Venom : Let There Be Carnage - les premiers avis sur le retour du symbiote sont tombés

Raphaël Iggui | 28 septembre 2021 - MAJ : 28/09/2021 12:35
Raphaël Iggui | 28 septembre 2021 - MAJ : 28/09/2021 12:35

Les premiers avis sur Venom : Let There Be Carnage sont tombés et ils sont plutôt positifs

Dire qu'on attend avec peur sincère et joie malsaine Venom : Let There Be Carnage serait un euphémisme. En 2018, Venom avait déclenché un rejet gastrique unanime de la part de la rédaction, blockbuster ultra aseptisé en pilote automatique transformant cette entité extraterrestre cruelle en animal de compagnie rigolo pour un Tom Hardy en redescente de Calvin Klein (cocktail de cocaïne et de kétamine).

La perruque de Woody Harrelson à la fin de ce premier volet des aventures de la tâche de goudron en CGI nous avait déjà alertés sur le potentiel navet du même acabit qu'allait être la suite. Impression devenue certitude après la mise en ligne des bandes-annonces et son classement en PG-13 aux États-Unis, malgré les tentatives d'Andy Serkis pour nous rassurer. Autant vous dire qu'on a le couteau entre les dents et le sac à vomi entre les jambes.

 

photoUn chewing-gum sous stéroïdes

 

Ce qui ne semble pas être le cas des critiques américaines qui ont accueilli le long-métrage, la fleur au fusil. La date de sortie de Venom : Let There Be Carnage est fixée au 1er octobre 2021 aux États-Unis, date à laquelle l'embargo critique sera levé. En attendant, plusieurs journalistes se sont déjà prononcés sur le retour d'Eddie Brock et son toutou en mazout. 

Ainsi cette suite s'inscrirait dans la droite lignée du premier, avec la même dynamique de relation entre Eddie et Venom, passant même du buddy movie à une forme de comédie romantique. Plusieurs en soulignent le côté fun et oubliable, tandis que les performances d'Hardy comme d'Harrelson sont toutes les deux encensées. En revanche, aucun mot sur Naomie Harris en Shriek, Graham en Toxin ou sur une quelconque once de noirceur. Petit tour d'horizon.

 

photo, Tom HardyQuand ton scénario tient sur une carte postale

  

"Venom : Let There Be Carnage contient des moments vraiment charmants et divertissants - particulièrement la dynamique entre Eddie et Venom - mais le film se perd un peu dans son Carnage. Il y a trop d'idées et le film file à travers tout ce bazar jusqu'à la fin." Molly Freeman - ScreenRant

 

"Quand il s'agit de Venom : Let There Be Carnage, c'est simple. Vous avez aimé le premier film ? Vous allez aimer celui-là. Vous n'avez pas aimé le premier ? C'est ainsi que vous vous sentirez [en référence au GIF du tweet]. C'est une version "plus vite et plus fort" du premier volet, que j'avais apprécié à l'époque et immédiatement oublié après l'avoir vu. Rigolo et frivole." Germain Lussier - Gizmodo

 

photoLe variant frivole

 

"VENOM LET THERE BE CARNAGE : Mon Dieu, ces films sont stupides et je ne peux pas m'empêcher de les apprécier. Je pourrais regarder encore 10 films d'Eddie et Venom se traitant de losers. Il y a une scène où Venom et Eddie sont étendus sur une plage, et regardent le coucher de soleil." Mike Ryan - UPROXX

 

"VENOM : LET THERE BE CARNAGE va encore plus loin que son prédécesseur dans la logique de buddy movie absurde. Andy Serkis ne baisse jamais le régime niveau humour comme action, même si ça ne retombe pas toujours sur ses pattes. La performance Gonzo de Tom Hardy est encore et toujours un sommet et Woody Harrelson savoure chacun de ses instants de sadisme." Matt Neglia - Next Best Picture

  

photo"Je te jure Michelle, on s'est juste allongé sur la plage et ça a dérapé..."

 

"Tom Hardy est fantastique dans Venom 2, un film qui s'enfonce joyeusement et méchamment dans son ton à la fois sombre et hilarant, et bien plus encore. Le méchant a clairement des airs de Tueurs nés, mais c'est surtout Tom Hardy qui vole chaque scène, avec une performance unique en son genre, tellement drôle à voir." Erik Davis - Fadango

 

"Venom : Let There Be Carnage est un film timbré au sens le plus noble du terme. Une comédie romantique ultraviolente délicieusement consciente d'elle-même et bizarre. Tom Hardy se donne à 200%. Quoi que vous fassiez, ne loupez pas la scène post-générique." Dan Casey - Nerdist  

 

photo, Naomie HarrisL'enthousiasme de la rédac en images

 

Visiblement, Venom : Let There Be Carnage s'apprête à nous resservir la même soupe que le premier épisode avec de gros croutons de Woody Harrelson en CGI dedans. Si les kiddous seront sans doute distraits, on est un peu moins sûr pour le reste du public. Par ailleurs, rappelons quand même que si les critiques sont plutôt positives, c'est souvent le cas pour des avant-premières de films de super-héros avec les résultats réels qu'on connaît.

