Resident Evil s'annonce déjà comme un flop, humilié par la saga Milla Jovovich

Geoffrey Crété | 29 novembre 2021 - MAJ : 29/11/2021 17:10
Geoffrey Crété | 29 novembre 2021 - MAJ : 29/11/2021 17:10

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City démarre très mal au box-office. Et très loin du succès de la saga portée par Milla Jovovich.

Notre critique du nouveau film Resident Evil.

Milla Jovovich doit sourire. Elle qui avait prévenu qu'il ne fallait pas prendre les fans de Resident Evil pour des jambons, doit regarder le mauvais démarrage du nouveau film au box-office avec la même allégresse que Paul W.S. Anderson lorsqu'il récupère les droits d'un jeu vidéo. Non seulement ce reboot au cinéma s'annonce d'emblée comme un (petit) échec, mais il se place en plus très loin des six films chapeautés par Paul W.S. Anderson.

Avec 5,2 millions de dollars récoltés pour son démarrage au box-office domestique (8,8 millions sur le week-end férié), Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City se plante ainsi en beauté. Le reboot démarre en cinquième position, écrasé par les nouveautés House of Gucci et Encanto, piétiné par S.O.S. Fantômes : L'Héritage sorti la semaine dernière et achevé par Les Éternels, en salles depuis un mois. Sachant que le film est sorti sur 2800 écrans américains, soit une exploitation de petit blockbuster.

 

Resident Evil : Welcome to Raccoon City : photoRéveil au lendemain de la sortie ciné

 

RESIDENT EVIL et bide

Au jeu des comparaisons chez les zombies, Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City prend cher. Avec 5,2 millions, il se place loin des démarrages au box-office domestique de tous les épisodes avec Milla Jovovich, que ce soit le premier en 2002 (17 millions) ou le dernier (13 millions). Resident Evil : Afterlife avait même démarré avec plus de 26 millions.

Au royaume des jeux vidéo adaptés au cinéma, c'est là aussi un crash. Avec 5,2 millions, Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City démarre plus bas que des grands moments de souffrance comme Mortal Kombat : Destruction finale (16 millions), Doom (15 millions), Silent Hill : Revelation 3D (8 millions), ou même House of the Dead (5,5 millions), sans même compter l'inflation. Comparé aux 20 millions de Silent Hill, qui visait un public similaire, c'est un désastre.

 

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City : photoSpectateur satisfait à la sortie

 

Seule lumière dans ce tunnel : une victoire face à des étoiles filantes de nullité comme Alone in the Dark (à peine 3 millions) ou BloodRayne (1,5 million). Un mauvais esprit citerait aussi Monster Hunter, réunion de Paul W.S. Anderson, Milla Jovovich et leur mauvais goût délicieux, qui avait démarré à hauteur de 2 millions. Mais le film est sorti en décembre 2020, en pleine pandémie. Hors catégorie donc.

Enfin, côté cinéma d'horreur, c'est également une gamelle si on le compare aux démarrages récents de Sans un bruit 2 (47 millions) et Conjuring 3 (24 millions), ou même les bides Spirale – l'Héritage de Saw (8 millions) et Underwater (7 millions).

 

Resident Evil : Chapitre Final : photo, Milla JovovichLe Resident Evil que le monde veut, apparemment

 

pas de suite à resident evil ?

Ce nouveau film réalisé par Johannes Roberts (47 Meters Down) a officiellement coûté 40 millions, hors promo. Soit un budget moyen, à peu près aligné sur les films avec Milla Jovovich, qui permettra de limiter la casse - sachant qu'un tel film aura dans tous les cas une belle carrière à côté des salles de cinéma.

Mais ce démarrage de Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City est un mauvais signal pour la franchise en (re)devenir. Alors que l'équipe a déjà évoqué des idées pour la suite (Barry Burton, Code Veronica, Resident Evil 6), la douche froide du public devrait calmer les producteurs.

