Peninsula : la "suite" de Dernier train pour Busan dévoile une image zombiesque horrifique

Marion Barlet | 23 mars 2020 - MAJ : 23/03/2020 17:33
Marion Barlet | 23 mars 2020 - MAJ : 23/03/2020 17:33

Dans une Corée infestée de zombies, Peninsula prend le relais du précédent film à succès de Yeon Sang-Ho. Le carnage continue.

En 2016, le réalisateur coréen a frappé un grand coup dans le cinéma d'horreur avec Dernier train pour Busan. Dystopie d'un monde où le capitalisme a provoqué une épidémie de morts-vivants, le film a défoncé les scores au box-office : avec un petit budget de 8,5 millions de dollars, il en a récolté 90,6 millions. Notre critique de ce bijou à grande vitesse est disponible ici.

 

Dernier train pour BusanSurvivre dans un train infesté de zombies... et d'égoïstes

 

Avec le carton qu'il a connu, on attendait a minima une suite au film, d'autant que les zombies n'ont pas été vaincu et qu'ils promettaient de ne pas s'arrêter en si bon chemin. Le réalisateur a cependant tenu à préciser que Peninsula n'était pas exactement une suite, dans Screen :

« Le film se passe quatre ans après Dernier train pour Busan, dans le même univers, mais l'histoire et les personnages sont différents. L'autorité gouvernementale a été décimée après l'épidémie de zombies en Corée, et il ne reste plus que les caractéristiques géographiques de l'endroit - c'est pourquoi le film s'appelle Peninsula. » 

Nous ne suivrons donc pas les périples des deux survivantes (Jeong Yu-mi et Kim Su-an) qui bénéficient d'un sursis bien mérité. Le casting présentera de nouveaux visages dont les principaux seront incarnés par Kang Dong-won et Jung-suk, ainsi que l’actrice/chanteuse Lee Jung-hyun. Leur partition sera davantage indépendante comme l'a annoncé le réalisateur :

 

photoDe la suite dans les idées

 

“L’échelle est incomparable, à côté, Dernier Train pour Busan ressemble à un film indépendant. Dernier train pour Busan était un film à concept tourné dans des espaces confinés, tandis que Peninsula autorise une beaucoup plus grande liberté de mouvement.”

Mais pas d'inquiétude, le résultat promet d'être terrifiant, comme le prouve l'image inédite, issue du film, dévoilée pour l'occasion (ci-dessus). Peninsula a été annoncé pour l'été 2020, mais avec le coronavirus, impossible d'être assuré de la date exacte de sortie. Si vous êtes fan de films d'horreur, n'hésitez pas à consulter notre sélection Netflix sur le sujet.

 

Affiche française

Tout savoir sur Peninsula

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Numberz
23/03/2020 à 19:36

Cool, après cette épidémie réelle, il me tarde d'aller au cinéma voir un film qui traite d'une autre épidémie...

RobinDesBois
23/03/2020 à 18:10

Super nouvelle j'ignorais qu'une suite était en chantier. Le 1er film et Seoul Station sont excellents. En espérant que ce putain de Coronavirus aura été jugulé d'ici cet été.

votre commentaire