Joaquin Phoenix dénonce le racisme de l’industrie du cinéma dans un discours choc

Marion Barlet | 3 février 2020 - MAJ : 03/02/2020 18:34
Marion Barlet | 3 février 2020 - MAJ : 03/02/2020 18:34

Joaquin Phoenix a reconnu l'absence de diversité dans le cinéma actuel et dénoncé cette situation dans un discours frappant. 

La 73e édition de la British Academy Film Awards (BAFTA's) a récompensé ses lauréats ce 2 février à Londres. Après les Golden Globes et l'annonce des nominations des Oscars (et des César), un constat éclatant a frappé, encore une fois, la communauté cinématographique : il n'y a pas beaucoup de diversité.

Des voix se sont élevées sur la question, comme Stephen King, qui a dénoncé un système de vote dubitable et la sous-représentation de certaines communautés

 

photo, Joaquin PhoenixLes origines sociales et communautaires des Cérémonies, c'est salement comique

 

Dans le viseur tout particulièrement, la quasi-absence d'artistes afro-américains. Et pour une fois, c'est une personnalité blanche et masculine, qui s'est emparée du problème et produit un discours en faveur d'un changement. Joaquin Phoenix s'est positionné dans le débat lorsqu'il a reçu le BAFTA de meilleur acteur pour son rôle d'Arthur Fleck, dans Joker

« Je me sens en conflit parce qu’un si grand nombre de mes collègues acteurs qui le méritent n’ont pas les mêmes privilèges. (…) Je pense que nous envoyons un message très clair aux gens de couleur, que vous n’êtes pas bienvenus ici [aux cérémonies de récompenses, ndlr]Je ne pense pas que quiconque veuille de la complaisance ou un traitement de faveur. Les gens veulent simplement être reconnus, appréciés et respectés pour leur travail. (…) Ce n’est pas une condamnation moralisatrice, je fais partie du problème.

 

Photo Daniel KaluuyaHeureusement il y a eu Get Out à un moment

 

[Il faut] travailler dur pour comprendre vraiment le racisme systématique. Je pense que c’est un devoir pour les individus qui ont créé, perpétué et bénéficié d’une société d’oppression d’être de ceux qui la démantèlent. La balle est dans notre camp. »

L'acteur a pris en compte son propre statut, et se sait élément d'une institution dont il dénonce les failles. Il rappelle ainsi que le but n'est pas de trouver des boucs émissaires, mais de réfléchir ensemble aux rouages qui construisent notre société, et nous avec. L'heure n'est pas tant aux règlements de compte qu'à la prise de conscience. 

D'autres discours sont venus appuyer le constat de Joaquin Phoenix, comme celui de l'exaltante Rebel Wilson et du réalisateur de ParasiteBong Joon-ho. On note toutefois que le lauréat de la catégorie du meilleur espoir est un jeune acteur afro-américain. Michael Ward a reçu avec enthousiasme ce prix donné par... le public. 

Les cérémonies à venir promettent de confirmer le phénomène, ou plutôt, de reproduire le sempiternel schéma. Pour avoir un petit aperçu, n'hésitez pas à consulter les nommés des Oscars ici, et des César

 

Affiche

commentaires

Rocco l'asticot
06/02/2020 à 03:06

Ha les gauchistes, toujours a s emporter, des qu une personne ayant l illusoire verve de prentendre leur amener des elementsfodamentalement indiscutable de clarte et de verite syr un plateau, tandis que la force des choses la clairvoyance serait de ne pas pretendre l inverse de l utopique pensee qu annoncait deja kant en son temps a savoir que quand bien meme le debat serait replace dans son contecte, que moi meme je ne saurais pas dans quel but j ecris ces longs monologues interminables sans but reel a part d affirmer ma verite pour me convaincre moi meme.
En resume, vous ne comprenez rien a ce que je tente de dire ?? C est normal, moi non plus.
Mais j adore parler pour ne rien dire, et affirmer que tous ceux qui pensent differement de moi sont des abrutis

