Philip Baker Hall, acteur fétiche de Paul Thomas Anderson, est mort

Chloé Chahnamian | 14 juin 2022 - MAJ : 14/06/2022 14:47
Chloé Chahnamian | 14 juin 2022 - MAJ : 14/06/2022 14:47

Grande figure du cinéma américain, Philip Baker Hall, qui a brillé dans Seinfeld, Magnolia ou encore Boogie Nights, s'est éteint à l'âge de 90 ans.

Philip Baker Hall fait partie de ces acteurs qui semblent toujours avoir été là. Si son nom peut nous échapper, son visage est reconnaissable entre mille. De petits rôles en petits rôles, il est devenu une grande figure du cinéma américain, une "gueule" comme diraient certains. Lui qui semble avoir tout fait, des courts et longs-métrages, mais aussi des téléfilms et des séries a également tourné pour les plus grands, comme Tony Scott, Michael Mann, Lars von Trier, Michael Bay et surtout Paul Thomas Anderson.

C'est après plus de 50 ans de carrière et une centaine de rôles que Philip Baker Hall s'en est allé, laissant derrière lui des apparitions mémorables. S'il commence à trouver des petits rôles au cinéma puis à la télévision dès les années 70, il faudra attendre le milieu des années 80 pour que sa carrière décolle. En effet, en 1984, il se voit offrir le rôle de Richard Nixon dans Secret Honor, le film de Robert Altman, puis, en 1988, il joue aux côtés de Robert De Niro dans Midnight Run de Martin Brest.

 

Magnolia : Photo Philip Baker HallDans Magnolia, il jouait Jimmy Gator, le présentateur star d'un jeu télévisé

 

Dans les années 90, Philip Baker Hall, déjà âgé d'une soixantaine d'années, connait enfin la gloire et se voit confier des rôles de plus en plus importants par des cinéastes émergents. En 1993, un certain Paul Thomas Anderson lui offre un rôle dans son deuxième court métrage intitulé Cigarettes and Coffee. C'est le début d'une longue collaboration entre les deux hommes.

Seulement trois ans plus tard, Philip Baker Hall est la tête d'affiche de Hard Eight, le premier long-métrage du cinéaste. Ensuite, il apparaitra dans Boogie Nights en 1998, auprès de Mark Wahlberg ou encore Julianne Moore, mais aussi dans Magnolia en 1999, les deux premiers grands succès de Paul Thomas Anderson, tous les deux nommés aux Oscars.

 

Dogville : Photo , Philip Baker Hall, Nicole KidmanLe grand homme qui a tourné avec les plus grands, ici dans Dogville de Lars von Trier

 

Mais Philip Baker Hall n'a pas tourné que chez Paul Thomas Anderson, loin de là. Toujours dans les années 90, il continue de jouer des seconds rôles, souvent aussi marquants que les premiers, et dans de nombreux genres différents, comme dans The Truman Show, Rush Hour, Psycho (le remake de Gus Van Sant) ou encore Le Talentueux M. Ripley d'Anthony Minghella avec Matt Damon et Jude Hall.

En 1991, c'est son rôle dans l'iconique sitcom Seinfeld qui le projette sur le devant de la scène et le fait connaitre au grand public. Entre le cinéma et la télévision, l'acteur n'a jamais tranché. Alors qu'il avait déjà connu des succès à Hollywood, il a continué ses apparitions dans des séries telles que FBI : Portés disparusLarry et son nombril et plus récemment dans Modern family, où il interprétait le voisin ronchon et ami de Luke. En plus de prouver qu'il touchait à tout, ces apparitions montrent qu'il ne s'est jamais contenté d'un genre ou d'un style et qu'il pouvait aussi bien jouer dans des oeuvres dramatiques que comiques.

 

Philip Baker Hall : Photo Philip Baker Hall, Jake GyllenhaalDans Zodiac, il est Sherwood Morrill, l'expert qui a déchiffré les lettres du tueur

 

Dans les années 2000, Philip Baker Hall ne chôme pas. Après Dogville et Bruce tout-puissant, il joue un spécialiste de l'écriture et de son analyse dans le Zodiac de David Fincher. Les années 2010 ont été plus calmes pour l'acteur qui a tout de même tourné dans 50/50 de Jonathan Levine et dans Bad Words de Jason Bateman.

Avec Manhattan Stories de Dustin Guy Defa en 2017, Philip Baker Hall signait, sans le savoir, son dernier rôle au cinéma. Il s'est éteint le 12 juin 2022, après une très longue carrière et des films devenus cultes qui ont fait de lui l'un des visages les plus mémorables du cinéma américain.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ray Peterson
14/06/2022 à 21:47

Oui une gueule unique! Bien aimé dans The Insider de Mann. J'avais adoré sa performance dans Zodiac en expert graphologue devenant alcoolique et fan de fleurs.

Kyle Reese
14/06/2022 à 19:09

@yo

Bien résumé. inoubliable dans Magnolia.
Marrant je n'avais pas remarqué que c’était lui dans Zodiac.

@Vintage Actor

En effet y a un truc qui s'est perdu. L'impression que les producteurs ne crois plus à ce genre de film, ou le public n'a plus envie de ce déplacer pour ça.

Eddie Felson
14/06/2022 à 18:33

@Vintage Actor…
Tellement d’accord avec ton ressenti, ton constat!

vintage Actor 's Hollywood Golden Era
14/06/2022 à 18:02

il me semble l'avoir vu hier soir en regardant le film " Midnight run" de Martin Brest avec De Niro, un buddy movie, tres fin: l'antithese d'un bad boys 1,2,3 degeneré lol,
dans un petit rôle en fait j'ai zappé en regardant en même temps le fugitif avec Harrison Ford, des fois il ya des trucs liés de type synchronicité,
les films fin des annees 80, debut 90, et je parle de films type maintream étaient de tres bonnes qualité, çà faisait presque 30 ans que je n'avais pas pas revu le Fugitif avec Ford et Lee Jones et c'est du grand spectacle, quoi qu'on dise, a l'epoque j'avais trouve le film correct, sans plus, j'avais 15 balais max, c'est comme çà que l'on remarque la chute impressionnante des hollywood's movie ou autre movies chez les vod...
et l'on se dit: que s'est' il passé?

yo
14/06/2022 à 16:11

C'est aussi grâce à ce genre d'acteur qu'on aime certains films et le cinéma en général.
Quand la "gueule" et le talent vont de pair.
Grande carrière

Faurefrc
14/06/2022 à 14:55

Peut être pas l’un des visages les plus marquants du cinéma américain (John Wayne, Steve McQueen, Humphrey Bogard, Marion Brando… pour ne citer que certaines icônes disparues) mais un très bon acteur.
Il était très bon dans Magnolia

votre commentaire