Halle Berry : pourquoi son Oscar historique lui reste en travers de la gorge

Mathias Penguilly | 10 septembre 2020
Mathias Penguilly | 10 septembre 2020

Près de deux décennies après sa victoire, l'actrice est toujours la seule interprète féminine afro-américaine à avoir empoché la prestigieuse statuette.

Elle est entrée dans l'histoire en 2002 en remportant l'oscar de la meilleure actrice lors de la 74e édition pour son rôle dans le film À l'ombre de la haine de Marc Forster. Plus de soixante ans après la consécration de Hattie McDaniel (pour un second rôle), l'actrice devenait la première femme noire à remporter la statuette dans cette catégorie. En recevant l'Oscar des mains de Russell Crowe, l'actrice avait alors proclamé qu'elle ouvrait la porte pour "toutes les femmes de couleur, sans nom et sans visage". Vingt ans plus tard, en pleine tornade Black Lives Matter, force est de constater que la porte a seulement été entrouverte... L'actrice est d'ailleurs très amère à ce sujet.

Dans une discussion avec le magazine Variety, l'actrice a avoué qu'elle ressentait un sentiment de culpabilité et de remords vis-à-vis de sa victoire :

 

photo, Halle BerryHalle Berry pétrie de regrets

 

"Je pensais que Cynthia Erivo réussirait l'année dernière. J'ai cru que Ruth Negga avait ses chances en 2016 aussi. Je pensais qu'elles étaient des femmes qui avaient la légitimité, qui auraient pu, qui auraient dû gagner... J'espérais qu'elles gagneraient, mais pourquoi ça ne s'est pas passé comme ça, je n'en sais rien.

C'est l'un de mes pires crève-cœurs. Le lendemain, je me suis dit 'wow, j'ai commencé quelque chose'. Et depuis, de n’avoir personne d'autres... Je me demande encore 'était-ce un moment important ou était-ce seulement important pour moi ?'. J'ai voulu croire que c'était beaucoup plus important que ça, ça me le semblait en tout cas parce que je savais que d'autres auraient dû être récompensées avant moi et ne l'ont pas été. Juste parce que j'ai gagné une statuette ce jour-là, ne veut vraiment pas dire que comme par magie, le jour suivant, il y avait une place pour moi. Il a fallu que je continue à creuser."

Depuis sa consécration, 90 nominations ont été attribuées dans la catégorie de meilleure actrice et le nombre de femmes noires nommées se compte sur les doigts d'une seule main. Viola DavisGabourey SidibeQuvenzhané Wallis, Ruth Negga et Cynthia Erivo font partie d'un club d'élite extrêmement restreint et aucune d'elles n'a remporté le fameux sésame dans la catégorie reine (a contrario de celle du meilleur second rôle féminin qui a vu les victoires de Jennifer HudsonMo'NiqueOctavia SpencerLupita Nyong'oViola Davis ou encore Regina King).

 

photoL'Histoire s'est arrêtée en 2002 pour les actrices noires

 

Pour s'attaquer aux inégalités au sein de l'industrie, l'Académie des Oscars vient de publier une grille d'évaluation qui, à partir de 2024, permettra de ne sélectionner que les films respectant certains critères d'inclusion devant et derrière la caméra. On peut d'ores et déjà douter de son efficacité néanmoins tant ces critères sont vagues et peuvent se substituer les uns aux autres.

Après avoir quasiment disparu des radars ces trois dernières années Halle Berry va très bientôt revenir dans les salles obscures, avec Bruised, sa première réalisation. Elle y interprétera également le rôle principal, celui d'une mère de famille lutteuse de MMA. Cela devrait lui donner l'opportunité de donner quelques coups de poing pour évacuer sa frustration légitime. Le film sera présenté en avant-première le 12 septembre 2020, lors du Festival international du film de Toronto.

