Destination Finale : le créateur parle d'un reboot hors-norme

Marion Barlet | 16 mars 2020 - MAJ : 16/03/2020 18:13
Marion Barlet | 16 mars 2020 - MAJ : 16/03/2020 18:13

La franchise Destination Finale reprend son activité pour souffler sa vingtième bougie et se lance dans un reboot pas tout à fait comme les autres.

La course à l'originalité se pratique sur tous les terrains, notamment dans le cinéma d'horreur : nouveauté des personnages (Split - 24 personnalités en 1), concept directeur (Sans un bruit), réécriture contemporaine d'un classique (Invisible Man). C'est au tour du reboot de Destination Finale de faire le malin et de s'affranchir d'une catégorie franchement pas novatrice et très voiture-balai.

 

photoEt si on parlait d'une contorsionniste qui surfe sur du ketchup ? #original

 

Le premier volet de la franchise est sorti en 2000 et a joliment fleuri jusqu'en 2011 et son cinquième chapitre. D'un point de vue scénaristique, la boucle a été bouclée et le producteur de toute la saga, Craig Perry, aurait pu partir en se frottant les mains, heureux du travail bien fait. Mais la machine a été relancée il y a un an, et on a appris que la saga allait se faire rebooter la face, et plus précisément qu'elle serait une "ré-imagination" de celle-ci - ce qui n'est guère plus clair.

 

PhotoNouvelle opération esthétique tendance : le rebootage

 

On en sait aujourd'hui davantage sur ce reboot, qui ne sera pas exactement un reboot. Vous trouvez qu'on joue avec vos nerfs (et que ce n'est pas la période) ? Écoutez plutôt le créateur de la série de film, Jeffrey Reddick, dans ce qu'il a déclaré pour Digital Spy :

« J'ai parlé à Craig [Perry] et le concept qui est derrière est unique. Je pense que reboot est un mot probablement trop fort, qui sonne comme s'ils allaient tout changer, mais ça reste définitivement un film Destination Finale. (...) Craig est le maître des ouvertures folles et des retournements de situation. Il m'a dévoilé une ou deux choses qui arrivaient dans ce film-ci et ça va être très sympa. Ce n'est pas un film pour encaisser des sous sur la franchise.»

 

photo, Jacqueline MacInnes WoodFaut réouvrir le scénario aïe aïe aïe

 

À la bonne heure ! Mais peu importe si le résultat est surprenant et qu'on s'en tire pour notre argent. Craig Perry a quant à lui dévoilé dans Digital Spy que l'intrigue serait autour de ceux qui décident de la vie ou de la mort des autres (ambulanciers, pompiers, policiers), et que ces catégories seraient les cibles privilégiées du reboot-pas-reboot.

Si vous êtes fan de l'univers mort omniprésente, vous pouvez consulter notre dossier sur Countdown, qui rappelle Destination Finale sur son traitement funeste, juste ici.

 

Affiche officielle

 

 

 

Tout savoir sur Destination Finale Reboot

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Lulu
17/03/2020 à 13:44

@micropoint il n'a pas complètement tort @toto.
D'après mes souvenirs, je crois qu'Ils meurent plus ou moins tous, et même les survivants des deux premiers meurent ds les films suivants il me semble (j'en suis pas sûr, sa fait longtemps).
Donc oui, la mort gagne toujours.

Ben
17/03/2020 à 10:11

J'ai vu les 2 premiers, fan de genre et ça m'a plutôt plu, mais voir les morts horribles s'aligner, même graphique, même fun, au bout d'un moment ça pose question...

Dateuss
17/03/2020 à 07:46

@Micropoint : ah bon, la fin du 5 serait le prologue ?!
Il donc important pour la compréhension de la saga comme tu l'appelles.
Tu sais quoi ? Tu m'as convaincu de le regarder jusqu'au bout. Je vais me le reprendre aujourd'hui même ????

Kolby
16/03/2020 à 22:43

@micropoint
Si on s'en tient réellement au film, toto a raison a part les 2 premiers. Il suffit de voir les débuts de chaque épisode pour comprendre que ce sont tous des reboots. Pour caché cela, ils ont eu l'idée dans certain moment des film de rappeler le commencement

Kolby
16/03/2020 à 22:39

Pp

Dateuss
16/03/2020 à 19:56

Le concept était particulièrement bien pensé je trouve : des actions ou des gestes anodins de tous les jours qui prenaient de brusques détours dramatiques. J'ai beaucoup aimé jusqu'au 4.
Je ne sais pas pourquoi, je n'ai ni accroché ni ou regarder tout le 5.
Je dis ''oui'' pour le pseudo-reboot, si il y a l'inspiration qu'on nous laisse présager.

Toto
16/03/2020 à 19:27

la sagas entière est un reboot à chaque film. Il se passe toujours la même chose, la mort finit par gagner à la fin et personne ne survie.

votre commentaire