Les Crimes du futur : une bande-annonce de chair et de sang pour le retour choc de David Cronenberg

Mathieu Victor-Pujebet | 6 mai 2022 - MAJ : 06/05/2022 18:37
Mathieu Victor-Pujebet | 6 mai 2022 - MAJ : 06/05/2022 18:37

Le nouveau film de David CronenbergLes Crimes du futur, se dévoile encore un peu en une nouvelle bande-annonce.

En 2021, pour le retour de Cannes après une année étouffée par la pandémie de Covid-19, le second long-métrage de Julia Ducournau, Titane, a été récompensé de la fameuse Palme d'Or. Ce trip fou à la frontière des genres cinématographiques et sexuels était une création à l'ADN tout droit hérité du cinéma de David Cronenberg, grande influence de la cinéaste. Une consécration pour le cinéma du corps et de la chair qui va faire son retour cette année sur les écrans cannois avec la projection de Les Crimes du futur, le nouveau film réalisé par le maître du body-horror.

En reprenant le nom d'un de ses premiers travaux, le cinéaste à l'origine de La Mouche, Crash et A History of Violence est de retour avec un nouveau récit où le corps humain est sujet à diverses transformations et mutations. Entre le retour derrière la caméra du réalisateur, huit ans après son dernier long-métrage, et un casting plus qu'alléchant mené par Viggo MortensenLéa Seydoux et Kristen Stewart, Les Crimes du futur s'annonce comme l'un des films les plus attendus de 2022.

En attendant sa projection à Cannes en parallèle du début de son exploitation au cinéma, une nouvelle bande-annonce en a dévoilé un peu plus.

 

 

Dans ces nouvelles images, on retrouve les obsessions du cinéaste sur l'obsolescence du corps et de la sexualité, mais aussi sur la manière dont la chair devient une nouvelle source de spectacle et d'expérimentation. On retrouve les modules étranges d'eXistenZ, l'érotisme froid de Crash et les fentes corporelles de Videodrome dans ce qui semble être une proposition qui n'hésite pas à dialoguer avec les oeuvres précédentes du cinéaste.

L'élégante photographie de Douglas Koch et la musique électronique de Howard Shore se conjuguent, en tout cas dans ces images, admirablement avec la mise en scène toxique de Cronenberg. L'étrangeté d'un Viggo Mortensen qui se mutile pour son art couplé à de surprenantes apparitions comme celle d'une sorte de danseur aux multiples oreilles non intuitivement situées sur son corps dégagent un sentiment d'inconfort en à peine 2 minutes d'extrait.


Les Crimes du futur : Photo Kristen Stewart, Viggo Mortensen
Le maître de la chair de retour

 

On a donc hâte de découvrir ce qu'il se cache derrière les 1h47 de ce Les Crimes du futur qui seront dévoilées le 25 mai prochain dans les salles de cinéma françaises. Juste assez de temps pour réviser l'intégralité de l'immense boutique des horreurs de David Cronenberg et se préparer au retour de la nouvelle chaire sur grand écran.

Tout savoir sur Les Crimes du futur

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Tom31
08/05/2022 à 09:26

Charisme Léa Seydoux : 0

Nico
07/05/2022 à 09:54

Quel plaisir que de voir David Cronenberg revenir au body horror et ses obsessions , impatient de découvrir ce film!

Kyle Reese
07/05/2022 à 01:26

Bon, pour cela lui là … désolé David mais je passe. La chair, je la préfère belle et joyeuse.

Benasi
06/05/2022 à 20:39

Se farcir Léa Saindoux et Kristen Stewart dans le même film sont vraiment les 2 choses qui me révulsent le plus dans cette bande-annonce.

Damn
06/05/2022 à 19:14

Curieusement le visuel semble démodé

votre commentaire