Films

Gremlins : pourquoi ils ont traumatisé l’Amérique

Par La Rédaction
20 octobre 2020
MAJ : 23 octobre 2020
6 commentaires
: pourquoi ils ont traumatise l'Amérique

Production Amblématique à succès, film légendaire, conte de Noël cruel, fable perverse, vrai film d’horreur enfantin, naissance d’un monstre culte… Gremlins est tout cela à la fois. 

À la croisée des talents phénoménaux de Steven Spielberg, de Chris Columbus et du réalisateur Joe DanteGremlins demeure un grand souvenir et une belle sueur froide pour beaucoup de spectateurs. Parce que le film a su traumatiser l’Amérique, parce qu’il demeure un souvenir impérissable, un long-métrage admirablement produit et mise en scène, Simon revient sur la genèse et le message de ce film à nulle autre pareil. 

 

Rédacteurs :
Tout savoir sur Gremlins
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
alshamanaac

Tiens marrant que vous en parliez, je l’ai fais découvrir à l’un de mes enfants il y a peine 2 jours… pour ma part, je l’avais pas revu depuis une bonne vingtaine d’années mais je l’ai tellement vu quand j’étais môme que mon souvenir était toujours bien frais… Je trouve que ca à bien vieilli globalement, et mon fils a aimé ! C’est le principal 😉

Ozymandias

Vidéo très intéressante merci, ça me donne envie de le revoir 😉

Youngo

Bonjour, vidéo très intéressante pour un grand film.
MAIS vous dites que la Warner travaillait en même temps avec George Lucas et Steven Spielberg sur Indiana Jones….. il me semble que les Indiana Jones sont des films Paramount, non?
Cordialement

Simon Riaux

@Youngo

Absolument, c’est ma correction sur Les Aventuriers de l’Arche perdue qui rend le propos un peu ambigu. L’idée étant de dire : Warner via Amblin se retrouve en cheville avec Spielby qui est alors en train de bosser avec Lucas, à l’époque génie célébré, et il est hors de question d’entrer en conflit avec lui, Amblin ou Lucas.

C’est le début des années 80, ils sont en train de refaçonner Hollywood, et si Spielberg prend la défense de Dante, alors pas de débat.

Mais oui, avec le petit correctif et le passage qu’on a dû couper, ma formulation apparaît très ambigue.

M@x

Super vidéo pour un classique !