Films

L’Ascension de Skywalker : J.J. Abrams n’est pas vraiment fan de la façon dont Rian Johnson envisage Star Wars

Par Christophe Foltzer
12 décembre 2019
MAJ : 15 décembre 2019
59 commentaires
Photo J.J. Abrams, Mark Hamill

Le 18 décembre prochain, la Grande Libération aura enfin lieu puisque L’Ascension de Skywalker sera sur tous les écrans avec, on l’espère, plus de bonheur que Les Derniers Jedi.

Mais pour le moment, la promotion du film de J.J. Abrams bat son plein et elle entame même son dernier virage. Un véritable marathon pour tout le monde qui, s’il n’a pas forcément déclenché les passions escomptées, nous a quand même réservé quelques surprises. Notamment ce que certains qualifient de « retournement de veste » par rapport au film de Rian Johnson.

 

Star WarsJ.J Abrams cherche les plans de la saga

 

Si cela traduit la volonté du studio de convaincre le public qu’il a appris de ses erreurs et qu’il revient dans les clous dans cet ultime opus de la saga Skywalker, cela nous montre aussi qu’il ne recule devant rien pour vendre sa marchandise, quitte à envoyer des petits chicots à celui qui est actuellement en train de construire une nouvelle trilogie dans son coin.

Si Rian Johnson a souffert mille et un reproches et menaces pendant et après la promotion des Derniers Jedi, son attitude n’a pas vraiment calmé les fans et, de l’avis général a plutôt contribué à envenimer la situation. Une désinvolture un peu forcée qui, justement, se retrouvait aussi dans son film et a été à l’origine du problème par ses ruptures de ton radicales.

 

Photo, Rian JohnsonRian Johnson, trop libre dans sa tête ?

 

Une attitude que J.J. Abrams pointe du doigt lors d’un entretien accordé au New York Times en affirmant que l’approche de Johnson n’était pas sa plus grande idée :

« Les Derniers Jedi était plein de surprises et de subversion, avec beaucoup de choix courageux. Cependant, c’était une approche un peu méta de l’histoire et je ne suis pas convaincu que les fans aillent voir un film Star Wars pour qu’on leur dise que cela n’a aucune importance. »

Un angle téméraire, voire suicidaire, dont on a vu les effets très rapidement malheureusement. En disant cela, Abrams assure, sans le dire clairement, que lui, il restera dans les clous, qu’il reviendra à ce qui fait Star Wars dans le coeur des fans avec L’Ascension de Skywalker. Une manière aussi de remettre en question la moindre prise de risque dans cet univers, tout comme cela traduit le fait que le film de Johnson, au-delà de son statut méta, est surtout devenu un objet embarrassant pour la sortie du nouveau film.

 

photo, Adam Driver, Daisy RidleyDeux salles, deux ambiances ?

Rédacteurs :
Tout savoir sur Star Wars : L'Ascension de Skywalker
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 59 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tefal

Que le 8eme volet de Sw ai tenté de la nouveauté bravo mais à condition de respecter les règles de base de l’univers et de proposer un univers cohérent avec des personnages travaillés et actions utiles au déroulé de l’histoire.

Et Sw7, qui a les mêmes defauts, en plus du syndrome Lost (30 questions, 1 eponse) fait bien rire en mode copier coller sous couvert de fan service (détestable expression qui masque l’absence de créativité) : zéro prise de risques, zéro enrichissement de la saga. La ou Gareth Edward a su faire un nouveau film avec Rogue One ( et quel film) avec de vieux éléments, JJ a su faire un vieux film avec de soit disant nouveaux éléments (si repeindre un X-Wing en noir c’est de la nouveauté, changez vite de métier pour travailler chez Disney!).

Regardez: https://youtu.be/WtOR4-LujVY
C’est beau ces déclarations non contrôlées par un service de communication. On en pleurerait.

Vilrouge

J’ai vu le premier Starwars en 1977 à sa sortie, j’avais 8 ans. Quel souffle ! Depuis les trilogies se sont enchaînées les films ont été mis dans l’ordre pour le meilleur et à posteriori parfois pour le pire. Les querelles d’experts me font toujours sourire car lorsque la lumière s’éteint et que le générique commence, je suis toujours le petit garçon de 8 ans et mon plaisir est immense. Le reste, je m’en fiche.

napalm609

ça promet une « belle » fin à la Lost ou à la GOT….

Miki

Laisser les personnes qui ont aimé les derniers films mettre leurs argents pour voir la suite … et les nostalgiques : passer à autres choses.

Si vous allez même par curiosité (et ce en vous cachant derrière votre écran d’ordinateur). C’est Mickey qui va bien se frotter les mains. Plus d’un milliard pour chaque film ! C’est que la formule marche. Je suis curieux du prochain chiffre.

Respecter les autres : Oui. Mais quand c’est insipide … faut pas déconner. Ne donnez surtout pas votre argent car vous cautionner ce genre de cinéma.

Boeing

Nan mais attendez, montrer une demi heure entre une mécano et un non héros sur une planète casino ou l’on sauve des chevaux et où l’on ne trouve rien c’est ça prendre des risques?

Tuer un mechant badass en claquant des doigts c’est prendre des risques?

Ne pas développer un lore c’est prendre des risques?

Casser toutes les pauvres intrigues du film précédent (même s’il n’était pas ouf) c’est prendre des risques?

Les mecs, tu leur montrerais une boîte de haricots estampillée « Star Wars, l’épopée des flageolets », ils seraient là à attendre le prochain épisode où on verse la boîte dans la casserole…..

Il y avait 1000 choses à faire avec la suite de ROTJ, et même si on ne partait pas sur de bonnes bases avec J.J., Johnson aurait très bien pu développer la suite de manière cohérente. On la laissé faire son « truc » là et c’est encore aujourd’hui INCOMPRÉHENSIBLE de la part de Disney et LucasFilms! Avec les moyens qu’ils ont, saborder SW c’est du p.tin de gâchis.