Films

J.J. Abrams répond à l’accueil de L’Ascension de Skywalker par les fans de Star Wars

Par Christophe Foltzer
23 décembre 2019
MAJ : 30 décembre 2019
31 commentaires
Star Wars

Vous vous rappelez la sortie d’Avengers : Endgame quand on en a pris pour 3 mois de service après-vente de la part de Marvel ? Vous pensez vraiment que ça va se passer différemment avec Star Wars ?

Non, il y a même des chances que ce soit pire en fait, parce que l’enjeu est autrement plus important. Star Wars : L’Ascension de Skywalker n’a pas pour mission de conclure une saga d’une dizaine d’années mais de 42 ans, comme il doit absolument essuyer les plâtres de son prédécesseur, Les Derniers Jedi, qui avait mis le feu aux poudres et est en grande partie responsable de la tronche qu’a ce neuvième film.

 

photo, Adam DriverUn film qui tranche (avec) le prédédent

 

Contrairement au précédent, le film de J.J. Abrams ne semble pas susciter de gigantesques vagues de haine et c’est peut-être plus inquiétant, au fond. En effet, le film bénéficie d’un accueil très mitigé auprès des fans et la guerre attendue ne semble pas devoir éclater, comme si, quelque part, les forces en présence étaient déjà blasées, comme si plus personne n’y croyait vraiment, comme si tout le monde avait perdu foi en cette saga au point de ne pas l’attaquer et de ne plus la défendre.

Forcément, ce qu’on craignait le plus, c’était que J.J. Abrams vive le même calvaire que Rian Johnson, démultiplié par le fait qu’il arrive après Les Derniers Jedi et subisse la frustration générée par deux films. Et même si les choses semblent se passer relativement normalement, il a quand même donné son avis sur l’accueil des fans au micro de Vanity Fair, histoire de prendre position et d’assurer ses histoires. Surtout quand il s’agit de savoir ce qu’il pense des fans qui n’aiment pas le film ou auraient voulu voir autre chose :

 

Photo J.J. Abrams, Mark HamillEt ça, tu le fais plus, ok ?

 

« Je pense qu’ils ont raison… Et les gens qui l’aiment plus que tout ont également raison. On m’a juste demandé il y a quelques heures, dans un autre pays, ce que j’avais pensé de ma façon de vouloir faire plaisir à tout le monde. J’ai répondu : « Quoi ?! » Sans vouloir dire que c’est ce que l’on devrait faire de toute manière, mais comment on pourrait y arriver ?! Surtout quand il s’agit de Star Wars ?

Je n’ai pas besoin de dire que nous vivons une période extrême où un rien peut immédiatement déclencher un scandale. D’ailleurs, on se retrouve régulièrement sur du « C’est exactement comme je le voyais » ou « Tu es mon ennemi ». C’est dingue de penser qu’il y a une telle norme qui soit à ce point dénué de compassion et de nuance. Et ce n’est pas un phénomène exclusif à Star Wars, ça concerne absolument tout. C’est fou.

Donc on savait dès le départ que n’importe quelle décision que nous prenions, qu’elle soit musicale, narrative ou relative au design, allait contenter certains et rendre les autres furieux. Et ils ont raison. »

 

Photo, Rian JohnsonDonc, on est d’accord, la capsule de cyanure, elle est là ?

 

Si l’analyse est intéressante, on se demande bien quel est le but derrière la démarche de J.J. Abrams, à part de rester en dehors de tout conflit et de ne pas remettre en question ce qui a été fait ces trois derniers films. Une manière de penser qui se rapproche pas mal du « et en même temps » qui a cours en France actuellement et qui ne fera pas avancer le débat tout autant qu’il évite le scandale. Difficile de savoir si la technique est la bonne tant il ne semble pas y avoir de « bonne » manière d’aborder ce sujet brûlant. En tout cas, pour le moment, il s’en sort mieux que Rian Johnson, contre qui, d’ailleurs, il n’a aucun grief :

« Ce serait beaucoup plus intéressant s’il y avait un conflit entre nous. La vérité c’est que, quand je terminais Le Réveil de la Force, je ne ressentais que de la gratitude à l’idée qu’un réalisateur et un auteur que j’admire autant que Rian arrive pour faire le prochain film. C’était vraiment sympa de voir ce qui se passait et de le voir répondre à ça. »

Alors, oui, encore une fois c’est flou. Pas de soucis avec Rian Johnson mais un film entier qui démonte le précédent. Pas de problème mais c’est marrant de le voir se démerder. Toujours le fameux « en même temps »…

 

photoEt en même temps, c’est pas ouf quoi…

Rédacteurs :
Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
31 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nyl

Pour moi, la saga était déjà conclue au 6.

Ce forcing de Disney.. Ça en devient fascinant.

coco

Il y a vraiment des gens qui avalent cette histoire de « la conclusion de la saga Skywalker  » ?

La majorité silencieuse

Le film ne fera pas le milliard et malheureusement une suite sans les Skywalker deviendra un film de science-fiction lambda.

Roukesh

Le film qui passe son temps à faire croire que le précédent n’a pas existé, et qui en réponse propose pire. Le manque de cohérence globale de la trilogie est ce qui l’aura tué.
Jusqu’au huit je préférais cette postlogie à la prélogie, là c’est terminé.

Antho0407

Star Wars pour moi n’était rien d’autre que l’histoire de la chute et de la rédemption d’Anakin Skywalker… Cette postlogie est une daube monumentale et Lucas doit regretter d’avoir vendu son bébé à Mickey.