Marvel : la scène post-générique de Venom 2 qui va tout changer pour Spider-Man

Arnold Petit | 20 octobre 2021 - MAJ : 20/10/2021 14:27
Arnold Petit | 20 octobre 2021 - MAJ : 20/10/2021 14:27

Venom : Let There Be Carnage débarque en salles et sa scène post-générique annonce quelque chose de grand pour le symbiote, mais pour le MCU et Spider-Man.

Alors que le Venom de Tom Hardy fait malheureusement son retour au cinéma pour affronter Carnage (incarné par le fantôme de Woody Harrelson), beaucoup de choses vont changer pour Eddie Brock après Venom : Let There Be Carnage d'après la scène post-générique, peut-être le seul et unique intérêt de s'infliger cette abomination réalisée par Andy Serkis.

ATTENTION : tout plein de spoilers de partout, vous êtes prévenu

 

photoLà, c'est quand il est content

 

la scène post-générique

À la fin du film, Venom dévore Carnage et le cerveau de Cletus Kasady, puis Eddie et son pote le symbiote se retrouvent en cavale et prennent donc des vacances sur la plage, où ils se déclarent leur amour. Puis, dans la scène post-générique, alors qu'Eddie profite tranquillement de sa telenovela allongé sur son lit, la voix de Venom lui annonce que la conscience collective des symbiotes et le savoir qu'ils ont rassemblé pendant plus de 80 milliards d'années pourraient faire exploser son petit esprit humain.

Fidèle à sa connerie, Eddie lui demande une preuve et quelques secondes plus tard, Venom et lui se retrouvent téléportés dans une autre dimension et une chambre différente, mais toujours avec la télé allumée. La caméra prend bien le temps de pivoter pour montrer l'écran et révèle finalement que le programme latino que regardait Eddie a été remplacé par le J. Jonah Jameson de J.K. Simmons en train de révéler l'identité du Spider-Man de Tom Holland, comme dans la scène post-générique de Spider-Man : Far From Home.

En voyant Peter Parker, Eddie se change en Venom et se met à lécher la télévision d'une façon particulièrement gênante (encore plus en considérant que le personnage est un adolescent dans le MCU) pour signifier son affection et son envie de le manger (et il n'est pas le seul).

 

photo, Tom HollandC'est l'heure du goûter

 

spider-man + venom

Après des années d'attente et de réclamations, Marvel va enfin exaucer le rêve des fans et réunir à nouveau Venom et Spider-Man au cinéma depuis l'échec du Spider-Man 3 réalisé par Sam Raimi, avec le Peter Parker de Tobey Maguire face au Eddie Brock de Topher Grace. En revanche, si la scène post-générique annonce clairement la future rencontre entre le Venom de Tom Hardy et le Spider-Man de Tom Holland, elle ne fournit aucune explication sur la façon dont ils se retrouvent dans le même univers

Les propos de Venom à Eddie avant qu'ils se téléportent insinuent que le symbiote a utilisé son incommensurable pouvoir caché depuis deux films pour transporter Eddie au sein du MCU, mais Venom est apparemment aussi surpris que lui de se retrouver dans ce nouvel univers, comme le suggère son "Quoi ?" presque imperceptible au milieu des bruitages dégueulasses.

Venom : Let There Be Carnage a pris d'énormes libertés concernant les pouvoirs des symbiotes par rapport aux comics. Dans le film, Carnage peut faire démarrer une voiture en changeant son doigt en clé de contact, pirater une base de données simplement en rentrant à l'intérieur d'un ordinateur, lancer des piquants de ses tentacules et même générer une mini-tornade à l'intérieur des bâtiments sans les détruire. Le voyage interdimensionnel n'est peut-être qu'une des nombreuses capacités magiques et inexpliquées que les scénaristes ont généreusement attribuées aux symbiotes.