Avant de se faire notre propre avis, on se réjouira juste que Stephen Graham et Naomie Harris obtiennent des rôles dans des blockbusters, aussi peu qualitatifs soient-ils. Rendez-vous dans les salles françaises d'ici le 20 octobre 2021 pour le savoir.

Tout savoir sur Venom : Let There Be Carnage

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Bonisseur de la bath
04/10/2021 à 10:47

Pour le 1, je m'attendais à un truc tellement horrible vu l'accueil critique. Mais au final, si c'est pas terrible, ce n'est pas pire que certaines prod marvel (Les deux premiers thor ou black panther, par exemple).

Tom’s
29/09/2021 à 08:56

Un bon exemple à venir de ce qui s’apparente à mépriser le matériel d’origine en amenant ça vers une chose simpliste, il y’a plus de dramaturgie ds les comics que dans ces films. L’amener sur un terrain comique et c’est censé représenter une menace pour Spiderman dans cette logique, les films qui va les faire se réunir seront sans doute un peu naze . C’est triste je trouve

Matrix R
28/09/2021 à 22:43

Ce qui m'a permis de suivre le film jusqu'à la fin (le 1er en l'occurrence), fut l'humour noir de Venom, le reste c'était Beurk

Hunter Arrow
28/09/2021 à 20:26

C'est avec beaucoup d'esprit de perversion que je suis parvenu à "apprécier" le 1er film. Tels un proto ratage de tout ce qu'Hollywood ne devait plus faire, mais qu'il se permettait, fonçant droit dans un mur dans une pulsion de mort. Voir Tom Hardy se dépêtrer dans tout ça, c'est comme regarder un hamster sous coke tourner dans sa roue et ça a son caractère presque "performatif" dans son genre. Le plaisir malsain était à son apogée lors de l'apparition d'un Woody Harrelson aux airs d'un Tahiti Bob, ultime témoignage d'une machine si peu consciente de son désastre, qu'elle fini par valider ça comme promotion pour un second opus.

Puis ils embauchent Andy Serkis, promettent Carnage mais finalement... tout les signaux sont au rouge. 1h30... n'est pas John Rambo qui veut et je doute que le film "produit" que sera ce Venom 2, à charge de promotion pour la construction d'un Spiderverse (sans Spidey), parvienne a offrir un grand moment d'adrénaline...

Alors puis-je au moins espérer que ma fascination perverse pour les crash tests sera à nouveau assouvie devant ce truc ?

fyuik²
28/09/2021 à 19:42

grosse purge en perspective comme le premier qui est un ratage total ... les types non absolument pas capter l'essence même de ce personnage légendaire des comics .

Delicatesstef2
28/09/2021 à 19:02

Je ne sais pas si certaines personnes lisent les comics ayant pour perso Venom aujourd'hui, mais il est assez éloigné de la création initiale de Michelinie et McFarlane. Et il ressemble assez à ce que propose le premier film.

Le problème du premier film, c'est juste qu'il est pas beau, pas bien écrit, stupide et assez mal incarné. J4aime bien Tom Hardy, mais dans le comics, c'est un perso abimé par la vie et assez bourru, pas un mec qui semble en manque d'héro...

Xbad
28/09/2021 à 18:36

J'attends beaucoup venom2, j'ai bien aimé le premier, j'aime trop tom Hardy et Woody harelson pour être objectif de toutes façons..

BuntM4gnet
28/09/2021 à 17:28

Le problème quand on fait ça sur la plage c'est le sable dans le slobard.

Jo le clodo.
28/09/2021 à 17:16

"Let There Be Carnage contient des moments vraiment charmants et divertissants".
La messe est dite.

Yoyo
28/09/2021 à 15:55

Bonne nouvelle,ça m'évitera de perdre du temps et de l'argent pour une tel bouse,de toute façon les 10000 ba parle d'elle même.
Mais j'ai vraiment les boules quand je vois le potentiel de ce personnage foutu en l'air.

Plus
votre commentaire