John Le Carré, le maitre du roman d'espionnage, est mort

Maya Boukella | 14 décembre 2020
Maya Boukella | 14 décembre 2020

John le Carré, le maitre dont les romans d'espionnage ont été adaptés maintes fois au cinéma, est mort.

De The Constant Gardener à La Taupe, en passant par Un Homme très recherchéL'Appel de la mort (avec M 15 demande protection) ou encore The Night Manager, les romans de John le Carré sont devenus la source de bien des intrigues et des enquêtes mises en scène au cinéma et en série. En tout, ce sont douze oeuvres qui ont été adaptées pour le petit et le grand écran, pour un total de dix films et quatre séries télé. 

Et après une vie bien remplie, le romancier britannique est mort à l'âge de 89 ans des suites d'une pneumonie ce 12 décembre 2020, a annoncé son agent avant la confirmation de sa famille :

« C'est avec une grande tristesse que je dois annoncer que David Cornwell, connu dans le monde sous le nom de John le Carré, est décédé après une courte maladie (non liée au Covid-19) en Cornouailles samedi soir, le 12 décembre 2020. Il avait 89 ans. Nos pensées vont à ses quatre fils, à leurs familles et à sa chère épouse, Jane. »

 

photoRachel Weisz et Ralph Fiennes dans The Constant Gardener

 

David Cornwell (de son vrai nom) tirait ses intrigues d'une expérience bien réelle puisqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il était un espion des services secrets britanniques. Les années 1960 ont marqué la publication de ses premiers romans d'espionnage, dont L'Espion qui venait du froid en 1963, que Graham Greene, autre maitre du genre, a qualifié de "meilleure histoire d'espions jamais lue".  

Sorte de Michael Moore à l'écrit et avant l'heure, Le Carré a aussi imaginé des intrigues liées à des scandales politiques liés à des trafics d'armes, à la guerre en Irak, à des laboratoires pharmaceutiques ou encore au terrorisme. Par ailleurs, sa longue carrière a failli le mener à scénariser un film pour l'immense Stanley Kubrick, le cinéaste voulant tant mettre en scène un film d'espionnage.

 

photo, Gary OldmanGary Oldman dans La Taupe

 

Peu de temps après l'annonce de son décès, plusieurs acteurs, dont Jamie Lee Curtis, ont témoigné leur gratitude à l'auteur disparu. Gary Oldman a ainsi publié le message suivant :

« Ses personnages étaient profonds et habilement construits… Jouer le rôle de George Smiley a été un des sommets de ma carrière. Nous sommes nombreux à beaucoup lui devoir. » 

Son décès est l'occasion de se replonger dans son oeuvre palpitante et prolifique. En attendant une possible nouvelle adaptation d'un de ses romans, retrouvez notre critique de la dernière adaptation en date d'un de ses bouquins, la mini-série The Little Drummer Girl réalisée par Park Chan-wook.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Respect
14/12/2020 à 15:52

même pas vous mettez sa photo ... c'est beau le manque de respect ...

Baretta
14/12/2020 à 13:52

Brillant. La taupe adapté de sa trilogie sur smiley est un de mes films préféré.

votre commentaire