 

photoIl peut aussi faire des claquettes et communiquer avec les abeilles, mais on ne le sait pas encore

 

Néanmoins, il est plus probable que Venom et Eddie se soient retrouvés dans cet univers contre leur gré et qu'un autre événement les ait amenés dans le MCU. Un sort du Docteur Strange qui aurait échoué à cause de Peter Parker et ainsi entraîné l'ouverture du multivers, par exemple, comme le montrait justement la bande-annonce de Spider-Man : No Way Home sortie il y a un peu moins de deux mois ? Une supposition encore plus plausible sachant que l'extrait avec J. Jonah Jameson n'est pas le même que dans la scène post-générique de Spider-Man : Far From Home.

Dans le film réalisé par Jon Watts, le rédacteur en chef du Daily Bugle révélait que Spider-Man est Peter Parker tandis que dans la scène post-générique de Venom : Let There Be Carnage, la photo qu'il dévoile au public montre un Peter Parler qui porte le costume de Spider-Man, mais sans son masque. Cela veut dire que Venom se trouve après les événements de Spider-Man : Far From Home et que l'affaire autour de l'identité de Spider-Man a pris encore plus d'ampleur, comme l'avait aussi montré la bande-annonce de Spider-Man : No Way Home.

 

photoOk, c'est la merde

 

sinister six incoming

D'après certaines rumeurs, une autre bande-annonce de ce troisième opus devrait sortir dans les prochains jours. En plus du Docteur Octopus d'Alfred Molina, du Bouffon Vert de Willem Dafoe, de l'Electro de Jamie Foxx et de l'Homme-Sable et du Lézard (qui semblent aussi être présents), Venom pourrait donc potentiellement être le sixième membre des Sinister Six et faire une première apparition dans un trailer avant d'officialiser son entrée au sein du MCU aux côtés des autres super-vilains.

D'autant que, si Venom s'est retrouvé dans le MCU à cause de Peter Parker et ne peut plus jamais voir sa chère et tendre Anne (Michelle Williams), ça lui donne au moins une bonne raison de vouloir bouffer son cerveau. Contrairement aux comics, où Eddie s'en prend continuellement à Spider-Man parce qu'il lui reproche d'avoir brisé sa vie et abandonné le symbiote, l'Eddie Brock de Tom Hardy est un pauvre loser délirant et débile qui n'a strictement rien à voir avec le Venom original.

 

photo, Tom HardyTout n'est pas encore perdu pour toi, Eddie

 

Marvel pourrait donc utiliser ce conflit multiversel comme prétexte pour mettre Venom et Spider-Man l'un face à l'autre. À moins que le symbiote tienne son rôle d'anti-héros qui bute des gens, mais qui n'est pas si méchant et s'allie au Tisseur pour vaincre les autres super-vilains du film.

Deux questions subsistent malgré tout : est-ce que Spider-Man va repartir avec Venom dans l'univers étendu de Sony et quelle était alors la fameuse preuve de l'immense pouvoir que Venom renferme si ce n'est pas la capacité de voyager entre les univers ? Il va falloir encore être patient et espérer que les scénaristes chez Marvel soient un peu plus inspirés que ceux de Sony.

Tout savoir sur Venom : Let There Be Carnage

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aime
20/10/2021 à 17:04

Trop de prise de tête pour un film qui est apparemment nul à chier

Tom Ward
20/10/2021 à 16:58

C'est quand même dingue de penser que le Venom de Spider-Man 3 était plus proche de celui des comics que le Venom de Tom Hardy. Et encore plus dingue qu'ils pensent qu'on aime ça.

Steph2bordeaux
20/10/2021 à 15:03

Voir Spider-man s'engluer dans l'univers dégueulasse de Sony, ça ferait de la peine. Voir Venom en l'état rejoindre le MCU, ça fait de la peine aussi. L'idéal serait que Sony abandonne l'idée de vouloir déployer son univers qui ne ressemble pas à celui des comics Spidey.

Sony a eu de la chance sur la première trilogie de tomber sur Sam Raimi (et encore, ils ont flingué le troisième opus).

Obi
20/10/2021 à 14:48

Oh non pitié, pas ça !!!!!

votre commentaire