Birdy
05/02/2020 à 17:44

@RdB : "personne ne les écoute et n'a envie de les écouter quand il n'y a pas de réelle sincérité et de cohérence dans leur démarche."
Evidemment, je suis d'accord avec ça. Mais comment tu fais pour le juger sincère et cohérent ? Sur quel critère ? Tu ne connais ni ne côtoies J. Phoenix, J. Laurence, R. Gervais, comment fais tu pour les décrypter ?
Et ces discours dans ces temps qui changent, me paraissent normaux, dans l'air du temps, surtout sous le présidence de Trump qui, comme tu le dis, fais beaucoup parler les stars américaines.
Alors s'offusquer pour ça...

RobinDesBois
05/02/2020 à 16:01

@Birdy "Néanmoins, mon avis est toujours le même : je préfère 1000x des discours parfois opportunistes que le silence. Qu'il soit poli, intimidé, complice, ou désintéressé, ce silence tue plus le cinéma que quelques rares hypocrites en mal de tweets."

Le problème c'est que tu es persuadé qu'un discours au message que tu jugerais positif aura un impact positif même s'il est motivé par de l'opportunisme et mû par de l'hypocrisie. Hors je ne crois pas que ça soit le cas, au mieux il est ignoré (par les spectacteurs et le public pas les médias) au pire il peut carrément agacer. Mis à part une poignée de fou bruyante sur les réseaux sociaux les gens ne sont pas idiots et savent quand une personnalité du cinéma est sincère ou non.

Quand Spike Lee aborde le sujet cela fait sens, il est engagé dans cette voie depuis le début de se carrière que ce soit dans son cinéma ou en dehors. Que les gens soient d'accord ou pas avec ses méthodes, son message ils le prennent au sérieux car il l'est.

Quand c'est un ou une actrice millionnaire (je parle pas forcément de J. Phoenix) qui du jour au lendemain lors d'une cérémonie ou une interview sort un discours solennel, grave, culpabilisant et moralisant sur un sujet social "tendance" alors que la veille elle en avait rien à carrer et qu'elle aura sans doute rien à carrer jusqu'à son prochain tweet/discours/interview bah personne n'y crois et ça dessert plus sa cause qu'autre chose.

D'ailleurs suffit de voir l'impact de ces acteurs sur la politique: Trump a finalement été élu alors qu'ils étaient presque tous farouchement hostiles à son élection et ne manquaient pas une occasion de le faire savoir. Je dis pas que c'est grâce ou cause d'eux hein mais que personne ne les écoute et n'a envie de les écouter quand il n'y a pas de réelle sincérité et de cohérence dans leur démarche.

Birdy
05/02/2020 à 09:10

@ Rocco : je n'insulte pas du tout tes parents (???), mais fais référence aux traditionnels scoops de remises de prix ("merci mes parents que j'aime qui m'ont tout donné").
Tu parles de gauche comme si tu savais de quel côté de la balance politique je penche, et que ça avait une réelle importance. Je suis comme toi plus intéressé par le cinéma que l'hypocrisie générale de ces milliardaires qui rient jaunes devant les insultes à peine voilées de Gervais.
Néanmoins, mon avis est toujours le même : je préfère 1000x des discours parfois opportunistes que le silence. Qu'il soit poli, intimidé, complice, ou désintéressé, ce silence tue plus le cinéma que quelques rares hypocrites en mal de tweets.
Et J. Phoenix me semble bien plus sincère (s'incluant dans le problème qui plus est) que ce que tu dis.
Encore une fois, la situation auj est bien meilleure pour tout le monde parce que certains osent parler. Pourquoi s'arrêter là ?

