James Bond : la fameuse scène "gay" de Skyfall a failli être coupée par le studio

Maeva Antoni | 9 septembre 2021
Maeva Antoni | 9 septembre 2021

La scène de tension homoérotique dans le film James Bond Skyfall a bien failli passer à la trappe à cause du studio, selon la productrice. 

Dans l’imaginaire collectif, James Bond, qui c’est ? Un buveur de Martini, une fine gâchette et le meilleur agent britannique sur le terrain ? Il est tout ça à la fois, mais également un sérieux coureur de jupons, souvent misogyne et presque toujours assez lourd. Si l’ère Daniel Craig s’est quand même calmé sur les James Bond Girls nunuches à la chaîne, le passé de séducteur colle à la peau de l’espion.

Les génériques des films, même les plus récents, regorgent de corps de femmes nus. James Bond, un homme à femmes qui a au compteur autant de conquêtes féminines que de méchants descendus ? Oui, mais peut-être pas que, du moins c’est ce qu’on pourrait conclure d'une petite blague de l’espion dans Skyfall. Alors que le personnage de Silva (Javier Bardem) lui fait du charme, Bond sous-entend que ce n’est pas son premier rodéo. Une scène qui trouble la sexualité du super-agent et qui a bien failli ne jamais voir le jour.  

 

Photo Daniel Craig, Naomie HarrisMoneypenny, c'est bien mais...

 

Skyfall est arrivé comme un petit vent de fraîcheur après la bourrasque qui sentait le vieux de Quantum of Solace. Loin de la tension sexuelle brute de décoffrage à laquelle les autres films de la franchise nous avaient habitué, Skyfall fait même encore mieux en soufflant autour de son héros iconique et du vilain charismatique un soupçon de tension homoérotique. On rembobine un peu. Silva veut se venger du MI6 et de M en particulier, alors Bond part à sa poursuite jusqu’à ce qu’il se fasse, comme toujours, capturer et immobiliser par le méchant de l’histoire.  

Avec Bond à sa merci, Silva n’hésite pas à ouvertement lui faire des avances qui se concluent par "il y a une première fois à tout", ce à quoi Bond répond avec un air de défi : "qu'est-ce qui vous fait croire que c'est ma première fois ?". Une scène mémorable et un trait d’humour qui déconstruit un peu l’image machiste du personnage. Pourtant, cette ligne de dialogue a bien failli être coupée au montage, à cause de l’insistance du studio, soucieux la voir disparaître. 

 

photo, Javier Bardem"Tu sens bon les scones et l'Earl Grey"

 

Dans le documentaire Being James Bond disponible sur Apple TV+, la productrice historique de la franchise, Barbara Broccoli, est revenue sur ce petit conflit interne :  

"Je me souviens que le studio nous a demandé de couper cette réplique et nous avons dit non, non, non. Nous avons résisté." 

Mais quoi que puisse sous-entendre cette petite phrase, dès l'avant-première du film en 2012, le scénariste John Logan a affirmé que Bond ne serait en rien bi-sexuel. Cette interaction serait en réalité juste un ressort scénaristique déjà usé à de multiples reprises dans la franchise, selon Logan :  

 

photo, Daniel CraigPas du genre à se laisser impressioner

 

"Nous avons pensé que ce qui mettrait vraiment le public mal à l'aise, c'est l'intimidation sexuelle ; jouer la carte de l'homoérotisme qui est en quelque sorte toujours présente de manière sous-jacente avec des personnages comme Scaramanga dans L'Homme au pistolet d'or ou Dr. No. Nous avons donc décidé de jouer cette carte et d'en profiter."  

Alors que le studio aurait bataillé pour retirer cette scène et que le scénariste s’est senti obligé de justifier cette petite réplique, le souhait de Pierce Brosnan datant de 2015 de voir un James Bond gay paraît quasiment hérétique. 

Tout savoir sur Skyfall

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kay1
09/09/2021 à 22:09

Je suis le seul à avoir vu une allusion à la scène de la torture dans Casino Royale ? J'ai toujours cru que c'était une touche d'humour en référence à Bond "qui se fait gratter les couilles par le Chiffre . En tout cas , c'est pour moi la meilleure interprétation.

Sinon le film est effectivement très méta , au point de le desservir par moment. Je pense toujours que Skyfall est un James bond très moyen .

007 , reine de la night
09/09/2021 à 20:57

ba dans le super film "Tandem" de Blier de 1986 ou Depardieu, Miou-miou finissent par convertir Michel Blanc a l'homosexualité", donc Miou-Miou dit bien que le plus "dur" c'est "les premiers centimetres"
et 007 s'y connaît, mais il le fait juste pour la Queen, pour l'Empire Britannique, pour le Mi6/Mi5,c'est juste professionnel, pour obtenir des renseignment pour Queen Mum lol

Snake
09/09/2021 à 17:56

Une des meilleurs scènes du film, qui monte un Bond tellement à l'aise dans sa sexualité qu'il ne sourcille pas. Et puis une scène à se tordre de rire, la salle était pliée.

Doom-Gui
09/09/2021 à 17:40

@GuyLuxor : Je me suis dit la même chose en voyant le film à l'époque, Skyfall restera pour moi le Bond le plus méta et l'un des plus réussis également.
J'ai été agréablement surpris par cette réplique qui, je trouve, rajoute une tension supplémentaire et déclenche même un choc: je l'ai pris pour une menace de viol de la part de Silva, chose que je ne pensais jamais voir dans cette franchise

GuyLuxor
09/09/2021 à 16:44

J'ai toujours pensé que Silva était non seulement un reflet de Bond mais...Bond lui même!
y'a du méta dans ce film.
Silva, par ses manières, par son habillement, ressemble trop au Bond des 70's, 80's en l'occurrence Roger Moore.
Skyfall, c'est "de l'autre côté du miroir" de Lewis Carroll! C'est Bond vs Bond!

Momo
09/09/2021 à 15:23

Moi aussi... Il aurait pu répondre cela par provocation..

James Blonde
09/09/2021 à 15:05

Et bah j'avais jamais remarqué toutes ces allusions, je dois pas avoir l'esprit assez tordu.

votre commentaire