Sonic, le film : le design controversé du hérisson n'a pas été le seul gros défi du film pour le réalisateur

Mathieu Jaborska | 10 février 2020 - MAJ : 11/02/2020 10:30
Mathieu Jaborska | 10 février 2020 - MAJ : 11/02/2020 10:30

Injustement snobé aux Oscars, Sonic, le film va sortir mercredi prochain, et prouver à tous que Bong Joon-ho n'est pas encore le plus grand cinéaste du monde.

En effet, il a un sérieux prétendant, en la personne de Jeff Fowler. L'homme ne s'est pas contenté d'un simple scénario original et d'une vulgaire histoire de lutte sociale. Il a préféré s'attaquer à l'adaptation d'un jeu vidéo même pas capable de s'adapter lui-même sur son propre médium, Sonic.

Dire que le passage du support vidéoludique au support cinématographique est plus incertain encore que le passage de la 2D à la 3D est un euphémisme. Le cinéaste, épaulé par les mécènes de Paramount, ne manque pas d'ambition.

 

photoSonic la concurrence

 

Plus difficile encore : l'exercice de la promotion sur un projet aussi controversé. Fowler doit faire face à deux féroces groupes de sceptiques : les fans de Jim Carrey, peu enclins à voir leur idole cabotiner une fois de plus, et les fans de Sonic, peu enclins à voir leur idole continuer sa descente aux enfers. Dans un entretien à Digital Spy, l'intéressé s'est employé à rassurer le premier de ces groupes. Selon lui, l'acteur a beaucoup apporté à un personnage très simple dans l'univers essentiellement visuel du jeu.

"Je veux dire, bien sûr, on s'est beaucoup amusés avec le personnage. Le développement qu'on lui a donné, et tout ça, rend tellement bien, juste grâce au casting de Jim Carrey et toutes les idées qu'il a apporté. On aurait juste dit qu'il avait vraiment réagi au personnage de la façon la plus incroyable possible, et il a eu tellement d'idées pour le développer."

 

photo Sonic Jim CarreyJim Carrey tourne un peu en rond

 

Comme souvent, il se serait ainsi prêté à quelques-unes de ses célèbres improvisations, améliorant probablement un scénario déjà particulièrement bien ficelé.

"Vraiment, c'est juste tellement amusant de voir ce qu'il concoctait et les trucs qu'il essayait. Nous faisions toujours des prises alternatives ou nous arrivions avec des gags différents et d'autres façons de faire la scène. Ça nous a vraiment donné beaucoup de très bonnes options quand on en est venu au montage."

En ce qui concerne le deuxième groupe, Jeff Fowler a déjà su le contenter à moitié. Tout le monde se souvient de l'affaire du redesign : jugé - à raison - bien trop laid pour ne pas valoir 15 ans de psychiatrie à son public mineur, le hérisson est passé par la case chirurgie esthétique. Plus fidèle au modèle original, il a plutôt convaincu dans une bande-annonce misant tout sur la nostalgie. La reconstitution des environnements du jeu a apparemment été au centre du développement. C'est également la raison pour laquelle le système d'anneau est toujours présent.

 

photoLe Seigneur des anneaux

 

"Les anneaux sont clairement une énorme composante. On savait que c'était quelque chose qui avait besoin d'un élément significatif. Et puis, on en est arrivé à toutes les choses autour des Easter Eggs, qui sont toujours tellement amusantes à faire. Ce n'est pas comme si vous vous écartiez de la route en termes d'histoire pour mettre ces trucs. Ils sont ce qu'ils sont, c'est à dire juste des Easter Eggs et des choses qui pourraient être lâchées en chemin. C'est juste une façon de récompenser les fans pour leurs années d'enthousiasme."

La messe est dite. De façon totalement disruptive, Sonic, le film va enchainer les références subtiles, ou pas, aux jeux (c'est le sens de l'expression Easter Eggs) pour garder le gamer dans sa poche. Parasite, dépourvu du moindre clin d'oeil à Sonic, va donc vite descendre de son piédestal le 12 février prochain, date attendue et redoutée de la sortie du long-métrage. Super, Sonic !

 

Affiche USRobotnik la concurrence aussi

Tout savoir sur Sonic le film

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Kurutchin
13/02/2020 à 09:21

@Troispetitpoints

La mention de Parasite sert avant tout à placer un lien vers un sujet qui fait du bruit en ce moment, rien de plus. C'est de l'optimisation de référencement de base quoi.

Simon Riaux - Rédaction
11/02/2020 à 10:32

@Troispetitpoints

Bonjour, il s'agit bien évidemment d'une erreur, désormais corrigée et que vous nous remercions de nous avoir signalée... comme nous le faisons et le reconnaissons bien volontiers quand nos lecteurs les pointent du doigt.

Après, pour ce qui est des divergences d'opinion ou de conception de telle ou telle chose... il n'y a rien à reconnaître, et évidemment pas d'erreur, ni de votre côté, ni du nôtre.

Troispetitpoints
11/02/2020 à 10:27

"Épaulé par les mécènes de Sony" Déjà c'est un film Paramount. Ensuite, pourquoi faire un parallèle avec Parasite", qui ne vise pas le même public, et pour un film qui n'a pas la prétention d'être un chef-d'oeuvre cinématographique mais un bon divertissement familiale ?

ça ne vole pas haut là.
Bien-sûr vous avez toujours raison et répondrez par une phrase toute faite comme toujours
C'est si dur, juste une fois, de reconnaître qu'on à mal fait quelque chose ?

Ludwig Van
11/02/2020 à 08:28

Quelle intro pitoyable. Second degré ou pas, c'est vraiment très mauvais et lourdingue au possible.

Emynoduesp
11/02/2020 à 08:08

eh ben...il y en a qui ne connaissent pas le second degre :')

vu la bande annonce a l insu de mon plein gre, et ca m a bien plu je dois dire. peut etre une bonne surprise. pas fan de jim carrey qui est souvent dans l exces donc a voir.

les bouts d interwiews sont toujours aussi interressants, c est trop manifaïk, truc et tellement genial, machin is a wonderfull realisateur, bidule is ze great best actor ever, il tout comprendreuh a son role alors que le role en question ne dure que 3 secondes a l ecran. bref le vomi promotionnel classique.

Olredytaken
11/02/2020 à 00:48

C marrant vous avez toujours un trucs à dire d’abord c’était le design ( qui était moche ) il l’ont changé et là vous plaignez que l’histoire n’est pas comme celle de parasite et non depuis forces et mania Sonic ne fait plus sa descente aux enfer.

Decker
10/02/2020 à 23:20

Pauvre Jim Carrey...

Sharko
10/02/2020 à 22:17

Mon dieu! Il faut vraiment être kon pour croire que le rédacteur ait écrit cette article au premier degré.

Geoffrey Crété - Rédaction
10/02/2020 à 22:01

@yellow submarine

Comme si Simon n'était jamais attaqué et critiqué pour ses blagues lui aussi ? ... ;)

yellow submarine
10/02/2020 à 21:49

la prochaine fois, n'hésitez pas à passer cet article au correcteur de blagues de votre rédaction. Simon Riaux pour les néophytes ;)

Plus

votre commentaire