Conjuring : le terrifiant monstre (malheureusement) remplacé par la Nonne

La Rédaction | 23 octobre 2020 - MAJ : 23/10/2020 15:45
La Rédaction | 23 octobre 2020 - MAJ : 23/10/2020 15:45

Conjuring 2 : Le cas Enfield a introduit dans son univers étendu le personnage de Valak, le vilain démon déguisé en nonne. Mais il a failli prendre une toute autre forme. 

Succès international rapidement transformé en série de franchises toutes plus lucratives les unes que les autres, la licence Conjuring est un des plus beaux succès du studio Warner de récente mémoire, ainsi que la consécration de James Wan comme réalisateur et surtout producteur. Avec pas moins de huit films en 7 ans (neuf si on compte Conjuring 3 : sous l'emprise du diable, prévu à l'origine pour septembre 2020 mais repoussé à juin 2021), cet univers étendu est un poids lourd de l’horreur grand public. 

En la matière, Conjuring 2 aura fait office de très belle réussite, enivrant les fans de la marque et y introduisant le personnage de Valak, qui eut droit à son propre spin-off en mode chou à la crème Z, intitulé La Nonne. Or, initialement, ce n’est pas une bonne sœur qui devait en faire baver au couple de héros interprétés par Vera Farmiga et Patrick Wilson, mais une bête bien plus baroque, directement inspirée par Dracula.

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

CONJURING 2 is one of my personal fav. I focused on character-storytelling above anything else. Here’s my first design of the demonic entity haunting the family and Lorraine. Aaron Sims (concept designer) and myself took inspiration from our Dracula design for a movie I was attached to a long time ago called Castlevania. @justin.raleigh/Fractured FX built an awesome animatronic suit, and we were going to augment it with CGI wings. But alas, during editing, I deemed this beautifully designed/sculpted horned demon too out of left-field for the film. It needed to be more grounded and personal — something that would take Lorraine’s faith and try to test/corrupt it. I remember the real-life Lorraine Warren talking about her love and reverence for her nun friends, and a lightbulb went off — thus… the Demon Nun was born. So we went back and replaced all the Horned Demon with the Nun during additional photography. I call the last image “Beauty and the Beast”. #Halloweenretrospect

Une publication partagée par James Wan (@creepypuppet) le

 

 

L’entité à leur trousse était de nature bien différente, comme vient de le révéler le metteur en scène sur les réseaux sociaux. De l’écriture jusqu’à la post-production, l’antagoniste devait être un gigantesque démon cornu, au design impressionnant, et filmé à même le plateau avec un minimum d'images de synthèse.

En effet, James Wan a partagé les concepts arts de la bête, mais aussi des photos des coulisses, toutes très réussies et témoignant de l’ambition visuelle du projet. Hélas, le chef d’orchestre a estimé que cette vilaine créature risquait de se transformer en fausse note. 

“Conjuring 2 est l'un de mes préférés. Dans la narration, je me suis concentré sur les personnages plus que tout le reste. Voici mon premier design de l'entité démoniaque qui hante la famille et Lorraine. Aaron Sims et moi nous sommes inspirés de notre design de Dracula pour un film auquel j'ai longtemps été attaché, appelé Castlevania. Justin Raleigh et Fractured FX ont construit un super costume en animatronique, et on allait ajouter des ailes en images de synthèse.

 

photoLa Nonne version horreur gothique

 

Malheureusement, au cours du montage, j’ai estimé que ce démon à cornes superbement conçu et sculpté était hors-sujet au vu de la tonalité du film. J’avais besoin d’une menace plus concrète et personnelle, quelque chose qui confronte la foi de Lorraine pour mieux la corrompre, la mettre à l’épreuve. 

Je me souviens de la véritable Lorraine Warren. Un jour, alors qu’elle parlait de son amour et de son admiration pour ses amies religieuses, une ampoule a grillé. Et voilà, La Nonne démoniaque était née. Alors nous avons tout recommencé et remplacé le démon cornu par la nonne grâce avec du tournage additionnel."

 

photoLa Nonne version religieuse un peu pâlote 

 

On laissera chacun juger de la pertinence de ce choix mais pour le coup, on espère (presque) que la franchise Conjuring se poursuive assez longtemps pour recycler ce démon sacrément classe. Et en parlant de vieux machins oubliés, on attend aussi des nouvelles du projet autour du The Crooked Man, autre monstre apparu dans Conjuring 2.

Conjuring 3 : sous l'emprise du diable est programmé sur les écrans du monde entier pour le mois de juin 2021. 

Le meilleur et le pire du Conjuring-verse, c'est dans ce dossier.

Tout savoir sur Conjuring 2 : Le cas Enfield

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Tuyen
24/10/2020 à 09:19

Non au contraire je trouve qu'ils ont bien fait d'avoir modifié l'aspect du monstre. Celui d'origine était bien trop classique. Une sorte de Diablo en noir. Et puis ça sort trop de l'ordinaire pour être vraiment effrayant. La nonne donne vraiment un sentiment de malaise.

Ozymandias
24/10/2020 à 05:56

Assez fan de la Nonne perso :D

Adam
23/10/2020 à 23:19

Je rejoins tonto pour le choix de la nonne qui fait partie de mon top des bestiaires du fantastique.

Néanmoins je trouve le démon cornu hyper réussi et je suis dégoûté qu il n ait pas servi à un autre film

On murmure que la nonne rôde dans la cuisine la nuit
23/10/2020 à 18:35

Intervention du Vatican à tous les coups... Bon, un démon, c'était déjà vu de tout façon.

Tonto
23/10/2020 à 17:25

Je trouve le choix de Valak très réussi, et le coup de la religieuse maléfique a un très beau sens, effectivement, à mettre en lien avec l'épreuve de la foi de Lorraine.
Mais c'est vrai que ce démon-là est teeeeeellement plus stylé !!! Ca aurait été magique... :'(

Bubble Ghost
23/10/2020 à 17:12

Heu... J'ai bien lu là ?... James Wan était sur un projet de film Castlevania ?!?... Castlevania par James Wan, et le projet ne s'est pas fait ?!?!?... ... ... Bon... Je vous laisse. Faut que je me mette en position fœtale...

votre commentaire