Venom : la critique était trop méchante et le public a raison, selon le réalisateur

La Rédaction | 23 février 2022 - MAJ : 23/02/2022 16:36
La Rédaction | 23 février 2022 - MAJ : 23/02/2022 16:36

Ruben Fleischer, le réalisateur de Venom, n'a pas trop digéré les mauvaises critiques, mais se réjouit que le public ait sauvé la mise.

Si vous pensez encore que la méchante critique peut tuer un innocent film hollywoodien, merci de rire à gorge déployée avec Ruben Fleischer, devenu l'un des porte-paroles du sujet avec Venom. Le film porté par Tom Hardy a beau avoir été reçu comme une abomination par une bonne partie de la planète, il a encaissé plus de 856 millions au box-office, ouvrant la porte à toutes les fenêtres pour Sony (et pour vomir). La preuve avec la suite Venom : Let There Be Carnage, qui a réussi à engranger plus de 500 millions en temps de pandémie.

Venom a donc rappelé que le public a les pleins pouvoirs, d'une manière encore plus foudroyante qu'avec Suicide Squad. En plein marathon promo pour Uncharted, un autre verre d'eau hollywoodien qui s'annonce comme un succès, le réalisateur Ruben Fleischer n'a pas oublié ; ni la critique assassine ni le public enchanté, qui prouve à ses yeux que le film n'est pas si affreux.

 

 

Invité au podcast Phaze Zero, le réalisateur qui a également commis Gangster Squad et Retour à Zombieland a confirmé qu'il n'était pas passé à côté de l'avis très passionné de la critique, rarement aussi d'accord que sur l'horreur de Venom. Mais le monsieur relativise, car l'amour du public lui a réchauffé le coeur pour l'éternité :

"Je ne vais pas mentir, l'accueil critique a été une déception, parce qu'on a tellement travaillé sur ça. Et je sais, pour l'avoir vu avec le public, à quel point ils ont aimé le film. Donc c'était un peu étonnant de voir à quel point la critique était négative. Et je pense vraiment que c'était injustifié parce que le public a vraiment aimé le film. Sinon, je ne pense pas qu'il aurait rencontré un tel succès. Donc c'était démoralisant, c'est certain."

 

Venom : Let There Be Carnage : photo Je pense donc je suce (le public, et Hollywood)

 

Plutôt bon joueur, Ruben Fleischer sort le joker du public, mais également du mal-aimé :

"Il y a plein de films qu'on aime, mais qui ont été détruits par la critique à leur sortie. C'est dommage que Rotten Tomatoes existe puisqu'il réunit tout ça, du coup, pour toujours, il y aura une note assignée. Ceci étant dit, c'est comme ça. Et si les gens aiment le film, c'est tout ce qui compte pour moi. J'espère que ce sera pareil avec Uncharted. Je l'ai fait pour le public."

Nul doute que les dollars apaisent les esprits, et ont permis à Ruben Fleischer de garder sa dignité. Un privilège que n'avait pas eu le réalisateur Alex Proyas en 2016, suite au flop de God of Egypt. Il avait sans surprise vidé son sac à vomi sur la presse, avec une certaine verve ("Rien ne confirme plus vite l’existence d’une forme rampante de stupidité que la lecture des critiques de mes propres films").

Ruben Fleischer peut également se consoler avec le missile que s'est pris Venom 2, qui a surpassé son oeuvre dans les abysses de l'horreur. Mais puisque le public en a fait un succès malgré la critique négative, peut-être que Let There Be Carnage sera considéré comme l'équivalent de The Dark Knight d'ici la fin du millénaire.

Tout savoir sur Venom

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Docteur Benway
27/02/2022 à 00:42

Le public aime le caca, c'est pas nouveau. On sait très bien que ce ne sont pas forcément les meilleurs films qui font le plus d'entrée. Ruben Fleischer est bien parti pour être un énième tâcheron à la solde de studios opportunistes puisqu'il a réalisé "Uncharted" après "Venom". Il pourrait au moins avoir la décence de reconnaître qu'il fait de la merde, ce serait toujours ça de pris.

