Le remake de Dangereuse Alliance devrait tous nous faire flipper sans être vraiment un remake

Christophe Foltzer | 2 janvier 2020 - MAJ : 02/01/2020 12:25
Christophe Foltzer | 2 janvier 2020 - MAJ : 02/01/2020 12:25

Sans que l'on sache trop pourquoi, Dangereuse Alliance est devenu un petit film culte avec les années, ce qui ne nous dérange pas du tout puisque le film reste très sympa. Pas ouf, sympa.

Et c'est vrai qu'à l'heure de #MeToo, du débat pour l'égalité des femmes et des revendications diverses et variées, il semble qu'un retour de nos sorcières soit inévitable. Aussi, on n'a pas été franchement surpris lorsque le remake de Dangereuse alliance a été annoncé par le studio Blumhouse.

Un nouveau film écrit et réalisé par Zoe Lister Jones, avec notamment Cailee Spaeny, Gideon Adlon, Lovie Simone et Zoey Luna dans le rôle des sorcières en herbe.

 

Photo 2 The CraftI am the son and heir of nothing in particular

 

Mais il faudra aussi compter avec David Duchovny et Michelle Monaghan pour compléter le casting. Une comédienne qui vient d'ailleurs d'en dire plus sur ce qui nous attendait sur Twitter en mettant évidemment l'accent sur le potentiel horrifique du projet tout en nous promettant qu'il ne s'agissait pas d'un remake au sens classique du terme :

"Je dirais que c'est plus une ré-imagination [qu'un remake]. La vision de Zoe Lister-Jones est très intelligente et le tournage était vraiment un moment très agréable. Le film sera effrayant, contemporain, mais aussi très pertinent par rapport à ce qu'il raconte et à la manière dont elle a repensé l'ensemble. Et puis, c'est un film Blumhouse et cela faisait très longtemps que je voulais travailler avec Jason Blum, donc c'était vraiment génial d'enfin le faire."

 

photo, Michelle MonaghanMichelle Monaghan

 

Un film qui ne devrait pas réinventer la roue donc, mais qui devrait se concentrer sur des problématiques très actuelles. Évidemment, avec un tel sujet (des adolescentes rejetées pratiquent la magie pour devenir surpuissantes, avec tous les risques que cela comprend) on se doute bien que le film nous sera vendu avec un label féministe très revendicateur. Et ce n'est absolument pas un problème si, au final, le film est à la hauteur, donc pas comme le récent Black Christmas quoi.

Ne reste plus qu'à nous préciser la date de sortie et nous balancer une première bande-annonce.

 

Photo Fairuza BalkBon, et sinon, elle est où Fairuza ?

commentaires

Neve
02/01/2020 à 13:27

Donc c'est un reboot.

votre commentaire