Scarlett Johansson, Tom Cruise et Hollywood signent la mort des Golden Globes, jugés sexistes et racistes

Antoine Desrues | 11 mai 2021 - MAJ : 11/05/2021 14:53
Antoine Desrues | 11 mai 2021 - MAJ : 11/05/2021 14:53

Après des accusations de harcèlement sexuel ou de manque de représentation des Noirs, les Golden Globes vont devoir repenser leur organisation.

La Hollywood Foreign Press Association, souvent réduite à son sigle HFPA, est une organisation de journalistes qui a organisé la transmission d’informations sur l’industrie du cinéma américain à l’extérieur des États-Unis. Mais elle est surtout identifiée pour la cérémonie des Golden Globes, dont ses membres votent pour les nominations et les lauréats.

 

 

Néanmoins, la HFPA a toujours eu son lot de casseroles, et les révélations à son sujet ont explosé avec le mouvement #MeToo. Par exemple, si l’acteur Brendan Fraser s’est retiré de la vie médiatique, c’est parce qu’il a révélé avoir été agressé sexuellement en 2003 par Philip Berk, l’ancien président de la HFPA. Le comédien, traumatisé par l’expérience, avait choisi de revenir sur les événements en 2018.

 

Photo Brendan FraserUn acteur qui nous manque...

 

Par ailleurs, en février 2021, le Los Angeles Times a publié une enquête alarmante sur l’association, révélant entre autres le manque de diversité au sein de ses membres, voire les raccourcis faits dans la représentation de certaines ethnies. Alors que Judas and the Black MessiahDa 5 Bloods : Frères de sang ou encore Le Blues de Ma Rainey n’ont pas été nommés dans la catégorie du meilleur film pour la cérémonie de 2021, le LA Times a affirmé que la HFPA ne comportait aucun journaliste noir. Une constatation qui a amené l’association à vaguement promettre des réformes.

Pour autant, afin de s’assurer d’un changement essentiel de ce symbole important de l’industrie, le mouvement Time’s Up, fondé en 2018 à la suite de l’affaire Weinstein, a amené de nombreuses célébrités à se positionner contre la HFPA. Tom Cruise, lauréat de trois Golden Globes, a réalisé un geste fort en rendant ses statuettes. L’actrice Scarlett Johansson, quant à elle, a signé une tribune dans les colonnes de Variety, invitant les personnalités d’Hollywood à se distancer de l’association, en attendant de vrais bouleversements dans son organisation :

 

photo, Scarlett Johansson"Si tu me demandes encore à quel point c'est dur de jongler entre ma vie de famille et mon métier, je te défonce !"

 

“Lorsqu'un acteur fait la promotion d'un film, on attend de lui qu'il participe à la saison de remises des prix en participant aux conférences et aux cérémonies. Dans le passé, cela voulait souvent dire répondre à des questions et des remarques sexistes de certains membres de la HFPA, à la limite du harcèlement sexuel. C'est exactement la raison pour laquelle j'ai refusé, depuis plusieurs années, de participer à leurs conférences.”

Composée de 90 journalistes, la HFPA a promis de pallier ses manquements en recrutant plus de membres, tout en clarifiant son système d’admission, jusque-là assez obscur. Au même titre que d’autres cérémonies du type (les Oscars en tête), les Golden Globes ont battu de l’aile ces dernières années, souffrant non seulement d’appels au boycott réguliers, mais aussi de leur difficulté à s’adapter à un monde du spectacle en pleine mutation.

Résultat, NetflixAmazon et WarnerMedia, trois des plus gros studios actuels de l’industrie, ont choisi de ne plus collaborer avec la HFPA pour le moment. Mais surtout, la chaîne NBC, diffuseur historique des Golden Globes, a révélé dans un communiqué qu’elle ne diffuserait pas l’édition de 2022 :

 

photo, Tom CruiseTom, il a pas le temps de niaiser

 

“Nous continuons de penser que la HFPA va s’engager dans des réformes significatives. Néanmoins, des changements de cette ampleur demandent du temps et des efforts, et nous pensons sincèrement que la HFPA a besoin de temps pour les réaliser correctement. C’est pourquoi NBC ne diffusera pas les Golden Globes de 2022. En supposant que l’organisation exécute son plan, nous espérons pouvoir être dans la position où nous diffuserons la cérémonie de janvier 2023.”

Tina Chen, la présidente de Time’s Up, s’est montrée très enthousiaste face aux résultats de la campagne médiatique de son mouvement et de l’avenir radieux qu’elle annonce :

“C’est un moment majeur pour Hollywood. Aujourd’hui, nous avons l’opportunité de reconnaître qu’en ayant élevé des voix contre un puissant, mais faillible, système de récompenses, nous pouvons commencer à imaginer une industrie plus équitable.”

En attendant d’en savoir plus sur le futur de la cérémonie, on vous renvoie à notre compte-rendu des Golden Globes de 2021.

Tout savoir sur Scarlett Johansson

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
alulu
12/05/2021 à 11:39

@Kyle Reese,
Merci.

@ Sigi

"Si, c'est exactement ce que cela veut dire. Ou as-tu d'autres hypothèses ?"

