RRR : le blockbuster épique réécrit l'histoire du box-office

Clément Costa | 1 avril 2022 - MAJ : 01/04/2022 17:41
Clément Costa | 1 avril 2022 - MAJ : 01/04/2022 17:41

Le blockbuster indien RRR réalisé par le prodigieux S. S. Rajamouli écrase tout sur son passage.

On l’attendait comme un tsunami commercial et le nouveau film de S.S. Rajamouli n’a pas déçu. Le blockbuster RRR est en train de tout balayer sur son passage en Inde, mais aussi à l’international. Largement distribuée, cette super-production réécrit l'histoire du box-office depuis sa sortie.

 

RRR : photoLes héros du peuple et du box-office

 

Super-héros malgré lui

Au box-office indien, le cinéaste S. S. Rajamouli s’est payé le luxe de battre son propre record historique. La Légende de Baahubali : 2e Partie, son précédent film, avait signé le meilleur démarrage de l’histoire avec près de 16 millions de dollars sur le territoire national en un seul jour. Le seul film à s’être approché du record était Saaho en 2019 avec 11 millions. RRR est passé à l’étape supérieure avec 17,5 millions récoltés au box-office indien pour son premier jour.

Pour remettre les choses en perspective, il est très rare en Inde qu’un film soit un succès national. Chaque industrie s’adresse au public de sa région. Bollywood vise le public du Nord de l’Inde parlant hindi. Kollywood vise le public tamoul, Tollywood vise le public télougou, et ainsi de suite. C’est là que Rajamouli a changé l’histoire. Avec le triomphe des deux opus de Baahubali, un nouveau terme est apparu dans le pays : "PAN-India blockbuster". Un blockbuster pour toute la nation qui transcende régions, industries et langues.

Notons au passage que cette fracture des régions limite considérablement le marché indien. Le pays dispose d’environ 10 000 écrans. Cette moyenne d’écran par habitant est déjà faible si on la compare aux 80 000 écrans chinois pour une population similaire. Mais si l’on y ajoute le facteur régional, il est extrêmement rare qu’un blockbuster indien dispose de plus de 5 000 écrans.

 

Photo Ram CharanMettre le feu aux records

 

Il semblerait bien que RRR soit en train de réitérer l’exploit. Production de Kollywood, le film a dynamité tous les records du box-office télougou. Baahubali 2 y avait récolté 26 millions de dollars en une semaine ? RRR vise les 38 millions sur la même période. Mais même au box-office hindi, le film déchaîne les passions avec une semaine estimée à plus de 17 millions de dollars – soit la meilleure semaine pour le Nord de l’Inde depuis le début de la pandémie. On est loin des 32,5 millions de Baahubali 2 sur ce marché, mais le facteur suite d’un film se terminant sur un cliffhanger redoutable y était pour beaucoup.

À l’échelle nationale, la première semaine de RRR est estimée à 62,5 millions de dollars. Ça n’est peut-être pas au niveau stratosphérique de Baahubali 2 (70 000 000 dollars), mais c’est largement devant l’ancien dauphin du classement 2.0 (40 000 000 dollars). Dans un pays dominé par le culte des superstars, le réalisateur S. S. Rajamouli écrase la concurrence. Pas étonnant quand on voit à quel point il redéfinit la notion de blockbuster généreux et spectaculaire à chaque film.

 

RRR : photoFaire passer Michael Bay pour un petit joueur

 

Vers l'occident et au-delà

S’il est encore bien trop tôt pour savoir où s’arrêtera le phénomène, il semble déjà évident que RRR finira au moins deuxième plus gros succès historique en Inde. Le total national de Baahubali 2 (188 millions de dollars) va être compliqué à défier. Mais RRR devrait dépasser le reste du podium dès ce week-end en laissant derrière lui 2.0 (76 000 000 dollars) et Dangal (71 000 000 dollars).

Du côté du box-office international, le carton plein semble également se confirmer. Pour son premier week-end aux États-Unis, RRR a récolté 9,6 millions de dollars. Là encore, c’est légèrement inférieur à Baahubali 2 qui avait passé le cap des 10 millions. Mais c’est déjà le 4e plus gros succès de l’histoire pour un film indien au box-office US. Le blockbuster devrait bientôt atteindre la deuxième place en surpassant le grand total de Padmaavat (12 170 000 dollars) et Dangal (12 390 000 dollars).

 

RRR : photoÀ la conquête du box-office international

 

Le total mondial de RRR devrait avoisiner les 90 millions de dollars à l’issue de sa première semaine d’exploitation. Son triomphe est assuré. La seule interrogation à ce stade est de savoir si le film parviendra à égaler le total international de Baahubali 2 qui avoisinait les 255 millions de dollars. En revanche, le record absolu du cinéma indien détenu par Dangal (303 000 000 dollars) devrait rester en sécurité. Notons que ce dernier avait connu un triomphe exceptionnel en Chine (171 000 000 dollars), rendant son record particulièrement difficile à égaler.

Quoi qu’il en soit, ces récents blockbusters ont ouvert la porte à une plus large distribution internationale pour les productions du sous-continent. Avec une telle dynamique, il y a fort à parier que nous assistons à l’aube d’un nouvel âge d’or commercial pour les industries indiennes.

Tout savoir sur RRR

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
NeoArcher
03/04/2022 à 10:00

Error - "Production de Kollywood, le film a dynamité tous les records du box-office télougou".

Correction - " Production de Tollywood, le film a dynamité tous les records du box-office télougou".

vlad
02/04/2022 à 07:46

La Chine et l Inde les nouvelles grandes puissances de demain .

Kouak
02/04/2022 à 02:24

Bonne nuit...
La france

Rishik Rochan
01/04/2022 à 23:15

Un grand merci pour vos efforts sur la visibilité du cinéma indien.

J'ai grandi entre la culture indienne et française, et je n'ai jamais réussi à initier AUCUN de mes amis au cinéma indien.

Pendant qu'ils s'extasiaient devant Brigitte Fontaine aux Victoires de la musique, Devdas, avec ses robes, c'est voix aiguë... Pour rester poli je dirais que ça ne les intéressait pas.

Aujourd'hui encore j'écoute de la musique indienne en catimini, j'ai l'impression que c'est plus honteux que d'écouter Cindy Sanders.

La France est clairement le pays le plus hermétique du monde à la culture indienne, mais c'est déjà un premier pas si ils sont pris au sérieux par la presse, en tout cas un peu plus au sérieux que dans les années 2000.

Kyle Reese
01/04/2022 à 20:49

Top mais faut aller le chercher loin ce film vu le nombre rachitique de salles où il est distribué.
Je sais c’est un blockbuster Indien, faut pas en demander bcq mais même dans des gros multiplexes il n’y est pas.

Brosdabid
01/04/2022 à 20:33

Bon ben v me matter ça, ça m a l air simpa merci monsieur Costa
Déjà l article était agréable à lire comme dab

splash
01/04/2022 à 19:50

Tant mieux pour l'industrie indienne. C'est tellement l'antithèse des productions d'hollywood tristes, guindées et terre à terre jusqu'à l'os que ça ne peut que faire du bien au public, même si le public ne le sais pas encore !

votre commentaire