Simon Riaux - Rédaction
25/02/2022 à 10:26

@Encore heureux

Ce qui n'a pas le plus petit rapport avec la choucroute. Je suis payé pareil pour écrire sur quelque chose que j'aime, et c'est autrement plus satisfaisant.

Il ne s'agissait pas de se plaindre et de se rouler par terre en expliquant combien le métier est dur, et combien je préférerais vider des truites au fond d'une mine, juste rappeler que la fameuse idée selon laquelle les critiques se fendent la poire à écrire des textes négatifs est un pur fantasme.

Encore heureux
25/02/2022 à 10:21

"Sauf qu'en plus, on doit le traiter et écrire dessus des heures durant."

Sauf que vous, vous êtes payés pour. Nous (les spectateurs lambdas), on paye pour.

Pseudonaze
24/02/2022 à 23:38

Et voilà, derrière l'argument du fameux "plaisir coupable" on accepte la décrépitude de l'art cinématographique en trouvant sympatoche des bouses qui ne méritent pas qu'on les regarde autrement que via les téléchargement illégal.
A force de bouffer de la merde le palais fini pas s'habituer et on fini même par trouver ça gouttu.

Hira
24/02/2022 à 23:01

Très bon film moi perso j'ai adoré pour moi aucun problème les effets spéciaux très bien fait je vous souhaite du tres bon travail continuer comme ça je compte sur voir vous pété le feu

Simon Riaux - Rédaction
24/02/2022 à 14:34

@Double A

Le succès d'un film n'a jamais mis de gifle à personne. Il y a au contraire des motifs de se réjouir, puisque son succès va permettre d'abonder quantité d'autres prods qui bénéficieront de la TSA qu'engendre ses ventes de billets.

Notre job ce n'est évidemment pas de prendre en considération ce que le public souhaite, puisque par définition, il le souhaite, et n'a besoin de personne pour le savoir.

" critiques "pro" qui s'enjaille à démonter les films"
Votre commentaire en dit plus sur vous, que sur nous. Vous aimer regarder un film qui vous déplaît ? Nous non plus. Sauf qu'en plus, on doit le traiter et écrire dessus des heures durant. Donc, non, si on pouvait tout aimer, on en serait ravi.

" et y a aucun mal à cela."
En effet. D'ailleurs, personne de sérieux n'a jamais prétendu le contraire.

Double A
24/02/2022 à 14:30

Deux films qui se regarde sans sourciller, c'est con mais c'est bon.
Et effectivement le public remet les pendules à l'heure vis à vis des critiques "pro" qui s'enjaille à démonter les films. Vous vous prenez une gifle qui devrait vous faire prendre un peu de recul et prendre en considération ce que le public souhaite parfois, manger du popcorn et rire devant un film abruti, et y a aucun mal à cela.

Flo
24/02/2022 à 13:08

Grosse erreur, c'était ce type de succès (faute de mieux) où ce public n'avait pas à réfléchir à quoi que ce soit... Et qui aura fini par surtout se moquer sans fin du personnage, ou à en profiter pour balancer publiquement des punchlines ineptes pour se la péter - comme de comparer avec "No Way Home", ce film qui a soulevé des foules avec émotion lui, c'est un fait.

Sang
24/02/2022 à 11:42

Ont a eu pire dans le genre comme dardevil, les Ghost rider... Les deux films Venom sont pas de grand film mais ils sont bien mieux que cette abomination de Spider-Man : no way home.

Morcar
24/02/2022 à 07:41

Il n'a pas tort quelque part. Je n'ai vu aucun Venom, donc je ne jugerai pas ses films, mais on connait aujourd'hui un certains nombre de films cultes qui a leur sortie ont été démontés par la critique. Il me semble par exemple que "Retour vers le futur" avait été plutôt mal accueilli, et relire aujourd'hui les critiques de l'époque est assez drôle, quand tout le monde s'accorde à dire qu'il s'agit d'un excellent film.

On verra donc dans quelques années si son film sera tomber dans l'oubli ou pas, et quel avis les gens auront dessus. C'est ça qui compte le plus, perdurer.

Plus
votre commentaire