Breakfast Club a failli avoir une suite et on ne la verra sûrement jamais

Raphaël Iggui | 25 octobre 2021 - MAJ : 25/10/2021 11:54
Raphaël Iggui | 25 octobre 2021 - MAJ : 25/10/2021 11:54

John Hughes a failli donner une suite au culte Breakfast Club si l'on en croit un des acteurs originaux. 

Dans le genre "oeuvres tellement cultes qu'elles ont imposé des archétypes qui existent encore", on trouverait sans doute la Bible, le western, et Breakfast Club. Sortie en 1985, cette rencontre entre cinq lycéens / clichés ambulants (le sportif, la fille à papa, le surdoué, le marginal rebelle, la marginale perçue comme cinglée) finissant par sortir de leurs coquilles respectives le temps d'une après-midi de retenue offrait un regard à la fois comique et tendre sur les difficultés de l'adolescence

Un regard que John Hughes prolongera à travers sa filmographie en tant que réalisateur (La folle journée de Ferris Bueller), mais également en tant que scénariste (Rose Bonbon). Il laissera progressivement de côté ce regard dans les années 1990 pour mettre sa plume au service de grosses machines (Flubber, Les 101 Dalmatiens, et même Les Visiteurs en Amérique) avant de se retirer dans sa ferme et de tirer sa révérence en 2009 d'une crise cardiaque à l'âge de 59 ans. 

 

Photo, Molly Ringwald, Anthony Michael Hall, Emilio Estevez, Ally Sheedy, Judd NelsonLe conciliabule du petit déjeuner 

 

Alors qu'il était interviewé par The Independent à l'occasion de la sortie d'Halloween Kills, l'acteur Anthony Michael Hall, interprète de Brian "Brain" Johnson dans Breakfast Club, est revenu sur la possibilité d'une suite par Hughes lui-même : 

"À l'époque, il évoquait déjà la possibilité d'une suite potentielle au Breakfast Club. On se serait retrouvés tous adultes. Son idée était de prendre les personnages dans leur vingtaine ou leur trentaine. C'est une idée qu'il avait en tête, mais c'était la dernière conversation qu'on ait eue." 

Déjà en 2005, alors que le casting se réunissait à l'occasion des MTV Awards, Emilio Estevez le sportif de la bande, évoquait l'évolution des personnages qui seraient devenus l'opposé total de ce qu'ils étaient à l'époque. L'acteur s'était montré très enthousiaste à l'idée de faire la suite. 

 

Photo, Anthony Michael Hall, Ally Sheedy, Judd Nelson, Emilio Estevez, Molly RingwaldLe cercle des collés disparus

 

Une suite qui aurait été la première du cinéaste puisque Hughes-réalisateur n'a jamais donné suite à ses films contrairement au Hughes-scénariste (Maman j'ai raté l'avion 2 et 3, Beethoven 2). Mais vu le nombre de suites spirituelles et autres pillages en règle de l'ambiance de ses films, l'héritage de Hughes a suffisamment infusé le cinéma américain pour sentir sa présence dans bon nombre d'oeuvres. Tant qu'on échappe à un Breakfast Club : L'Héritage...

Tout savoir sur Breakfast Club

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Romeje
26/10/2021 à 00:10

Ferris Bueller une merde... Mon dieu...

fedor
25/10/2021 à 19:18

@ Arnaud (le vrai)

Quand on se lance dans la vision d'un film culte, c'est quitte ou double. Soit on comprend sa réputation, soit non.

Perso j'ai compris pourquoi psychose était un grand film, (les gifle qu'il met en terme de mise en scène encore aujourd'hui) a côté, pas compris la hype pour la journée de ferris bueller. Une ignoble mer.....

Roi Vidor
25/10/2021 à 17:42

D'une certaine manière, cette suite à déjà eu lieu : c'est "St. Elmo's Fire" de Joel Schumacher sorti justement la même année (1985).

Arnaud (Le vrai)
25/10/2021 à 17:05

Alors c'est probablement parce que je l'ai vu bien tard (genre 2019) mais au final j'ai trouvé ce film franchement nul a chier
J'avais envie de rigoler contre les clichés des 5 ados presents dans le film mais j'ai cru comprendre que c'est a cause de ce film au depart que le cliché est apparu. En gros c'etait le premier (donc pas encore un cliché)

Toujours est-il que je me suis ennuyé ferme devant, et que j'ai trouvé ca pas interessant et plutot mal joué.
Mais bon, encore une fois c'est surement parce que je l'ai vu trop tard

Boddicker
25/10/2021 à 12:29

A mon avis, même si je ne l'ai pas revu depuis au moins 20 ans, le film est parfait tel quel, d'ailleurs, à cette époque in raisonnait peu ou pas en terme de suite, le cinéma était encore créatif.
Cheers.

votre commentaire