Cannes 2022 : on a vu Novembre, le thriller tendu (et inutile) sur les attentats de Paris

Alexandre Janowiak | 24 mai 2022 - MAJ : 24/05/2022 17:59
Alexandre Janowiak | 24 mai 2022 - MAJ : 24/05/2022 17:59

Après une année 2021 exceptionnelle en juillet, Cannes retrouve le mois de mai pour son édition 2022 et sa sélection riche d'une centaine de films plus ou moins attendus. Après son ouverture zombiesque avec Coupez !, le festival bat donc son plein et dévoile un peu plus ses joyaux (ou non) chaque jour. L'heure pour nous de vous livrer notre avis à chaud sur Novembrethriller revenant sur la traque des terroristes des attentats de Paris en novembre 2015, réalisé par Cédric Jimenez (Bac Nord) et mené par Jean Dujardin.

 

Novembre : photo

 

De quoi ça parle ? 13 novembre 2015, Paris est la cible de plusieurs attentats. La SDAT (sous-direction anti-terroriste) va tout faire pour retrouver les coupables le plus rapidement possible afin d'éviter une éventuelle deuxième attaque.

C’était comment ? Efficace mais clairement inutile. Avec Bac Nord, Cédric Jimenez avait sacrément remué la Croisette en 2021 et le reste de la France lors de sa sortie, devenant carrément le centre d'une polémique politique et d'un débat sur les cités, les autorités... Alors évidemment, en s'attaquant aux attentats parisiens du 13 novembre 2015, le cinéaste semblait parti pour encore enflammer les réseaux sociaux, les médias et peut-être même les élites politiques. Soyons rassurés, tous les débats stériles ayant découlé de Bac Nord n'auront pas lieu d'être avec Novembre.

Pourquoi ? Tout simplement parce que le long-métrage n'a pas grand-chose à dire de son sujet, voire absolument rien. Novembre est au contraire une simple reconstitution de la traque des terroristes pendant les cinq jours suivant les attaques mortelles au Bataclan et rues du 10e et 11e arrondissement.

 

Novembre : Photo Jean DujardinJean Dujardin discutant avec une salve de personnages désincarnés

 

Et l'on ne peut pas dire que ce soit raté. En simple thriller suivant les agents chargés de l'enquête, leur recherche de témoins, leur tentative de reconstruire le déroulé des événements et de neutraliser les commanditaires, Novembre est efficace. Avec 1h48 au compteur, le long-métrage est extrêmement rythmé et ne jouit d'aucun temps mort. Dès son ouverture racontant une exfiltration manquée qui mènera au drame puis en retraçant directement les attentats sans jamais tomber dans le sensationnalisme et introduisant rapidement les personnages, Novembre captive très vite.

D'autant plus que si Cédric Jimenez semble incapable de comprendre qu'un film comme Bac Nord peut avoir une portée politique, il n'en reste pas moins un metteur en scène impactant. Avec un savant sens du tempo, le monsieur démontre encore sa capacité à créer des séquences pleine de tension avec très peu d'éléments dans Novembre : une filature, une infiltration, un assaut... au point d'y retenir son souffle quelques fois.

 

Novembre : Photo Anaïs DemoustierAnaïs Demoustier, peut-être la seule qui tire 

 

Sauf qu'à part ça et son gros casting percutant (bien qu'assez peu remarquable en dehors des excellentes Lyna Khoudri et Anaïs Demoustier), Cédric Jimenez ne fera rien de son sujet pourtant fort. En espérant sans doute éviter l'écueil de son Bac Nord, le cinéaste semble avoir décidé de ne faire que le strict minimum. Et il y a de quoi avoir des regrets tant les attaques terroristes de novembre 2015 auraient pu être le moyen de raconter les dysfonctionnements policiers, les impasses judiciaires et les conflits incessants entre les différentes institutions de la république, tout autant que la crainte permanente de cet islamisme insondable, aussi discret que terriblement présent dans les vies de chaque Français (et notamment des victimes).

Novembre fait d'ailleurs une grossière erreur avec sa mise en avant prononcée des visages des terroristes alors même qu'il ne porte aucun regard sur les victimes elles-mêmes (quasiment oubliées du scénario). Reste alors un grand spot publicitaire pour le ministère de l'Intérieur, un hommage appuyé aux services de renseignements français et leur efficacité et une fiche Wikipedia bien exécutée, mais sans grand intérêt.

Et ça sort quand ? Le film sort le 5 octobre au cinéma.

Tout savoir sur Novembre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Marc
31/05/2022 à 16:54

Du 13 Novembre 2015 .

Marc
31/05/2022 à 16:51

LE CINÉMA FRANÇAIS PEUX ENCORE NOUS SURPRENDRE pour le meilleur ou le pire.
NOVEMBRE qui va payer sa place de Ciné pour revoir les Attentats du 15 NOVEMBRE 2015 !?

Marc
26/05/2022 à 08:18

@Numberz

Pour te raffraichir ta mémoire le nombre de victime le 13 Novembre 2015

Le bilan des attentats à Paris et à Saint-Denis fait état de 130 morts et de 350 blessés.

Numberz
26/05/2022 à 07:33

Bah j'ai juste vu le résultat de cette tuerie n'étant pas parisien et n'étant pas branché télé. Donc c'est un film qui m'intéresse

Marc
25/05/2022 à 21:17

Faire un film sur les attentats de 13 Novembre 2015 on a vécu se cauchemar en direct live ! j'espère que ce film fera un bide une honte . Les victimes viennent d'assister au procés pendant des mois sur les attentas et on remet ça .

@La rédac Vous pouvez supprimer ce message mais c'est juste mon avis un scandale ce film .

Cidjay
25/05/2022 à 18:05

Personnellement, je n'ai jamais été fan de thriller, encore moins de thriller basés sur des histoires réelles...
Les attentats de Novembre 2015, on y était ! on a tout suivi en live à la télé, du premier mort des terrasses parisiennes au dernier du Bataclan, jusqu'au procès tout récent.
La vie n'est elle pas suffisamment chiante et tragique pour que certains trouvent du plaisir à s'y replonger en fiction ?
m'enfin (comme dirait Gaston Lagaffe) il en faut pour tous les goûts.

The insider38
25/05/2022 à 14:32

@tuk : c est vous qui devriez avoir honte de sortir des aberrations pareille sans avoir vu le film de surcroît.

Mais quel prétention

Tnecniv
25/05/2022 à 14:02

@Chris11

Fais pas semblant d'être idiot ( pour rester poli ), je rejoindrai ton avis si ça n'était pas sur un sujet aussi récent ( c'est relatif mais pour moi ça l'est tant ces évènements son graves ), là tu la joue à "contre-courant" pour souligner une tendance de la critique depuis plusieurs décenies ( ce que je peux entendre en dehors de cette histoire ) mais là, vu le sujet, on peut trouvber légitime d'attendre plus qu'un simple divertissement malgré toutes les infos données aux travers divers reportages comme tu le souligne, tu comprendras que certains puissent trouver ton comentaire très cynique .

Geoffrey Crété - Rédaction
25/05/2022 à 10:26

@Hank Hulé

On a justement fait une conférence à ce sujet, qu'on va prochainement remettre en vidéo.

Hank Hulé
25/05/2022 à 09:04

La critique est-elle utile ?

Plus
votre commentaire