 

Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City : photoAllez Licker vos mères

 

En adaptant directement les deux premiers jeux, et en présentant tous les personnages majeurs (Claire et Chris Redfield, Jill Valentine, Leon S. Kennedy, Albert Wesker), l'équipe se démarquait d'emblée des six films avec Milla Jovovich, qui avaient traité les jeux vidéo Capcom avec la finesse d'une tractopelle. Mais de toute évidence, ça n'a pas résonné avec les fans de la franchise, et le grand public n'a pas répondu à l'appel d'un nouveau Resident Evil, seulement quatre ans après le Chapitre final d'Alice.

À noter que la carrière du film n'est pas terminée. Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City sortira dans d'autres territoires d'ici mi-décembre, avec quelques pays importants comme la Russie et le Royaume-Uni. Mais à moins d'un miracle, ce sera au mieux une déception. Il a jusque là engrangé 5 millions hors box-office domestique, pour un total d'environ 14 millions dans le monde. La route est donc encore longue avant de rentrer dans les frais, et espérer un succès digne de ce nom.

Mais le zombie a la peau dure. Même si la saga ne continue pas immédiatement au cinéma, elle reviendra avec une série Netflix Resident Evil, centrée sur la famille Wesker. Une excellente idée donc (non).

Tout savoir sur Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
LeVoL
22/12/2021 à 00:41

Résumons...

Pas de Scénario... Sans Spoiler... y'a des scènes on les personnages réagissent PAS ! mais PAS ! c'est tellement prendre les spectateurs pour des chèvres sur certains passages qu'on se demande si les acteurs n'en seraient pas vraiment... ils ont voulu fusionner le premier et second chapitre du jeu vidéo, mais c'est bâclé ! Alors OUI, on reconnait les lieux, il y a des salles qui sont fidèles au jeu, mais à quoi bon ? elles ne sont pas du tout valorisées par des actions des acteurs permettant de se plonger dans le décor.

Les effets spéciaux sont dignes d'une série B.... Faut pas oublier que Jurassic Park a fait mieux il y a 20 ans hein... les maquillages. : ma petite soeur avec trois malabar, deux scotchs et une gastro vous refait la même et vous croiriez plus.... sérieux je simule d'avantage une crise avec une aspirine dans la bouche que les "comédiens" de ce film... et c'est quoi ce grossissement des yeux pour les zombies ?

Méthode de capture :
- Il faut arrêter les phases et lieux sombres au possible pour se dépêcher de passer une scène ou le budget n'y était pas.
- il faut arrête de faire des transitions entre PLAN' acteur et PLAN créature FX (car ils ne sont pas sur le même plan) parceque l'équipe CGI n'arrive pas à donner de réalisme (et parceque c'est moins cher ^^).
- les films ou l'acteur n'arrive pas à démarrer un véhicule comme par hasard au moment ou ca pue, clairement faut arreter, dans les années 70 ok, c'etait les début, y'avait du supsens, on balisait nous meme à l'idée d'être en rad... en 2020, la voiture qui démarre pas au quart de tour, ou qui tombe en panne d'essence, c'est grotesque ! (c'est pas dans le film hein, c'est un exemple concret de ce qu'il ne faut pas faire, vous comprendrez la scène en question pour ceux qui se motivent encore...).

Concernant les personnages :
On a un Léon aussi gauche que simplet, il serait ainsi dans le jeu vidéo, j''attache le cd dans le jardin pour faire fuir les oiseaux.
Une Claire de 15 ans qui a réussi a "survivre" dans la vie on ne sait comment mais manie le fusil comme personne : Allez essayer de tirer à 3 mètres au fusil avec une cible et une victime à 2 cm l'une de l'autre et on se rappelle.
Une Jill Valentine pleureuse qui sert à rien, Chris devrait retourner à l'école de police et pour le jeu d'acteur, se rappeler aussi où il a mal entre deux scènes.

Bref... Faut pas oublier qu'à la base se sont les personnages principaux d'une série de jeux vidéos, chacun à une histoire qui lui est propre et surtout, SURTOUT on s'attache aux personnages de chaque jeu, on vit VRAIMENT l'angoisse et la situation des personnages. Ici ca bourine sans convictions ni profondeurs d'actions, les "discutions" entre les personnages sont tellement dérisoires et inutiles qu'à la limite prendre des sourds et muets aurait permit au moins de valoriser une bonne cause et rémunérer des acteurs qui auraient surement apporter plus au film !