Si tu me dis qu'aux USA ou ailleurs, dans certaines sphères, il y a de la misogynie, du racisme systémique, je dis oui mais il faut arrêter la parano, le mal n'est pas partout. Je ne crois pas que l'institution Tour de France est raciste. Va savoir pourquoi, ou n'y trouve pas beaucoup de noirs comme au foot et pourtant les deux sont des sports de prolos par excellence. Quand il y a des groupes tout blanc ou tout noir, il n'y a pas forcément de la bêtise qui se trame derrière. On peut juste se questionner et juger sur des faits sinon ce n'est qu'une chasse aux sorcières, une de plus. Beaucoup de roux rouspéteront si demain une dictature du bien interdit leurs réunions pour nous préserver d'un racisme. Je ne crois pas que ces messieurs complotent pour exterminer tous les blonds et les bruns de cette planète. Ça crie à l'injustice un peu vite parfois comme quand on a reproché à Woody Allen d’être raciste alors qu'il est marié à une asiatique, on peut lui reprocher quelques travers mais pas celui-ci. Ou alors, c'est du racisme "à la carte" mais bon, j'y crois pas trop, d'ailleurs, est ce qu'il y a beaucoup d'asiatiques dans ses films? La Stax et la Motown ont fait bouger beaucoup popotins et pas que du popotin communautaire, comme quoi dès fois cela dépasse les frontières. Après, il faut relativiser, on ne parle pas de blancs masqués qui se réunissent au clair de lune, juste une confrérie de journaliste à la vision restreinte qui quand ils s'assoient doivent probablement déboutonner les boutons de leurs vestes. Du petits notables de campagne, rien de bien méchant. D'ailleurs, je serai Général des armées, j'enverrai la fanfare pour les combattre.

fairy
12/05/2021 à 06:07

"Brendan Fraser s’est retiré de la vie médiatique, c’est parce qu’il a révélé avoir été agressé sexuellement en 2003 par Philip Berk, l’ancien président de la HFPA"
C ' EST EXTRÊMEMENT CHOQUANT QUE CE GENRE DE CHOSE PUISSE SE PRODUIRE ET SANS QUE LA PERSONNE RESPONSABLE SOIT POURSUIVIE EN JUSTICE

Yes
11/05/2021 à 23:18

@Jy2m

Un artiste qui crée une œuvre en pensant à gagner un prix c'est pas un artiste justement

Donc les vrais artistes n'y verront aucune contrainte car ils feront ce qu'ils veulent faire et s'ils font un film produit par une major qui impose certaines contraintes "saines" c'est que cela ne les dérange absolument pas

Jy2m
11/05/2021 à 20:14

Pour comprendre quelque chose à cette affaire il faut savoir que le parti démocrate américain, qui était déjà majoritaire dans les médias du temps de Trump et qui l’est encore plus aujourd’hui, dénonce chez l'Association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA), qui organise les Golden Globes, un certain nombre de choses comme le manque de diversité (un seul noir parmi les 90 journalistes), sa discrimination et son sexisme. Donc divers acteurs, comme Tom Cruise, qui a rendu ses Golden Globes, ou Scarlett Johansson, ont invité le public à prendre des distances avec cette cérémonie qui d’ailleurs ne sera plus retransmise par la chaîne de télévision NBC, elle aussi très critique. Ceci dit quand on sait que l’Académie des Oscars, autre grand événement cinématographique américain, va imposer à partir de 2024, pour qu’un film puisse concourir dans la catégorie du meilleur film, qu’il réponde à au moins un des critères suivants : [ un rôle principal ou un rôle secondaire important provient d’un groupe « racial » ou ethnique sous-représenté OU au moins 30 % des rôles secondaires proviennent de deux groupes sous-représentés (les personnes provenant d’un groupe « racial » ou ethnique sous-représenté, les femmes, les personnes s’identifiant comme LGBTQ + ou les personnes handicapées) OU l’intrigue principale, le thème ou le récit sont axés sur un groupe sous-représenté ], sans parler des conditions particulières qui concerneront aussi l’équipe du film, on se demande bien sûr s’il ne conviendrait pas de boycotter le cinéma américain dans son ensemble qui, à force de vouloir normaliser les films, va imposer aux réalisateurs des contraintes insupportables en tout cas bien éloignées des préoccupations artistiques et culturelles et ceci à cause des idées délirantes que les démocrates américains véhiculent actuellement et que le monde du cinéma américain semble pour l’instant partager.

Kikou
11/05/2021 à 19:13

@Simon Riaux : et je vous laisse à votre aveuglement volontaire.

Simon Riaux - Rédaction
11/05/2021 à 17:52

@kikou

Si vous le dites.

Je vous laisse à vos névroses et vous souhaite une excellente soirée.

Kikou
11/05/2021 à 17:46

@Simon Riaux : vous semblez maitriser la doctrine racialiste, ne vous sous-estimez pas.

Madolic
11/05/2021 à 17:19

Ahlala les trolls sont de sorti !

Simon Riaux - Rédaction
11/05/2021 à 16:59

@Kikou

Si vous avez une minute un de ces quatre, n'hésitez pas à nous en dire plus sur "la doctrine", ça a vraiment l'air très intéressant.

Kikou
11/05/2021 à 16:56

Apparemment cette doctrine est bien installée chez Ecran Large. Vous ne voyez rien et je sais maintenant à quoi m'en tenir.

Plus
votre commentaire