Rocco l'asticot
05/02/2020 à 08:59

Ya un mec qui s'est levé a 6h du matin pour écrire ça...on atteint les cimes de l'humour et de la finesse.
@birdy, on va pas être d'accord sur le fond ni sur la forme (t'as pas besoin de m'insulter ou de parler de mes parents, mais généralement a gauche on a vite tendance a perdre ses nerfs quand le débat est argumenté). Le fait est que le message antiraciste et inclusif actuel devient de plus en plus inaudible pour nombre de personne , et pas forcément des mâles blancs(tu serais surpris de voir ma tronche).
Les types comme Joachim phoenix et tout la clique d'Hollywood sont responsables de l'élection de Trump , et ils recommencent leur cirque avec Bernie Sanders. Personne n'a envie de recevoir des leçons de millionnaires oisifs qui ont fait la bise a tout ce que l'industrie du cinéma(et pas que...) compte de violeur, de pédophile et de sectaire. Apres si toi en tant que minorité ça te fait plaisir de voir ce genre de message, bien t'en fasse.
Moi je déplore que pour des raisons mercantiles et hypocrite, on bousille petit a petit le cinéma de divertissement que j'aime.

Rocco l'asticot
05/02/2020 à 06:38

Vous me faites vraiment doucement rire avec vos reponses.
Je vous ai explique en long et en large pourquoi j avais raison, et j ai meme demande a ma maman de relire pour messages pour etre sur qu elle soit d accord avec moi.
Et elle m a dit que j avais tout bien ecrit et que j allais devenir vite un grand garcon si je continuais comme ca.
Et j ai meme deja la barbe qui pousse, alors je suis presque un grand.
Et puis c est pas parce que min pseudo est en rapport avec la taille de mon sexe, que ca veux dire que mes idees sont moins valables que les votres.
Bref, j ai raison, vous avez tord, je sais mieux que tout le monde !

Nouvellevague
05/02/2020 à 03:03

Et aucune personne issu de la diversité dans la rédaction d'écran Large. Doit-on parler de racisme là aussi ?

Birdy
04/02/2020 à 21:59

@ Rocco : tu comprends aussi bien ce que je dis que les vannes de Ricky Gervais. Je parle de Weinstein, pour la 3è fois, pour illustrer l'importance d'oser parler, briser les tabous. Mais j'ai rien dit sur ce type concernant les noirs et leur difficulté à obtenir des rôles majeurs.
En ce moment, les discours à la mode sont irritants, parce que tu vis (je te le souhaite) confortablement. Mais être une femme à Hollywood, c'est pas facile tous les jours, sauf si tous les témoignages recueillis et les procès en cours sont pour toi une vaste campagne de désinformation. Etre un noir aux EU, tu le vis pas pareil qu'en Angleterre. Evidemment ça dépend des états/villes/quartiers. Mais de façon générale, tu ne fais pas évoluer les pensées/moeurs en restant dans le politiquement correct, et toutes les stars qui osent déranger ta susceptibilité réactionnaire, excuse moi, mais elles ont encore le droit de le faire.
Si tu n'es pas d'accord, gagne un prix, et au moment de dire merci à Weinstein pour t'avoir choppé sur la table, tu feras acte de rébellion en félicitant tes parents de t'avoir conçu.

Juspa
04/02/2020 à 19:35

Rocco l’asticot
Si tu as vue les les spectacles de Gervais et que tu crois un seul instant qu’il rejoin ta façon de penser. Alors tu n’a rien compris du deuxième degré de son show . Ricky Gervais est de gauche et progressiste .

Rocco l'asticot
04/02/2020 à 18:24

@birdy
C'est toi qui a emmené Weinstein sur le tapis. Je te répond donc que Weinstein était a la pointe du combat pour les minorités puisque qu'il produisait nombre de film sur le sujet. La réponse te dérange mais elle est véridique.
Pourquoi tant de post? Parceque mes rendez vous de l'après midi ce sont décommandé et que j'aime pas les idées simpliste sur le racisme dans les sociétés occidentales .
Et tu n'as donc rien compris a la pensée de Ricky gervais

Plus

votre commentaire