Glee : des acteurs dénoncent le comportement raciste de Lea Michele

Mathias Penguilly | 3 juin 2020 - MAJ : 03/06/2020 18:26
Mathias Penguilly | 3 juin 2020 - MAJ : 03/06/2020 18:26

Après avoir tweeté son soutien au mouvement Black Lives Matter, l'actrice Lea Michele s'est attirée les foudres de ses anciens partenaires d'affiche afro-américains.

Nous vous en parlions ce mardi, Hollywood a mis un peu de temps avant de réagir aux événements qui secouent les États-Unis depuis la mort de George Floyd. Ces derniers jours pourtant, l'industrie semble s'être rangée derrière les manifestants, et de nombreux acteurs ont pris la parole pour demander plus de justice sociale.

Parmi eux, l'actrice de Glee a affirmé que "George Floyd ne méritait pas" ce qui lui est arrivé, que ce fait-divers "n'était pas un acte isolé" et qu'il fallait que les choses changent.

 

 

Elle se trouve aujourd'hui dans une posture délicate alors que plusieurs de ses anciens partenaires de jeu ont pris la parole pour dénoncer son comportement odieux et raciste sur le plateau de tournage. 

Samantha Marie Ware, qui campait Jane Hayward lors de la dernière saison, a pris la parole pour dénoncer les micro-agressions dont elle affirme avoir été victime de la part de Lea Michele. Dans un tweet incendiaire, elle affirme notamment que sa collègue lui avait promis "de faire de sa vie un enfer sur Terre", en disant à tout le monde "qu'elle 'chierait dans sa perruque'"  si l'occasion se présentait. Un étrange rite initiatique, vous en conviendrez.

 

 

L'interprète de Rachel Berry n'a pas encore répondu à ces attaques, mais plusieurs autres acteurs afros-américains de la série ont exprimé leur soutien au tweet de Samantha Ware, à l'image d'Amber Riley, Dabier Snell et Alex Newell.

Ces rumeurs sur le comportement insupportable de l'actrice viennent s'ajouter à celles qui avaient causé le départ de Naya Rivera, une saison avant la fin de la série. À l'époque, des rumeurs de frictions entre les deux femmes avaient circulé pour justifier le départ d'un personnage important.

 

Lea Michele, Naya RiveraDuel de divas ou querelle raciste ?

 

Ces règlements de compte viennent noircir le tableau. Lancée en 2009, la série musicale cherchait pourtant à représenter une jeunesse américaine diverse, ouverte d'esprit et riche de ses minorités. En assemblant un groupe d'ados d'horizons variés, qui deviennent amis par le biais de la chorale du lycée, elle traitait régulièrement de racisme, de validisme, d'homophobie... 

Après Nip/Tuck, le réalisateur Ryan Murphy était devenu incontournable avec Glee, et il a fait de ces sujets sociaux ses thèmes de prédilections.

Récemment, il s'est illustré avec la mini-série Hollywood, qui adopte un parti-pris révisionniste afin de rendre justice aux minorités ostracisées par l'industrie dans le Los Angeles d'après-guerre. Si voulez savoir ce qu'on en a pensé, notre critique se trouve ici.

MISE A JOUR : depuis la publication de l'article, Lea Michele a répondu sur son compte Instagram. Elle dit ne pas se souvenir de ces déclarations, mais présente tout de même ses excuses au reste de l'équipe.

 

Photo Michelle Krusiec, Laura HarrierAnna May Wong, enfin oscarisée ?

commentaires

RobinDesBois
04/06/2020 à 17:40

@beyond sauf qu'ici en l'occurence cette actrice a l'air insupportable d'une manière générale. Comme l'a dit Chris à moins qu'elle se comporte comme ça spécifiquement avec les afroaméricains je ne vois pas ce qui témoigne d'une forme de racisme. Des acteurs qui ont un melon gigantesque et qui deviennent imbuvables quand ils commencent à percer c'est pas spécialement rare.

RobinDesBois
04/06/2020 à 17:25

Si c'est vrai on m'explique en quoi c'est raciste ? Elle ne peut pas être odieuse, insupportable, c.onne sans être raciste ?

Si on considère que tous les racistes sont des c.ons alors ... tous les c.ons sont nécessairement racistes ? C'est un raisonnement qui manque d'une certaine rigueur il me semble.

beyond
04/06/2020 à 12:58

@Chris11 mon expérience du racisme témoigne que la majorité du temps, il s'exprime de façon insidieuse sans que la couleur de peau ne soit mentionnée.

Chris11
04/06/2020 à 12:19

@Beyond11 : bah.. oui. Des hommes et des femmes au comportement imbuvable sur des plateaux de télés, il y en a un paquet. Et sans avoir suivi le cursus de cette Lea Michele, il me semble raccrocher son nom à un comportement de pétasse insupportable avec à peu près tous ceux qui l'entourent. Donc à moins qu'elle n'ait spécifiquement dit une insulte sur la couleur de sa peau, ou qu'elle soit systématiquement adorable avec certains personnes d'une couleur de peau et systématiquement infecte avec certaines personnes d'une autre couleur de peau, oui je demande où est le racisme?
Il ne suffit pas de se faire insulter en n'étant pas blanc pour crier au racisme.

beyond
04/06/2020 à 11:35

Dabier Snell a révélé à son tour que Lea Michele avait refusé qu'il s'asseye à sa table, en lui disant tu n'es pas à ta place ici. Mais certains vont toujours se demander " il est où le racisme ? "

Numberz
04/06/2020 à 06:49

Ah, je ne savais pas qu'on pouvait écrire chier sans se faire rembarrer par un No spam :)

Sinon, chouette expression Chier dans une perruque. Euh, du coup, après ou avant avoir pissé dans un violon ?

??
03/06/2020 à 19:44

@sertàrientoutça on comprends rien à ce que tu racontes

Rorov94
03/06/2020 à 19:30

EL va vous censurer les gars!

Mera
03/06/2020 à 18:57

Je cherche encore le rapport avec le racisme.

alulu
03/06/2020 à 17:30

Franchement je ne vois pas le racisme dans cette histoire. Peut être bien une chieuse mais de la à la traiter de raciste c'est un peu fort. Ils ont peut être des dossiers plus explicites qu'ils gardent en réserve mais dans l'absolu, le mieux est de le lui dire en face plutôt que d'étaler tout ça sur le net.

Plus

votre commentaire