terrible.

votre commentaire