Du début à la fin, on regarde le film avec des Pffffff, on le regarde jusqu'au bout en se disant, c'est pas possible d'avoir autant gaspiller son temps, il va forcement avoir une raison... ou un moment ou on va se dire, LA ils ont mis le budget... Ben non, y'a rien... on prend le spectateur pour une pompe à fric, on fait des films de M**** en disant qu'au pire, c'est une franchise, la curiosité des fans du jeu vont regarder, ca permettra de "sauver' les meubles.

SPECTATEUR : un conseil un soir ou vous avez RIEN d'autre à regarder, allez vous coucher, vous aurez gagné plus de temps de sommeil.

REALISATEUR : un conseil, mettez vous à jour.

PRODUCTEUR : pas de suite... SVP stop le massacre.

John.residentevil785
01/12/2021 à 20:19

Je suis réellement déçu du filmé
Il reprend très mal l'histoire du jeu, ayant joué au 4 premier et étant fan, je trouve l'histoire bâclé..
Peu d'action, peu de suspense, pas d'énigme et le boss trop facilement tué sans oublier que l'histoire du un n'est pas du tout comme dans pas du tout comme le film, le passage du manoir et clairement bâclé alors que dans le jeu on y passe un sacré moment, ils ont ridiculisé Léon à un point que s'en est un manque de respect..
Les personnages on aucune ressemblance avec les originaux.. bref je suis déçu et je recommande au futur réalisateur de ne plus cracher sur resident evil merci.

Umbrella
01/12/2021 à 14:08

C'est pour moi un film moyen il pouvait mieux faire car il y avait du potentiel et des scènes à développer, ce film pourrait plaire aux personnes n'ayant jamais jouer au jeux Rev, peut-être une suite meilleur.

Lé c on
01/12/2021 à 14:00

Pauvre Léon S tupid

Janne
01/12/2021 à 13:57

Je ne sais pas ce qu'il ont essayé de faire mais ce film est une catastrophe aucune cohérence avec le jeux vidéo, c'est un flop NEXT ☑️

Jayciné
01/12/2021 à 10:01

Les RE de Milla sont des films de science fiction tres éloigné des jeux... Celui là es bon je trouve, une belle tension, et l'ambiance est là. La fin est un peu baclé je trouve, mais ça reste coherant et plutot bien fait.
Je pense que le public n'aime pas trop la subtiltié, RE de Milla et les Fast and furious en sont la preuve.

coolmannnn
30/11/2021 à 16:56

Résident Evil bienvenue à raccoon city respect littéralement les bases des premiers jeux contrairement a 4 films avec Mila................!!! en ce qui me concerne je suis impatient de voir ce film ça va me rappeler "le tout premier jeux" . Ca va être cool .......

La Barbe
30/11/2021 à 15:25

Bon en général quand t'as rien trouvé de mieux que de t'inspirer d'une franchise de jeu pour imaginer ton film, c'est pas gagné.
Sinon le filtre Zemmour est vraiment réaliste.

Ethan
30/11/2021 à 10:31

Resident Evil est connu des fans au cinéma surtout par ce qu'à fait Anderson et Mila. Ce public qui suit ces aventures attendent une suite. Là ça vient faire concurrence. Le public surtout n'est pas le même que celui des jeux.
Après le film est peut-être bien mais avec le pass, le covid ça n'aide pas.

Ceux qui n'aiment pas les films avec Mila sont des frustrés car les films ne sont pas si mauvais et certains sont vraiment de bons films notamment le premier.

Lorsque la fille de Mila aura grandi elle reprendra la suite

Oh
30/11/2021 à 07:34

Faut être pété du cerveau pour préférer un RE avec Milla ou avoir de la merde dans les yeux. Je préfère 1000 fois ce nouveau départ a ce qui a pu être fait avant

Plus
votre commentaire