 

photo, Halle BerryAttention, ça va cogner !

commentaires

Matrix R
12/09/2020 à 17:02

Vous remuez le couteau dans la gangrène

MystereK
11/09/2020 à 21:51

LDR Ce n'est pas parce que qu'aucun site ne présentait Rutfh Negga qu'elle n'est pas meilleure qu'Amy Adams cette année là. Il n'y a pas de lien de cause à effet. Elle peut avoir été ignorée pour quantités de raisons, y compris, et je ne dis pas que c'est forcément ça, pour la couleur de sa peau, ou parce que ces sites n'ont pas aimé l'histoire ou le film, On n'en sait rien, mais il arrive souvent qu'il y a des nominations surprises.

Trac
10/09/2020 à 21:57

En tout cas elle ne l'a pas volé sont Oscar dans à l'ombre de la haine ... Il est vident que de nombreuses actrice ne mérité pas de statuette ( coucou Jennifer Lawrence ) mais on va pas ce mentir ce débat sur la couleur de peau en devient plus que ridicule et n'en parlons pas des nouvelles mesure pour être en courses avec les cotas

LDR
10/09/2020 à 20:07

J’ai fais comme Faye Dunaway, j’ai annoncé le mauvais vainqueur, je parlais de Moonlight bien entendu.

LDR
10/09/2020 à 20:05

J’ai fais comme Faye Dunaway, j’ai annoncé le mauvais vainqueur, je parlais de Moonlight bien sûr.

LDR
10/09/2020 à 20:03

@Mysterek

C’est pas du mépris, aucun site n’annonçait la nomination de Ruth Negga cette année la. La cérémonie est intervenu dans le contexte de l’élection de Trump et l’année suivant le hashtag #oscarsowhite.

Les oscars 2017 ont été bien plus politiques que les années précédentes. En témoigne l’oscar du meilleur film attribué à La La Land.
La nomination de Ruth Negga n’est là que pour mettre une personne noire dans chaque catégorie.

Après cette année là il n’y avait pas forcément besoin de forcer le trait car Mahershala Ali a gagné un oscar amplement mérité et Denzel Washington a été nommé dans la catégorie meilleur réalisateur et meilleur acteur et méritait lui aussi de repartir avec une statuette cette soirée la. Et je ne parle même pas de Viola Davis tellement sa victoire était évidente.



Par contre non, la performance de Adams dans Arrival méritait une nomination.
Et Emma Stone n’a volé personne dans sa victoire (n’en déplaise pas à Halle Berry qui est elle aussi une excellente actrice).

Par contre ça m’agace de parler de mette en avant telle ou telle personne par rapport à la couleur de peau. Ça ne fait en rien avancer les choses. Le problème est plus social que racial.

MystereK
10/09/2020 à 19:25

LDR Désolé, bien que j'admire les deux actrice, Ruth Negga était juste siblime dans Loving est méritait bien plus qu'Amy Admas d'être nommée. Votre commentaire n'est pas moins ridicule que les déclarations que vous énnoncez et la dire qu'une personne est nommée pour sa couleur de peau dénote le mépris et l'irrespect que vous avez pour elle.

beyond
10/09/2020 à 18:29

Comment et pourquoi Lupita Nyong'o n'a pas été au moins nommée pour un Oscar pour son interprétation terrifiante dans Us ? C'est un scandale absolu. Mais cela tient sans doute plus au mépris du cinéma de genre qu'à un problème de racisme, puisque Toni Collette pour Hérédity et Florence Pugh pour Midsommar ont été snobée elles-aussi par l'académie.

Pifpaf
10/09/2020 à 12:58

Sous couvert d'antiracisme , cette société en créé encore plus , on appartient plus à un pays mais une communauté qui devient le seul sentiment d'appartenance , terrifiant

LDR
10/09/2020 à 11:34

Jamais de la vie Ruth Negga aurait dû gagner l’oscar en 2016. Elle a d’ailleurs été nommé grâce à sa couleur de peau et a pris la place d’Amy Adams qui le méritait plus.

Les déclarations sont de plus en plus ridicules. L’Amerique devient folle.

Plus

votre commentaire