Rocky IV : un spin-off sur Ivan Drago serait en préparation, selon Dolph Lundgren

Mathieu Victor-Pujebet | 1 décembre 2021 - MAJ : 01/12/2021 11:33
Mathieu Victor-Pujebet | 1 décembre 2021 - MAJ : 01/12/2021 11:33

Après la director’s cut de Rocky IV, Dolph Lundgren a évoqué l’éventuel retour de son personnage dans un spin-off.

Alors qu’il est actuellement en pleine promotion de son premier film qu’il a réalisé depuis 2010, Castle Falls, l’acteur et réalisateur suédois Dolph Lundgren a évoqué l’une de ses premières apparitions au cinéma dans le Rocky IV de Sylvester Stallone qui a été remonté par ce dernier pour une version Director's Cut encore inédite en France.

Antagoniste du long-métrage en question, Dolph Lundgren y jouait un boxeur venant directement de l’URSS, Ivan Drago, considéré comme le roi du ring, obligeant le fameux Rocky à sortir de son quotidien familial tranquille pour un nouveau combat.

 

Creed II : photoQuand il te dit que ce n’est pas sa guerre

 

Dolph Lundgren a alors confié au Hollywood Reporter l’impatience qu’il avait de redécouvrir son personnage et à quel point la version longue de Stallone lui a redonné envie de le retrouver rapidement. Et justement, alors qu'il évoquait son retour décevant dans Creed II, Dolph Lundgren a teasé le probable retour de son personnage :

"J’ai été déçu, oui. Je trouvais que c’était un bon moment. C’était un moment de fan aussi. C’était une brève confrontation, et je trouvais que ça fonctionnait. Mais le réalisateur [Stephen Caple Jr.] et la MGM ont trouvé que c’était superflu et que ça n’apportait rien. [...] D’ailleurs, je crois qu’il y a des discussions au sujet d’un spin off entier sur Drago avec la MGM. Donc vous en aurez peut-être plus."

 

Rocky IV : photoStallone qui apprend à Lundgren son temps de présence à l'écran dans Creed II

 

Vraie idée de récit ou énième tentative d'un studio d'étendre un univers connu pour faire banquer les fans de la saga ? Difficile de savoir ce qu'il en est pour l'instant, néanmoins, l'épisode le moins apprécié de la saga semble tout de même rester une source d'inspiration pour la MGM qui a hâte de sortir la tête de l'eau après le semi-échec de son dernier James Bond.

Reste à savoir si le projet va aboutir et s’il s’agira d’un retour sur le passé d’Ivan Drago ou un prolongement des évènements qui se sont déroulés entre Rocky IV et Creed II. La vraie question reste la recette miracle qui fait tenir les fans de la saga Rocky entre cette annonce et l’attente de la sortie du nouveau montage du film de 1985. Peut-être est-ce la présence de Dolph Lundgren dans le prochain Aquaman 2 ? Mais on y croit moyen.

Tout savoir sur Rocky IV

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pulsion73
01/12/2021 à 14:45

Un semi échec ?? C'est pour faire réagir ? Replongez-vous dans votre article "au conditionnel" "James Bond : Mourir peut attendre est peut-être un échec malgré son énorme box-office" qui n'apporte aucune réponse concrète et avérée. Que le film ait moins bien marché à cause du covid je le conçois, comme pour d'autres films, mais de là à parler de semi échec...

Morcar
01/12/2021 à 14:00

Encore une couillon qui dans un bureau s'est dit "On peut en raconter plus sur le personnage". Aujourd'hui le moindre personnage secondaire dans un film ou une série inspire les producteurs (pas les scénaristes, mais ça c'est secondaires) pour faire un autre film ou une autre série, histoire de faire un peu plus de cash.
Autant j'ai été voir Creed, pensant que l'idée pouvait apporter quelque chose de sympa, et le résultat est très bon (le 2 retombe dans les mêmes schémas que ceux de la saga Rocky, si bien que j'attends plus de voir ce que sera le 3, totalement indépendant de Rocky/Stallone), autant je ne vois pas d'intérêt d'aller faire un film sur chaque adversaire de Rocky.

Eddie Felson
01/12/2021 à 12:45

« pour la MGM qui a hâte de sortir la tête de l'eau après le semi-échec de son dernier James Bond. »…. Comment peut-on oser parler de semi échec pour un film qui a accompli le semi exploit de ramasse pas loin de 750 millions de dollars - avec une exploitation toujours en cours! - soit un record en période de pandémie et mieux ou quasi que le précédent opus « Spectre » sortit quand à lui dans des conditions d’exploitation optimales pré-covid?!?
Et ce n’est pas en arguant qu’il a coûté tant et tant que ça m’ôtera de l’idée que son parcours en salle est remarquable!

votre commentaire