Apocalypto : l'apocalypse selon Mel Gibson

La Rédaction | 3 juin 2021 - MAJ : 03/06/2021 14:19
La Rédaction | 3 juin 2021 - MAJ : 03/06/2021 14:19

S'il n'a pas connu le même succès que Braveheart ou La Passion du Christ, Apocalypto demeure peut-être le plus fort réalisé par Mel Gibson.

Lorsque sort Apocalypto en 2006, le choc balaie Hollywood. Mel Gibson, qui avait impressionné pas mal de monde en dirigeant coup sur coup Braveheart puis La Passion du Christ, s’est lancé un défi hors-normes. La réalisation d’un film d’aventure virant progressivement au survival impitoyable, narrant l’effondrement symbolique de la civilisation maya et la quête d’un homme pour sa propre survie.

Puissance dramatique, reconstitution pharaonique, tout semble dément dans cette fresque historique qui porte un regard impitoyable sur l’humanité et la marche de l’histoire. C’est avec passion que notre bon Mathieu Jaborska revient sur ce film incroyable, souvent condamné pour de mauvaises raisons, et injustement oublié par une partie du public.

 

Tout savoir sur Apocalypto

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Bob
04/06/2021 à 09:35

Je maudis l’incapacité de Gibson à apprivoiser ses démons, sa proverbiale grande gueule et sa gouaillerie totalement assumée qui nous privent d’autres films de cette trempe.

Je voulais tellement voir son film sur les Vikings, qu’il comptait aborder comme Apocalypto.
Je voulais voir sa suite de la Passion du Christ qui, maintenant que les polémiques gratuites et aveugles se sont tues, reste une stupéfiante proposition jusqu’au-boutiste.
Bah, raté !

Je ne voulais par contre pas forcément voir un remake de la Horde sauvage. Mais autant que ce soit lui qui le fasse.
Si ça se fait...

MadMcLane
04/06/2021 à 09:30

Je l'ai aussi manqué au cinéma puis vu en DVD chez moi, j'ai rarement été happé comme ça par un film et pourtant j'en ai vu un paquet. Je ne sais même pas expliquer exactement pourquoi il m'a fait cet effet là, mais un chose est sûre Gibson est un grand cinéaste point !

Kyle Reese
03/06/2021 à 21:39

Excellente analyse. C'est grâce à EL et à certains commentateurs du site qui m'ont convaincu de dépasser mes aprioris que j'ai enfin pu découvrir le film. Bah oui j'en ai eu pas mal d'aprioris sur Gibson le réalisateur depuis son La passion (que je n'ai toujours pas vu), avec toutes les critiques négatives que j'ai pu lire à l'époque et qui ont suivi pour cet Apocalypto.
Du coup je ne l'ai vu que l'année dernière et regrette de ne pas l'avoir vu au ciné, car ce fut une claque monumental. Du pur cinéma immersif, le type de film que j'affectionne. C'est un film extrême dans tous les sens, unique en son genre et on peut sans craindre le qualifier de chef-d’œuvre. Il serait maintenant tant que je regarde son Tu ne tuera point tient, et le Christ aussi.

MiL
03/06/2021 à 21:20

Une merveille. Pareille, grosse claque en salle.
Petit à petit ce film devient culte.

Il devait réaliser un film de viking après celui-ci, j'étais surexcité. Mais ça ne s'est pas fait, il est devenu persona non grata avant Que ça n'aboutisse.

Slaine22
03/06/2021 à 20:17

Une sacrée claque en salle à l'époque..!!

[)@r|{
03/06/2021 à 19:21

"Apo(a|_ypto" fut un moment inusité pour moi et un déracinement total. J'étais presque autre part et en dehors du temps. Il manquait plus que les parfums et les odeurs pour être là-bas avec eux. Je ne regrette pas de l'avoir vu au cinéma sur un écran géant.

Ciao a tutti !

Cool
03/06/2021 à 15:42

Pas mal le film mais préférence pour la BD qui plus consensuel.

Garm
03/06/2021 à 15:39

le chef d’œuvre de Mel Gibson, et un des meilleurs films tout court. seul Fury Road a réussi à me mettre une baffe équivalente

Jeanjean
03/06/2021 à 15:22

Un des plus grand film de tous les temps et à jamais.

Grift
03/06/2021 à 14:46

tres chouette analyse. Merci

votre commentaire